L'homelie du dimanche

26 juillet 2016

Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait

Classé sous Communauté spirituelle — lhomeliedudimanche @ 21 h 51 min

« Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait. » (1 Jn 3,13)

 

Un prêtre a été assassiné ce matin à l’arme blanche, le Père Jacques Hamel.

Il célébrait la messe dans l’église de St Etienne du Rouvray, près de Rouen.

D’autres personnes ont été blessées.

Les deux terroristes ont été abattus. Visiblement des « radicalisés » islamistes, comme on les appelle désormais.

Jacques Hamel avait 84 ans. 

L’émotion est considérable.

Car en plus de tuer un innocent, c’est s’attaquer à un symbole que d’égorger un prêtre pendant qu’il célèbre l’eucharistie.

 

Mgr. Lebrun, l’évêque de Rouen, et Mgr. Vingt-Trois, cardinal archevêque de Paris, donnaient ce soir à TF1 quelques éléments pour aller plus loin que la seule émotion, bien légitime :

 

- il n’est pas surprenant que des chrétiens soient visés.

Depuis longtemps, les chrétiens d’Orient sont persécutés, exilés, massacrés dans une grande indifférence occidentale.

Ces chrétiens savent que l’islam politique est rarement tolérant, et que les pays où l’islam est religion d’État voient peu à peu leurs chrétiens chassés, expulsés. L’Iran, l’Irak, le Liban, l’Afghanistan, la Syrie, la Lybie, le Nigéria etc. ont eu leur population chrétienne divisée par deux ou même quasiment réduite à rien.

 

- c’est non seulement à un symbole chrétien que les terroristes s’attaquent, mais également à la laïcité à la française, qui garantit à chaque religion sa liberté de conscience et de culte.

 

- nul doute qu’ils cherchent à diviser le peuple français, à susciter la méfiance entre chrétiens et musulmans, car un pays divisé est affaibli de l’intérieur, et ne pourra plus mener ses guerres à l’extérieur, dont celle contre Daech.

 

- nous gagnerons la guerre contre Daech. Mais le fanatisme ne s’éteindra pas pour autant. Il a d’autres racines, profondes, et d’autres arguments pour séduire des personnalités fragiles ou malades psychologiquement. Il faut donc dès maintenant penser au-delà de la défaite militaire de Daech.

 

- multiplier les militaires et les surveillances policières ne pourra pas empêcher les attentats, qui sont par nature quasi-imprévisibles. La sécurité absolue est une illusion. Il nous faut apprendre à vivre avec cette violence présente au quotidien chez nous, potentiellement partout.

 

- cela demande de lutter contre Daech avec d’autres armes que les bombes ou les bougies.

Les musulmans en premier lieu doivent réfléchir à un magistère qui promulguerait les interprétations du Coran conformes à leur tradition. Sinon les sourates meurtrières du Coran – et il y en beaucoup – feront toujours autant de dégâts dans la tête de musulmans peu instruits qui prennent le texte pour la parole de Dieu incréée, c’est-à-dire  sans interprétation possible.

Cela demande aussi que l’Occident invoque d’autres causes que la seule liberté d’aller boire une bière sur les terrasses en ville. On ne combat par une soif d’absolu par une culture du divertissement…

 

- la parole du Christ sur l’amour des ennemis résonne avec d’autant plus de force en ces circonstances :

« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. » (Lc 6, 27-28 ; 35)

« Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23,33)

Et Paul renchérit : « si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; ce faisant, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête.  Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien. » (Rm 12, 20-21)

Matthieu 5:44 

L’Église catholique est en deuil, et avec elle la communauté nationale comme pour la tuerie de Nice, du Bataclan, de Charlie Hebdo… Après le temps de la colère viendra celui de la réflexion. C’est là que nous devrons refuser les solutions trop faciles, les démissions idéologiques.

Actuellement, l’heure est au recueillement, et à la prière pour tous ceux que ce drame touche de près.

Mais hélas, d’autres attentats nous obligeront à reposer ces questions de fond, encore et encore.

Mots-clés : , , , , , , ,

11 janvier 2015

Prier pour les victimes, prier pour les assassins

Classé sous Communauté spirituelle — lhomeliedudimanche @ 19 h 57 min

Prier pour les victimes, prier pour les assassins


Deux messages d’autorités religieuses, parmi tant d’autres, appellent à prier bien sûr pour toutes les victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo et leurs familles, mais aussi à prier pour leurs assassins. Car la pointe du christianisme, que nulle autre religion n’ose affirmer ainsi, est bien d’aimer ses ennemis : seul l’amour peut vaincre la haine.

 « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,  bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament » (Lc 6,27-28).

« Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants » (Lc 6,35).

 

« Nous avons ensemble quelque chose à défendre »

Mgr. André Vont Trois, cardinal archevêque de Paris, dans un message qui a été lu dans les paroisses de Paris ce dimanche, s’adresse en fait à toute la nation qu’il appelle à l’unité et non à « la haine ».

Initiative rare mais liée aux circonstances dramatiques que traverse la France le cardinal André Vingt-Trois a publié samedi un message qui a été lu dans toutes les paroisses du diocèse de Paris à l’issue des messes de dimanche.

 

Le cardinal André Vingt-Trois a publié un message qui sera lu dans toutes les paroisses

A r c h e v ê c h é d e P a r i s
Aux catholiques de Paris
Paris, le 10 janvier 2015

Notre pays, notre ville de Paris en particulier, ont été cette semaine le théâtre d’actes de violence et de barbarie inouïes. Depuis de nombreuses années pour nous, la guerre, la mort, c’était toujours ailleurs même si, pendant ce temps, des soldats français étaient engagés en différents pays pour essayer d’apporter un peu de paix. Certains l’ont payé de leur vie.
Mais la mort violente s’est invitée brusquement chez nous. En France, et bien au-delà de nos frontières, tous sont en état de choc. La majeure partie de nos concitoyens ont vécu cette situation comme un appel à redécouvrir un certain nombre de valeurs fondamentales de notre République comme la liberté de religion ou la liberté d’opinion. Les rassemblements spontanés
de ces derniers jours ont été marqués par un grand recueillement, sans manifestation de haine ni de violence. La tristesse du deuil et la conviction que nous avons ensemble quelque chose à défendre unissent les Français.

Une caricature, même de mauvais goût, une critique même gravement injuste, ne peuvent être mises sur le même plan qu’un meurtre. La liberté de la presse est, quel qu’en soit le coût, le signe d’une société mûre. Que des hommes nés dans notre pays, nos concitoyens, puissent penser que la seule réponse juste à une moquerie ou une insulte soit la mort de leurs auteurs place notre société devant de graves interrogations.

Que des Français juifs paient encore une fois un tribut aux troubles qui agitent notre communauté nationale redouble encore leur gravité. Nous rendons hommage aussi aux policiers morts en exerçant jusqu’au bout leur fonction.

J’invite les catholiques de Paris à prier le Seigneur pour les victimes des terroristes, pour leurs conjoints, pour leurs enfants et leurs familles. Prions aussi pour notre pays : que la modération, la tempérance et la maîtrise dont tous ont fait preuve jusqu’à présent se confirment dans les semaines et les mois qui viennent ; que personne ne se laisse aller à l’affolement ou à la haine ; que nul ne se laisse aller à la facilité d’identifier quelques fanatiques avec une religion tout entière. Et prions aussi pour les terroristes qui découvrent la vérité du jugement de Dieu. Demandons la grâce d’être des artisans de paix. Il ne faut jamais désespérer de la paix, si on construit la justice.

+ André cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris

Source : 

http://www.paris.catholique.fr/IMG/pdf/message_du_cardinal_vingt-trois_aux_paroisses_-_messes_du_10_et_11_janvier_2015.pdf

 

  L’église épiscopalienne anglaise a également publié ce message :   We Are All Charlie’  

Thursday, January 8, 2015

Via Episcopal News Service and the Convocation of Episcopal Churches in Europe, the Rt. Ret. Pierre Whalon writes about the terrorist attack on Charlie Hebdo:

 Prier pour les victimes, prier pour les assassins dans Communauté spirituelle I%20Am%20Charlie1

Alors même que j’écris ces mots, des manifestations spontanées pour les victimes se déroulent partout en France, montrant que cette tentative de division et d’intimidation a échoué. Charlie Hebdo est un journal satirique, certes, une revue qui se moque des religions, y compris la mienne. Mais il se moque également de toutes sortes de sujets et de personnalités. Ils sont dans leurs droits. La liberté d’expression est le seul garant de la liberté elle-même, y compris la liberté de culte.

Après l’attentat couard ici à Paris aujourd’hui contre la revue, avec l’exécution à bout portant d’un policier blessé, les premières voix à s’élever pour exprimer leurs colères étaient les imams musulmans. Parmi eux se trouvait l’Imam Hassen Chalghoumi, que je connais et que j’admire depuis des années. Je le rejoins pour déplorer cette attaque impie, “indigne de l’islam,” et je répète son appel de ne pas faire l’amalgame entre ces “criminels” et l’islam.

J’appelle toute personne de bonne volonté de prier pour le repos des victimes, pour leurs familles et leurs amis, dont la vie a changé ce matin pour toujours.

Il nous faut aussi prier pour les assassins, qu’ils se retournent contre la violence et se rendent. Et nous devons aussi accompagner nos prières par l’action, pour que la nation puisse guérir et la solidarité se renforcer.

 ‘Nous sommes tous Charlie.’

Source : http://www.livingchurch.org/we-are-all-charlie

 

Mots-clés : , , , , , ,

Servants d'Autel |
Elder Alexandre Ribera |
Bibliothèque paroissiale de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tishrimonaco
| Elder Kenny Mocellin.
| Dixetsept