L'homelie du dimanche

  • Accueil
  • > Recherche : homelie attentats

6 mai 2015

Le communautarisme fait sa cuisine

Classé sous Communauté spirituelle — lhomeliedudimanche @ 1 h 01 min

Le communautarisme fait sa cuisine

cf. également

Parlez-moi d’amour, redites-moi des choses dures

Homélie du 6° dimanche de Pâques / Année B
10/05/2015

 

Attentats, tentatives d’attentat, ‘apartheid social’ (Manuel Valls), débats sur la laïcité… : l’actualité française remet en lumière les cloisonnements tissés entre des groupes entiers de la population. Les juifs vivent avec les juifs, les musulmans avec les musulmans, les autres se regroupent également par réseaux.

Le communautarisme fait sa cuisine dans Communauté spirituelle Aspect+humoristique+du+communautarisme

Dans cette partition de la société française en communautés juxtaposées, la plupart des commentateurs méconnaissent le rôle joué… par la cuisine ! Manger casher ou halal n’est pas seulement une jolie diversité à intégrer dans le ‘vivre ensemble’ républicain. C’est une vision du monde qui a de très importantes conséquences sociales. Considérer qu’il y a des animaux purs ou impurs à consommer implique qu’on ne peut pas se mettre à table avec n’importe qui, parce qu’on risquerait de manger n’importe quoi.

1250229442 Actes dans Communauté spirituelle 

La première lecture de ce dimanche est la parfaite illustration de ce lien entre cuisine et communautarisme. Dans le chapitre 10 du livre des Actes des Apôtres qu’il faut lire en entier, Pierre a une extase sur la terrasse d’un certain Simon, corroyeur à Juppé. Il y voit « le ciel ouvert et un objet, semblable à une grande nappe nouée aux quatre coins, en descendre vers la terre.  Et dedans il y avait tous les quadrupèdes et les reptiles, et tous les oiseaux du ciel.  Une voix lui dit alors: « Allons, Pierre, immole et mange. »  Mais Pierre répondit: « Oh non ! Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur ! »  De nouveau, une seconde fois, la voix lui parle: « Ce que Dieu a purifié, toi, ne le dis pas souillé. »  Cela se répéta par trois fois, et aussitôt l’objet fut remporté au ciel. »(Ac 10, 11-16)

 cashrout 

Voilà un premier tournant décisif, que l’on ne doit pas à Paul, pourtant farouche partisan de la liberté face aux prescriptions juives. Pierre se voit signifier par trois fois que tous les aliments sont purs à manger. Trois fois : ce qui signifie que cet ordre vient du Dieu trois fois saint ; et il faut bien cela pour que Pierre ose abandonner la cashrout, c’est-à-dire les interdits alimentaires juifs.

Le deuxième tournant décisif est celui qui suit, logiquement : Pierre ose entrer chez le païen Corneille, plus encore il ose manger avec eux, et baptiser  toute la famille, alors que normalement un juif n’a pas le droit d’entrer en contact avec des non-juifs, toujours à cause de l’impureté rituelle : « Vous le savez, il est absolument interdit à un Juif de frayer avec un étranger ou d’entrer chez lui. Mais Dieu vient de me montrer, à moi, qu’il ne faut appeler aucun homme souillé ou impur » (Ac 10,28).

 

ob_9bfbd09db15204184b6879402ba5e116_pur-et-imupr-lapin-bleu communautarismeAbroger les interdits alimentaires, c’est abattre les séparations entre les communautés. Il n’y aurait pas d’universalisme chrétien si l’Église respectait encore les règles d’abattage des animaux ou l’interdiction de manger du porc, de tel poisson ou autre met ‘immonde’. Regardez les supermarchés casher ou halal (tristement remis sous les feux des médias avec les attentats) : parce qu’ils mangent différemment, les consommateurs achètent différemment, et finalement se séparent en autant de communautés. En pratique, l’obligation de manger casher ou halal oblige logiquement à manger avec ses frères juifs ou musulmans, pas avec les autres. Ce qu’on appelle la commensalité, qui a été le problème le plus grave de l’Église naissante. À tel point qu’il a fallu un concile – le premier, à Jérusalem – pour résoudre la grave question de la communion de table (et donc de foi, de fraternité) entre juifs et païens (Ac 15). Pierre racontera alors dans  cette assemblée ce qui lui est arrivé à Joppé avec le centurion Corneille, où l’Esprit Saint en personne est intervenu pour le forcer à abandonner la cashrout. En fidélité d’ailleurs à ce que le Christ avait déclaré : « Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l’homme » (Mt 15,11). « Ainsi il déclarait purs tous les aliments » précise Marc (Mc 7,19).

 

Cela pèsera lourd dans la décision de ce concile de ne pas imposer les interdits alimentaires (ou la circoncision) aux païens désirant le baptême.

publicain2 cuisineMais c’était tellement à contre-courant des habitudes juives que Pierre lui-même retombera dans ce travers communautariste un peu plus tard. Paul le prendra en fragrant délit de contradiction à Antioche : « quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il s’était donné tort.  En effet, avant l’arrivée de certaines gens de l’entourage de Jacques, il prenait ses repas avec les païens; mais quand ces gens arrivèrent, on le vit se dérober et se tenir à l’écart, par peur des circoncis.  Et les autres Juifs l’imitèrent dans sa dissimulation, au point d’entraîner Barnabé lui-même à dissimuler avec eux.  Mais quand je vis qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas devant tout le monde: « Si toi qui es Juif, tu vis comme les païens, et non à la juive, comment peux-tu contraindre les païens à judaïser ? » (Ga 2,11-14).

 

L’apostrophe de Paul à Pierre montre que le danger est réel : ne pas vouloir manger avec l’autre ruine la fraternité universelle qui est la vocation de l’Église. Or les interdits alimentaires ont toujours eu pour but – non pas l’hygiène comme le croient les occidentaux, matérialistes – mais la préservation de l’identité communautaire [1]. C’est pour se différencier des autres que le peuple juif ne mange pas comme eux : afin de ne pas disparaître au milieu des nations. Le Coran n’a fait que reprendre ces interdits alimentaires de l’Ancien Testament, en faisant en sorte de disqualifier aussi bien la cashrout juive que la liberté alimentaire chrétienne.

 

On voit bien que cuisine et communautarisme peuvent se nourrir l’un l’autre…

Le double tournant des Actes des Apôtres (alimentaire, fraternel) n’en est que plus urgent et plus actuel : en déclarant que tous les aliments sont purs, l’Esprit Saint rend possible une fraternité vraiment universelle, où la table de l’eucharistie accueille tous les peuples.

 

Avoir une cuisine à part (ou des vêtements à part), c’est vouloir constituer un peuple à part. Les chrétiens, depuis Pierre, se sont toujours battus pour la liberté alimentaire, sachant que sinon les conflits entre identités resurgiraient, plus violents.

0 Esprit 

Les débats sur la nourriture à la cantine de l’école ou de l’entreprise sont finalement de vieux débats ! L’Esprit du Christ nous pousse à refuser tous les replis communautaristes qui séparent les choses et finalement les hommes entre eux purs et impurs.

Rien de plus engageant socialement que cette attitude spirituelle !

 

 


[1]. Pour être exact il faut signaler qu’il y a aussi un enjeu théologique : respecter la séparation des espèces telles que Dieu l’aurait voulue à la création du monde, c’est-à-dire ne pas dé-créer le monde par notre activité de consommation.

 

 

1ère lecture : « Même sur les nations païennes, le don de l’Esprit Saint avait été répandu » (Ac 10, 25-26.34-35.44-48)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Comme Pierre arrivait à Césarée chez Corneille, centurion de l’armée romaine, celui-ci vint à sa rencontre, et, tombant à ses pieds, il se prosterna. Mais Pierre le releva en disant : « Lève-toi. Je ne suis qu’un homme, moi aussi. » Alors Pierre prit la parole et dit : « En vérité, je le comprends, Dieu est impartial : il accueille, quelle que soit la nation, celui qui le craint et dont les œuvres sont justes. » Pierre parlait encore quand l’Esprit Saint descendit sur tous ceux qui écoutaient la Parole. Les croyants qui accompagnaient Pierre, et qui étaient juifs d’origine, furent stupéfaits de voir que, même sur les nations, le don de l’Esprit Saint avait été répandu. En effet, on les entendait parler en langues et chanter la grandeur de Dieu. Pierre dit alors : « Quelqu’un peut-il refuser l’eau du baptême à ces gens qui ont reçu l’Esprit Saint tout comme nous ? » Et il donna l’ordre de les baptiser au nom de Jésus Christ. Alors ils lui demandèrent de rester quelques jours avec eux.

Psaume : 97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4

R/ Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations. ou : Alléluia ! (97, 2)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez !

2ème lecture : « Dieu est amour » (1 Jn 4, 7-10)

Lecture de la première lettre de saint Jean

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.

Evangile : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15, 9-17)

Acclamation : Alléluia. Alléluia.Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia. (Jn 14, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »
Patrick BRAUD

Mots-clés : , , , , , , , ,

8 février 2015

La riposte des oulémas contre les fanatiques islamistes

Classé sous Communauté spirituelle — lhomeliedudimanche @ 1 h 00 min

La riposte des oulémas contre les fanatiques islamistes

 

La riposte des oulémas contre les fanatiques islamistes dans Communauté spirituelle riposte-musulmane

Dans une lettre ouverte au calife autoproclamé de l’État islamique (EI), plus d’une centaine de spécialistes du Coran condamnent les meurtres et les attentats commis au nom de l’islam, en s’appuyant sur les textes.

 

Alors que son fils part faire le djihad en Syrie, un père tente de le retenir en arguant simplement l’interdit de tuer. Le jeune extrémiste répond par une citation du Coran, qui exhorte à prendre les armes pour Dieu. Il reste sourd à l’argument du sens commun, et part.

Comment aurait-il pu être ramené à la raison? Pas en lui reprochant sa foi, accusée d’être une folie. On se serait alors déclaré son ennemi. Alors? Une autre option: parler son langage et l’encourager à cultiver davantage la lecture du Coran. Qu’il devienne plus taliban que les talibans, soit, littéralement, un «étudiant» en arabe.

Des théologiens musulmans sunnites s’y sont essayés, s’attelant à cette tâche pédagogique dès septembre 2014. Ces savants (oulémas, en arabe) de toutes nations (Nigeria, Égypte, Émirat d’Abou Dabi, Pakistan, États-Unis…) ont ainsi adressé une lettre ouverte à Abou Bakr Al-Baghdadi, le pseudo-calife de l’État islamique, à l’usage de qui voudrait fourbir ses armes théoriques pour lutter contre le fanatisme.

En s’appuyant sur leur maîtrise du Coran et du Hadith (le livre des traditions), ils entendent prouver que les islamistes fanatiques sont non seulement des criminels mais aussi des impies, et ils les condamnent. Que contiennent ces vingt-quatre mises au point et que dit le Coran ?

Ce document est disponible en anglais, en perse, en turc, en bosniaque. En voici une traduction partielle, avant le texte intégral. Les extraits reproduits montrent que le Coran n’est qu’un prétexte pour les extrémistes, et qu’une lecture radicale et profonde encouragerait à l’union et à la paix.

 

 EXTRAITS

Oulémas

5. Il est interdit par l’islam d’ignorer les réalités contemporaines lorsqu’elles enseignent des règles légales
« La “jurisprudence pratique” est l’application de la charia, qui s’adapte aux réalités et aux circonstances dans lesquelles les gens vivent. Il faut identifier leurs problèmes, difficultés et capacités particuliers auxquels ils sont soumis. Comme le dit Ibn Quayyim (in I’lam Al-Muqui’een, IV, p.157).

6. Il est interdit par l’islam de tuer des innocents

Ne tuez aucun homme, car Dieu vous l’a défendu, sauf pour une cause juste. (Coran, 17, 33) 

Je vais vous lire ce que votre Seigneur vous a défendu : ne lui associez aucun être, traitez vos pères et vos mères avec générosité, ne tuez pas vos enfants à cause de la pauvreté : nous vous donnerons de quoi vivre ainsi qu’à eux, soyez éloignés aussi bien du dehors que de l’intérieur des turpitudes, ne tuez point les hommes, car Dieu vous l’a défendu, excepté si la justice l’exige. Voilà ce que Dieu vous recommande, pour que vous 

compreniez enfin. (Coran, 6,151) 

Tuer une âme est haraam, c’est-à-dire interdit et inviolable sous la loi islamique. Par ailleurs, il est aussi dit :

Celui qui aura tué un homme sans que celui-ci ait tué un homme ou semé le désordre dans le pays sera regardé comme le meurtrier du genre humain. Et celui qui aura rendu la vie à un homme sera regardé comme s’il avait rendu la vie a tout le genre humain. (Coran, 5, 31)

Toi, tu as tué des innocents qui n’étaient pas armés, juste parce qu’ils n’étaient pas d’accord avec tes opinions.

7. Il est interdit par l’islam de tuer des émissaires, des ambassadeurs et des diplomates, de même qu’il est interdit de tuer des journalistes et des aides humanitaires

Toutes les religions interdisent de tuer les émissaires et autres messagers, comme le dit Ibn Masoud, in Musnad (VI, p.306).

Les journalistes honnêtes sont des émissaires de la vérité. Or toi tu as tué J.Foley et S.Sotloff. Et l’aide humanitaire D.Haines. Tu as commis ce qui était haraam.

[...] 10. Il est interdit par l’islam de maltraiter ou de faire du mal aux chrétiens ou tout autre peuple de l’Écriture.

Aux Arabes chrétiens, tu as proposé l’impôt, la mort ou la conversion. Mais tu as peint leurs maisons, tu as détruit leurs églises, et leur a demandé de partir avec ce qu’ils avaient sur le dos, sinon ils étaient tués. Or ils étaient des amis et des voisins, ils ont fait la guerre avec nous.

Dieu ne vous défend pas d’être bons et équitables envers ceux qui n’ont point combattu contre vous à cause de votre religion, et qui ne vous ont point bannis de vos foyers. Dieu aime ceux qui agissent avec équité. (Coran, 60, 8) 

L’impôt que tu voulais imposer ne s’applique que dans certains cas. Pour les Arabes chrétiens, il n’est pas valable.

Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la croyance de la vérité. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut, tous sans exception, et qu’ils soient humiliés. (Coran 9,29) 

Ne combattrez-vous pas contre un peuple qui a violé ses serments, qui s’efforce de chasser votre prophète ? Ce sont eux qui ont été les agresseurs. Les craindrez-vous ? Dieu mérite bien plus que vous les craigniez, si vous êtes croyants. (Coran, 9, 13) 

Comme le calife Omar l’a fait, il faut pratiquer la charité, sadaqah, avec ces chrétiens qui ont toujours voulu vivre avec nous.

[...] 12. La réintroduction de l’esclavage est interdite par l’islam. Il a été aboli par un consensus universel

Pas un seul universitaire musulman ne prétendrait que ce n’est pas un but de l’islam que d’abolir l’esclavage.

Qu’est-ce qui peut apprendre ce que c’est que la pente ? C’est de racheter les captifs, de nourrir, aux jours de disette, l’orphelin qui est notre proche. (Coran, 90, 12-14)

 […] Ils affranchiront un esclave avant qu’il y ait une nouvelle cohabitation. (Coran, 58, 3)

Dans la Sunnah, voire Ibn Kathir’s Al-Bidayah (V, p.284), il est dit que le Prophète Mahomet a libéré les hommes et les femmes qu’on lui avait donné. Tous les pays musulmans sont signataires de conventions anti-esclavage scellées par les siècles. Tu es responsable de crimes contre tous les musulmans. »

 

RÉSUMÉ 

1- Il est interdit en islam de promulguer des fatwas sans posséder toutes les connaissances nécessaires. Même alors, les fatwas doivent suivre la théorie juridique islamique telle que définie dans les textes classiques. Il est également interdit de citer une partie du Coran – ou une partie d’un verset – pour en déduire une règle sans regarder tout l’enseignement du Coran et des hadiths lié à cette question. En d’autres termes, il y a de stricts préalables à la fois subjectifs et objectifs envers les fatwas et on ne peut se permettre de « piquer de-ci-delà » des versets du Coran sortis du contexte du Coran et des hadiths pour les ériger en lois.

2- Il est interdit en Islam d’édicter des lois sur quoi que ce soit sans maîtrise de la langue arabe.

3- Il est interdit en Islam de simplifier à l’extrême des questions relatives à la charia sans tenir compte de ce qu’en disent les savants musulmans.

4- Il est permis dans l’islam d’avoir des avis différents sur quels que soient les sujets, à l’exception des fondements de la religion que tout musulman doit connaître.

5- Il est interdit dans l’islam d’ignorer la réalité de l’époque contemporaine lorsque l’on rend un avis juridique.

6- Il est interdit en islam de tuer des innocents.

7- Il est interdit en Islam de tuer des émissaires, des ambassadeurs et des diplomates ; il est donc interdit de tuer les journalistes et les travailleurs humanitaires.

8- En Islam le Jihad est une guerre de défense. Elle n’est pas autorisée sans de bonnes raisons, sans cause juste et sans des règles de conduite.

9- Il est interdit en Islam de déclarer non-musulmans des personnes sans qu’elles le déclarent elles-mêmes ouvertement.

10- Il est interdit en Islam de faire du mal ou de maltraiter d’une quelconque façon des chrétiens ou des « gens du Livre ».

11- Il est obligatoire de considérer les Yazidis comme des gens du Livre.

12- Est interdite en Islam la réintroduction de l’esclavage aboli par entente universelle.

13- Il est interdit en Islam de forcer des gens à se convertir.

14- Il est interdit en Islam de nier les droits de la femme.

15- Il est interdit en Islam de nier les droits des enfants.

16- Il est interdit en Islam de promulguer des punitions légales (hudud) sans suivre les procédures qui permettent d’assurer la justice et la clémence.

17- Il est interdit en Islam de torturer.

18- Il est interdit en Islam de défigurer des morts.

19- Il est interdit en Islam d’attribuer à Dieu des actes mauvais.

20- Il est interdit en Islam de détruire les tombeaux et lieux de pèlerinage des Prophètes et des Compagnons.

21- L’insurrection armée est interdite en Islam pour des raisons autres que celle de l’incroyance explicite du dirigeant et son refus de laisser prier les gens.

22- Il est interdit en Islam de proclamer un califat sans le consensus de tous les musulmans.

23- La loyauté envers son pays est permise en Islam.

24- Après la mort du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) , l’Islam n’exige de personne d’émigrer où que ce soit.

 

LETTRE OUVERTE

TEXTE INTÉGRAL

 

Au nom de Dieu, Celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux,

Gloire à Dieu, le Seigneur des Mondes,

Paix et Bénédictions soient sur le Sceau des Prophètes et les Messagers.

Par le jour en déclin.

Oui, l’homme est en perdition, à l’exception de ceux qui croient, et qui font de bonnes œuvres, qui

s’encouragent à rechercher la vérité et s’exhortent à la patience. (Sr 103, 1-3)

 

Lettre ouverte

Au Dr Ibrahim Awwad Al-Badri, alias ‘Abu Bakr Al-Baghdadi’

Aux combattants et partisans de l’« État islamique autoproclamé ».

 

La Paix et la Miséricorde de Dieu soit sur vous.

 

5928-61 attentat dans Communauté spirituelleLors de votre sermon du 6 du mois de Ramadan, 1435 (4 juillet 2014), vous déclariez, paraphrasant Abu Bakr Al-Siddiq: « Si vous trouvez que ce que je dis et fais est juste, alors soutenez-moi, mais si vous trouvez que ce que je dis et fais n’est pas correct, alors conseillez moi et remettez-moi dans le droit chemin ». Ce qui suit est l’opinion d’intellectuels via les medias. Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit: « La religion c’est l’avis [qui rectifie] [1].» Tout ce qui est rapporté ci-dessous s’appuie entièrement sur les déclarations et actes des compagnons de l’  « État islamique » tels qu’ils les ont eux-mêmes promulgués dans les réseaux sociaux ou dans les rapports de témoins musulmans. On a tout fait pour éviter de pures inventions et des malentendus. En outre, tout ce qui est dit ici consiste en un résumé écrit dans un style simple qui reflète l’opinion de la majorité écrasante des intellectuels sunnites tout au cours de l’histoire musulmane. Dans l’un de ses discours [2], Abu Muhammad Al-Adnani dit : « Que Dieu bénisse le Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  qui a été envoyé avec l’épée de la Miséricorde à tous les mondes. [3] » Cette déclaration comporte une série de confusions et offre un exemple erroné. Elle est pourtant souvent reprise par les partisans de l’« État islamique ». Concernant Dieu qui a envoyé Mohammed (à lui le Salut) à tous les mondes : « Nous ne vous avons envoyé qu’en signe de miséricorde à tous les mondes. » (AlAnbiya’, 22: 107). Cela reste vrai pour tous les temps et tous les lieux. Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  fut envoyé en signe de miséricorde aux gens, aux animaux, aux plantes, aux cieux et aux êtres subtils, ceci, tout musulman le reconnaît. C’est une déclaration commune qui ne souffre aucunes conditions et qui est tirée du Coran lui-même. Cependant, l’expression « envoyé avec l’épée » fait partie d’un hadith se rapportant à une certaine époque et un certain lieu qui ne sont plus. Il est donc interdit d’assimiler de cette façon Coran et hadiths, tout comme il est interdit de mêler le général et le particulier, le conditionnel et l’inconditionnel. D’ailleurs, Dieu s’était présenté comme Miséricorde : « « Votre Seigneur s’est prescrit à lui-même la miséricorde … » (Al-An’am, 6: 54). Dieu a également déclaré que Sa Miséricorde recouvre toutes choses… « Ma Miséricorde s’étend à toutes choses … » (Al-A’raf, 7, 156). Dans un hadith classé authentique, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit : « Quand Dieu fit la création, il écrivit au-dessus de son trône : ‘En vérité, Ma Miséricorde surpasse Ma colère [4]’. Il est donc interdit d’assimiler « l’épée » –et par là la colère et l’intransigeance – avec « la Miséricorde ». Il est également interdit de faire croire que l’expression « miséricorde pour tous les peuples » s’efface devant l’expression « envoyé par l’épée ». De plus, comment pourrait « une épée » influencer des royaumes là où les épées n’ont aucun effet, comme dans les cieux, sur les êtres subtils et les plantes ? Le Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  étant miséricorde, on ne peut le taxer de l’être sous conditions pour avoir pris l’épée (à une certaine époque, pour une raison spécifique et dans un contexte particulier). Et ceci n’est pas que de la théorie. Cela révèle justement le sens de la plupart des choses qui vont arriver quand on assimile à tort l’épée à la miséricorde divine.

1. Théorie sur les lois (fiqh) et exégèse coranique :

Parlant de l’exégèse coranique, de la compréhension des hadiths et de la question de la théorie sur les lois en général, la méthodologie employée par Dieu dans le Coran et par le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dans le hadith se présente comme suit: considérer tout ce qui a été révélé sur une question particulière dans son entièreté sans la faire dépendre d’un angle de vision puis juger – si l’on est qualifié pour le faire – en se basant sur toutes les sources scripturaires disponibles. Dieu (il n’y a pas d’autre Dieu que Lui) dit: « Quoi, croyez-vous à une certaine partie du Livre et vous restez incrédules sur une autre ? (Al-Baqarah, 2: 85) «. «… Ils altèrent le sens des mots, en les sortant de leur contexte ; ils oublient une partie de ce qui leur avait été rappelé » (Al-Ma’idah, 5: 13) ; « … ceux qui ont réduit le Coran en pièces » (Al-Hijr,15:91). Une fois tous les passages scripturaires pertinents collectés, il s’agit de distinguer ce qui est ‘général’ de ce qui est ‘particulier’, ce qui est ‘sujet à conditions’ de ce qui est ‘inconditionnel’. De même faut-il distinguer entre passages ‘en clair’ et textes allégoriques. De plus, les raisons et les circonstances de la révélation (asbab annuzul) pour tous les passages et les versets ainsi que toutes autres conditions d’herméneutique mentionnées par les imams classiques, doivent être bien comprises. C’est pourquoi il n’est pas permis de citer un verset ou même une partie sans prendre en compte du sens précis que leur donnent le Coran et les Hadiths. La raison c’est que tout ce qui est dans le Coran est vérité et tout ce qui est dans un hadith authentique est inspiré par Dieu. Il n’est donc pas permis de trier à son gré. Il est en effet impératif de concilier tous les textes entre eux pour autant qu’il soit possible et quand il y a des raisons pour qu’un texte l’emporte sur un autre. C’est ce qu’explique l’imam Shafi’i dans son Al-Risalah que rejoignent tous les spécialistes du Fiqh. L’imam al-Haramayn, Al-Juwayni, dit dans Al-Burhan fi Usul AlFiqh : concernant les qualités requises à un mufti et les disciplines qu’il doit posséder : … il est impératif que le mufti soit un connaisseur de la langue, pour comprendre la charia en arabe. … il est impératif qu’il soit expert en syntaxe et en analyse grammaticale, … il est impératif qu’il connaisse bien le Coran puisque le Coran est la base de toutes les règles fondamentales… Qu’il ait une connaissance de l’abrogation des textes est indispensable ainsi que la science des fondements de la jurisprudence (usul), pierre angulaire de tout l’ensemble… Il devrait aussi posséder toutes les clés pour répondre aux questions qui demandent preuves et arguments ainsi que leurs fondements. Il leur faut également posséder la science du hadith pour être capables de distinguer le hadith authentique du peu fiable, le correct de l’apocryphe … Il devrait être formé à la jurisprudence… De plus, sachant qu’un « esprit de légiste » (fiqh el-nafs) est indispensable, cela devient le propre de quiconque a affaire avec les principes de lois. Les savants musulmans ont résumé tout cela en disant qu’un mufti est « quelqu’un qui a la maîtrise des textes et les arguments pour justifier les principes légaux. » « Les textes » signifient qu’on soit capable de maîtriser la langue, l’exégèse coranique et la connaissance des hadiths ; quant aux « arguments » il s’agit de posséder la théorie des lois, de raisonner par analogie pour comprendre les divers cas et avoir l’esprit des lois (fiqh al-nafs). Al-Ghazali a tenu un même langage dans Al-Mustasfa (Vol. 1, p.342), tout comme Al-Suyuti dans Al-Itqan fi Ulum Al-Qur’an (Vol. 4, p.213).

2. La langue :

Comme nous l’avons déjà dit, un des piliers les plus importants de la théorie des lois c’est la maîtrise de la langue arabe. Cela veut dire, de l’arabe, maîtriser la grammaire, la syntaxe, la morphologie, la rhétorique, la poésie, l’étymologie et l’exégèse coranique. Si l’on ne maîtrise pas ces disciplines, il est inévitable que l’on se fourvoie. Votre déclaration de ce que vous appelez « le Califat » était intitulée « Ce que Dieu a promis ». Celui qui a formulé cette déclaration voulait faire allusion au verset qui dit: « Dieu a promis à ceux d’entre vous qui croient et qui pratiquent de bonnes œuvres qu’il en ferait ses lieutenants sur la terre, tout comme Il le fit pour ceux qui vécurent avant eux. Il leur a promis aussi d’établir fermement leur religion qu’Il lui a plu de leur donner et de changer, ensuite, leur inquiétude en sécurité. Ils m’adoreront et ils ne m’associeront rien. Ceux qui, après cela, seront incrédules, ceux-là sont les pervers » (An-nur, 24, 55). Mais il n’est pas permis d’invoquer un verset particulier tiré du Coran pour l’appliquer à un évènement 1400 ans après que le verset ait été révélé. Comment Abu Mohammed Al-Adnani peut-il dire que c’est la promesse de Dieu qui se réalise dans ce qu’il appelle un califat ? Même en supposant que sa revendication soit juste, il aurait dû dire : « ceci tient de la promesse de Dieu ». Il y a encore une autre erreur : en ce sens qu’il s’est approprié le mot « istikhlaf » (succession) pour l’attribuer à ce qu’il appelle un califat. On peut trouver la preuve que l’utilisation de ce mot n’est pas correcte en lisant le verset suivant: « Il dit: ‘peut-être votre Seigneur fera-t-il périr votre ennemi et, après la disparition de celui-ci, vous fera-t-il son lieutenant pour voir comment vous vous comporterez?’» (Al-Araf, 7, 129). Le mot « istikhlaf » (succession) signifie qu’ils se sont installés sur la terre où vivait un autre peuple. Cela ne veut pas dire qu’ils sont les dirigeants d’un système politique particulier. Selon Ibn Taymiyyah, il n’existe pas de tautologie dans le Coran [5]. Il y a une différence entre « khilafah » et « istikhlaf ». Al-Tabari dit dans son exégèse (tafsir) du Coran: « il vous fera successeurs (yastakhlifakum). Par là il veut dire: « il vous fera leur succéder sur leur terre après leur destruction ; ne les craignez pas ni aucun autre peuple [6]. » Ceci prouve que le mot « istikhlaf », ici, ne signifie pas « gouvernance » mais plutôt « occupation de leur terre ».

3. Une simplification à outrance :

Il n’est pas permis de parler constamment de « simplifier les choses » ni de « piquer ça et là » un extrait du Coran sans l’appréhender dans tout son contexte. Il n’est pas non plus permis de dire: « L’Islam est simple et le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) , et ses honorables Compagnons étaient simples, alors pourquoi compliquer l’islam ? ». C’est exactement ce qu’Abu Al-Baraa’Al-Hindi a fait dans sa vidéo en ligne de juillet 2014 où il dit: « Ouvrez le Coran et lisez les versets sur le jihad et tout deviendra clair… tous les savants me disent: « Ceci est obligatoire devant la loi (fard) ou cela ne l’est pas et que ce n’est pas le moment pour un jihad… ignorez-les tous et lisez le Coran, vous saurez ce qu’est le jihad » «. Les gens ont besoin de comprendre que le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  et ses honorables Compagnons se sont débrouillés avec peu, sans technologie sophistiquée, mais ils étaient plus à même que nous tous de comprendre la jurisprudence et l’esprit. Pourtant un tout petit nombre seulement de Compagnons furent qualifiés pour promulguer des fatwas. Dieu dit dans le Coran: « Dis: « Ceux qui savent et ceux qui ne savent pas se valent-ils ? » (Al-Zumar, 39: 9). Dieu dit encore: « Interrogez les gens auxquels le Rappel a été adressé, si vous ne savez pas » (Al-Anbiya’, 21: 7) ; et encore: « Si on l’avait rapporté au Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  et à ceux qui, parmi eux, détiennent l’autorité, ceux qui parmi eux sont capables de discernement l’auraient appris d’eux… ». (Al-Nisa’, 4: 83). Ainsi, la jurisprudence n’est pas chose facile et n’importe qui ne peut en parler avec autorité, ni décréter des fatwas (ordonnances religieuses). Dieu dit dans le Coran: « …Mais seuls réfléchissent ceux qui sont doués d’intelligence » (Al-Ra’d, 13: 19). Et le Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit : « Quiconque parle du Coran sans le connaître mérite d’attendre sa place au Feu « [7]. Il est aussi grand temps d’arrêter de dire de façon irréfléchie: « ce sont des hommes et nous sommes hommes » ; ceux qui prétendent cela n’ont pas du tout la même appréhension et le même discernement que les vénérables Compagnons et les imams des Pieux ancêtres (as-salaf as-saleh) auxquels ils se réfèrent.

4. Quand les points de vue diffèrent :

Il y a deux sortes de points de vue: les blâmables et les louables. Pour ce qui diffère dans les blâmables, Dieu dit dans le Coran: « Ceux qui ont reçu le Livre ne se sont divisés qu’après la venue de la preuve décisive. » (Al-Bayyinah, 98: 4). Quant à la différence de point de vue dans les louables, Dieu dit : « Dieu a dirigé ceux qui ont cru à la Vérité au sujet de laquelle d’autres se sont disputés, avec sa permission… » (Al-Baqarah, 2, 213). C’est l’opinion qui a été défendue par Al-Imam Asshafi’i dans Al-Risalah, par les trois autres imams et tous les savants de l’islam pendant plus d’un millier d’années. Quand il y a différence de points de vue parmi les éminents savants, on choisit le plus miséricordieux, c’est-à-dire le meilleur. La sévérité est à éviter tout comme on devrait éviter l’idée que la sévérité est la mesure de la piété. Dieu dit en effet : « Suivez l’excellente Révélation qui vous est parvenue de la part de votre Seigneur … » (Az-Zumar, 39, 55) ; et aussi : « Pratique le pardon, ordonne la bonté et tiens-toi loin des ignorants. » (Al-A’raf, 7, 199). Il dit encore : « [Ceux] qui écoutent la Parole [de Dieu] et qui obéissent à ce qu’elle contient de meilleur, voilà ceux que Dieu dirige, voilà ceux qui sont doués d’intelligence ! » (Az-zumar, 39, 18). Dans un hadith de source authentique, on rapporte ces mots d’Aïcha: « Devant plusieurs choix, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  a toujours choisi le moins sévère [8]. ». On ne devrait pas considérer le point de vue le plus sévère comme le plus pieux, le plus religieux ou le plus conforme à Dieu. En effet, dans la sévérité il y a de l’exagération et de l’extrémisme. Dieu dit dans le Coran : « Dieu veut pour vous la facilité, il ne vous veut pas la contrainte. » (Al-Baqarah, 2: 185). D’ailleurs, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  déclare : « Ne soyez pas sévères avec vous-mêmes de peur que Dieu le soit envers vous. Un peuple a été sévère avec lui-même et Dieu le leur a bien rendu [9]. Il y a de la folie des grandeurs et de la vanité dans la sévérité, car les gens sévères se disent en eux-mêmes : « Je suis sévère, quiconque l’est moins que moi est un faible et je leur suis donc supérieur. » Il est évident qu’on attribue là une mauvaise intention à Dieu, comme s’Il avait révélé le Coran pour rendre les gens malheureux. Dieu dit en effet : « Ta. Ha. Nous n’avons pas fait descendre sur toi le Coran pour te rendre malheureux ». (Ta Ha, 20, 1-2). Il est intéressant de noter que la plupart des gens devenus musulmans à travers l’histoire, y ont été invités par la douceur (da’wah hasanah). Dieu dit encore : « Appelle les hommes vers les chemins de ton Seigneur par la Sagesse et une belle exhortation ; discute avec eux de la meilleure manière. Oui, ton Seigneur connaît parfaitement celui qui s’égare hors de son chemin, comme il connaît ceux qui sont bien dirigés. » (Al-Nahl, 16: 125). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit: “Soyez doux et méfiez-vous de la violence et du langage grossier [10]. » Et, alors que l’islam se répandait politiquement de l’Asie Centrale (Khurasan) à l’Afrique du Nord au gré des conquêtes musulmanes, la majorité des habitants de ces contrées sont restés chrétiens pendant des centaines d’années jusqu’à voir certains d’entre eux l’accepter progressivement, invités par la douceur et non par la sévérité ou la contrainte. En effet d’immenses pays et des provinces entières devinrent musulmanes non pas par la conquête mais par l’invitation (da’wah), ainsi en fut-il de l’Indonésie, de la Malaisie, de l’Ouest et de l’Est de l’Afrique et autres. La sévérité n’est donc ni une marque de piété ni une manière de répandre l’islam.

5. La jurisprudence dans les faits (fiqh al-waq’i) :

Que veut-on dire par jurisprudence dans les faits ? Il s’agit du processus à suivre pour appliquer les règles de la charia et les adapter aux réalités et conditions que vivent les gens. Il faut pour cela connaître de l’intérieur les réalités que vivent les gens, sentir leurs problèmes, leurs combats, leurs possibilités et ce qu’ils ont à supporter. La jurisprudence dans la pratique (fiqh al-waq’i) étudie les textes applicables aux réalités des gens dans un temps donné et les obligations que l’on peut repousser ou retarder jusqu’à ce qu’ils soient capables de les suivre. L’imam Ghazali dit : « Concernant les façons de faire qui s’imposent, il n’y a pas à chercher bien loin, il suffit d’un effort individuel de réflexion (ijtihad) pour les trouver, même si elles n’existaient pas [11]. Ibn Qayyim Al-Jawziyyah dit: “Un juriste doit comprendre la propension qu’a une population à comploter, tromper et frauder, en plus des coutumes et traditions qui sont les siennes. Les édits religieux (fatwas) changent avec l’époque, les lieux, les coutumes et les circonstances. Tout ceci vient de la religion de Dieu, telle qu’elle a déjà été expliquée [12].

6. Le massacre d’innocents :

Dieu dit dans le Coran : « Ne tuez pas l’homme que Dieu vous a interdit de tuer sinon pour une juste raison » (Al-Isra, 17, 33). Il dit encore : « Dis, « Venez ! Je vous dirai ce que votre Seigneur vous a interdit: ne lui associez rien ; soyez bons envers vos parents ; ne tuez pas vos enfants par crainte de la pauvreté – nous vous accorderons votre subsistance avec la leur – éloignez-vous des péchés abominables, apparents ou cachés ; ne tuez personne injustement, Dieu vous l’a interdit. Voilà ce que Dieu vous ordonne. Peut-être comprendrez-vous » «. (Al-An’am, 6, 151). Eliminer un être vivant (quel qu’il soit) est harram (absolument interdit par la loi musulmane) c’est aussi un des péchés les plus abominables (mubiqat). Dieu dit dans le Coran : « Voilà pourquoi nous avons prescrit aux fils d’Israël que quiconque a tué un homme qui lui-même n’a pas tué ni commis de violence sur terre, est considéré comme s’il avait tué toute l’humanité ; et celui qui sauve un seul homme est considéré comme s’il avait sauvé l’humanité entière. Nos prophètes étaient venus à eux avec des preuves irréfutables, mais, par la suite, un grand nombre d’entre eux se mirent à commettre des excès sur terre. » (Al-Ma’idah, 5: 32). Vous avez tué de nombreux innocents qui n’étaient ni des combattants, ni armés mais simplement parce qu’ils n’étaient pas d’accord avec vous [13].

7. Le meurtre d’émissaires :

Il est clair que toute religion interdit le meurtre d’émissaires. Ce qu’on entend ici par émissaires ce sont les gens qui sont envoyés d’un pays à un autre pour accomplir la noble tâche de réconciliation ou la délivrance d’un message. Les émissaires ont un statut spécial d’inviolabilité. Voici ce que dit Ibn Masoud: «La Sunnah maintient qu’aucun émissaire ne soit jamais tué [14]«. Les journalistes – s’ils sont honnêtes et, bien sûr, pas des espions – sont des émissaires de la vérité, parce que leur travail est en général de présenter la vérité des faits en public. Vous avez tué sans pitié les journalistes James Foley et Steven Sotloff, même après que la mère de Sotloff vous eût supplié et imploré de l’épargner. Les travailleurs humanitaires sont aussi des ambassadeurs de la miséricorde et de la douceur. David Haines en était et vous l’avez tué. Ce que vous avez fait est absolument interdit (harram).

8. Le jihad :

Tout musulman voit dans le jihad quelque chose de vertueux. Dieu dit, sourate Al-Tawbah, 9, 38 : « Ô vous qui croyez, qu’avez-vous ? Lorsque l’on vous a dit : ‘élancez-vous sur le chemin de Dieu’, vous vous êtes appesantis sur la terre. Préférez-vous la vie de ce monde à la vie future ? » Il dit encore : « combattez sur le chemin de Dieu ceux qui luttent contre vous. Ne soyez pas agressifs, Dieu n’aime pas les agressifs » (Al-Baqarah, 2, 190) et bien d’autres versets. L’imam Shafi’i, les trois autres imams et d’ailleurs tous les savants voient dans le jihad une obligation faite à tous (fard kifayah) et non pas une obligation personnelle (fard ayn) du fait que Dieu a dit : « Dieu a promis à tous d’excellentes choses, mais Il préfère les combattants à ceux qui restent chez eux et il leur réserve une grande récompense. » (An-Nisa’, 4, 95). Le mot ‘jihad’ est un terme musulman qui ne peut s’appliquer à un conflit armé contre un autre musulman ; c’est un principe fermement établi. De plus, tous les savants s’accordent pour dire que le jihad ne peut se faire qu’avec le consentement de ses parents. Preuve en est qu’un jour, un homme vint trouver le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  pour lui demander la permission de faire le jihad, ce à quoi le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) lui a rétorqué : ‘Tes parents sont-ils vivants ?’, ‘- Oui’, dit-il, ‘Alors, fais ton jihad (combat) en les aidant.’ [15]. En fait, il y a deux jihad en islam : le grand qui est un combat contre soi-même et le petit, pour combattre son ennemi. Parlant du grand jihad, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit : « Nous sommes revenus du grand jihad pour aller au petit [16]«. Si vous dites que ce hadith est de faible authenticité ou apocryphe, vous en trouverez évidence dans le Coran lui-même : « Ne te soumets pas aux incrédules, lutte contre eux, avec force [litt. un grand jihad]. (Al-furqan, 25, 52). Le mot “en plus” dans ce verset nous réfère au Coran et signifie « une guérison pour ce qui est dans les cœurs » (Yunus, 10, 57). Il se retrouve clairement exprimé dans le hadith du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) : « Vous dirais-je ce que sont les meilleures actions et le plus bel acte de piété aux yeux de notre Seigneur, ce sont ceux qui élèveront votre rang dans l’Au-delà, ce qui est mieux pour vous que d’acheter de l’or ou des traites et mieux encore que de vous lancer armés à l’assaut de votre ennemi et de vous entretuer ? – ‘Oui’, disent-ils et le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) de répondre : ‘C’est se souvenir de Dieu’ [17]« Ainsi, le grand jihad, c’est le jihad contre soi-même et l’arme c’est se souvenir de Dieu et purifier son âme. De plus, Dieu, dans un autre verset, nous éclaire sur la relation qu’il y a entre les deux sortes de jihad: « Ô vous qui croyez ! Soyez fermes quand vous rencontrez un ennemi, souvenez-vous de Dieu, que vous puissiez l’emporter ». (Al-Anfal, 8, 45). Ainsi, rester ferme, tel est le petit jihad ; il dépend du grand jihad qui est le combat contre soi-même dans le souvenir de Dieu et la purification de l’âme. De toute façon, le jihad est un chemin qui mène à la paix et à la sécurité et non une fin en soi. Dieu a des paroles claires : « Combattez-les jusqu’à la fin de la révolte et que le culte de Dieu soit rétabli. S’ils s’arrêtent, cessez de combattre, sauf contre les malfrats. «(Al-Baqarah, 2: 193). Dans votre discours du 4 juillet 2014, vous dites : « Il n’y a pas de vie sans jihad. » Vous vous basez peut- être sur l’exégèse d’Al-Qurtubi du verset suivant : « Ô vous qui croyez ! Répondez à Dieu et à son Prophète, quand il vous appelle à ce qui vous fait vivre… » (Al-Anfal, 8: 24). Un vrai jihad vivifie le cœur. Mais il peut y avoir vie sans jihad, car des musulmans peuvent passer une vie entière sans être appelés à combattre ou sans avoir à faire appel au jihad. L’histoire musulmane en regorge d’exemples. De fait, vous êtes, vous et vos compagnons, d’intrépides combattants prêts à vous sacrifier dans votre course au jihad. Tout ceux qui suivent fidèlement les évènements, qu’ils soient amis ou ennemis, le reconnaissent. Mais un jihad sans raisons, ni buts, ni méthodologies, ni intentions légitimes, n’est pas un jihad mais relève plutôt d’une propagande belliciste et du crime. a. L’intention derrière le Jihad: Dieu dit : « L’homme ne possédera que ce qu’il aura acquis par ses efforts. » (Al-Najm, 53: 39). La tradition prophétique rapporte que sous l’autorité de Abu Mussa Al-Ash’ari, un homme vint trouver le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  pour lui dire : ‘De celui qui combat par zèle, par courage ou par orgueil, lequel des trois est dans la voie de Dieu ? Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  répondit : ‘Quiconque combat pour que l’emporte la Parole de Dieu est dans la voie de Dieu. [18] Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit encore : « Le premier qui sera jugé au jour de la Résurrection c’est celui qui est mort en martyr. Il sera présenté à Dieu qui lui fera connaître ses talents et il les reconnaîtra. Il lui demandera : ‘Qu’est ce que tu en as fait ?’ A quoi il répondra : ‘J’ai combattu pour vous jusqu’à en mourir’. Dieu dira : ‘Tu mens. Tu as combattu pour qu’on puisse dire de toi que tu es courageux et c’est ce qui est arrivé’. Il sera ensuite ôté de sa Face et jeté au Feu… » [19] b. La raison derrière le Jihad: la raison qui pousse les musulmans au jihad c’est lutter contre ceux qui les attaquent et non pas attaquer quelqu’un qui ne les as pas attaqués, ni faire violence contre quelqu’un qui ne leur a pas fait de mal. Les mots de Dieu qui permettent le jihad sont les suivants: « Toute permission est donnée de se défendre à ceux qui ont été attaqués parce qu’ils ont été opprimés injustement. Dieu est tout à fait capable de les aider ; et ceux qui ont été chassés injustement de leurs maisons pour avoir seulement dit : ‘Notre Seigneur est notre Dieu’. Si Dieu n’avait pas permis à certains de repousser d’autres hommes, des ermitages auraient été démolis, des synagogues, des oratoires et des mosquées où le nom de Dieu est largement invoqué. Oui, Dieu sauvera ceux qui l’assistent. Dieu le Fort, le Puissant. » (Al-Hajj, 22: 39-40). C’est ainsi que le jihad est lié à la sécurité, à la liberté de religion, à ceux qui ont subi du tort, qui ont été chassés de leurs terres. Ces deux versets ont été révélés après que le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) et ses Compagnons aient été torturés, massacrés et persécutés durant 13 ans sous les coups d’idolâtres. Il n’existe donc aucun jihad offensif ou agressif pour la simple raison qu’on a une religion ou des opinions différentes. C’est la position d’Abu Hanifa, les imams Malik et Ahmed et tous les autres savants y compris Ibn Taymiyyah à l’exception de quelques savants de l’école chafiite [20] c. Le but du Jihad: Les savants en islam s’accordent sur le but du jihad car Dieu dit : « Combattez-les jusqu’à la fin de la révolte et que le culte de Dieu soit rétabli. S’ils s’arrêtent, cessez de combattre, sauf contre les malfrats. «(Al-Baqarah, 2: 193). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dira plus tard : « Il m’a été demandé de combattre des gens jusqu’à ce qu’ils disent : ‘Il n’y a pas de dieu hormis Dieu. Si donc quelqu’un dit : ‘Il n’y a pas de dieu, hormis Dieu’, il est sauvé lui et ses biens en dehors de ce que permet la loi, et il est estimé de Dieu [21]. Tel est le but du jihad quand la guerre est engagée contre des musulmans. Ces textes disent ce qu’est la victoire dans le cas où les musulmans l’emportent ; ils précisent que la raison de faire le jihad ne doit pas se confondre avec son but. Le hadith cité plus haut se rapporte à un évènement qui a déjà eu lieu et qui se réfère à la Parole de Dieu : « C’est Lui qui a envoyé son Messager avec la direction et la religion vraie pour la faire prévaloir sur toute autre religion. Dieu se suffit comme témoin. » (AlFath, 48: 28). Cet évènement a eu lieu dans la péninsule arabique au temps du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) , car Dieu dit : « … afin que tu avertisses la Mère des cités [Umal-Qura] et ceux des environs… (Al-An’am, 6: 92) ; et aussi: “ Ô vous qui croyez! Combattez ceux des incrédules qui sont près de vous… » (Al-Tawbah, 9: 123). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit également : « Sortez les idolâtres de la péninsule arabique [22]«. Comment ceci n’a-t-il pas pu se passer quand Dieu promet au Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  : « C’est Lui qui a envoyé son Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  avec la direction, la religion vraie, pour la placer au-dessus de tout autre religion, en dépit des polythéistes. » (Al-Saff, 61: 9). Ce qu’on entend ici se passe dans la péninsule arabique au temps du Prophète. De toute façon, si les commandeurs du jihad voit que c’est dans l’intérêt des musulmans, il leur est permis de cesser le combat, même si le but n’a pas été atteint, car Dieu dit : « … S’ils s’arrêtent, cessez de combattre, sauf contre les malfrats. «(Al-Baqarah, 2: 193) Preuve en sont les évènements de Sulh al Hudaybiyyah. d. Le code de conduite du jihad: Le code de conduite du jihad se résume dans les propos du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  : « Mène la guerre mais ne sois pas sévère, ni traître, ne mutile ni ne tue des enfants [23]… ». Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  a dit encore, le jour de la conquête de la Mecque: « Vous ne devez pas tuer, ni blesser, ni faire du mal à ceux qui battent en retraite et quiconque ferme sa porte sera sauf. [24]«. De même, quand Abu Bakr As-saddiq mit sur pied une armée et l’envoya au Levant il déclara : « Vous trouverez des gens qui se sont dévoués à la vie en monastères, laissez-les à leurs dévotions. Vous en trouverez d’autres qui ont le diable en têtes (les diacres armés [25]), coupez-leur le cou. Mais ne tuez pas les vieux et les perclus, ni les femmes ou les enfants ; ne détruisez pas les maisons, ne coupez pas les arbres, ne vous attaquez pas au bétail sans bonnes raisons, ne brûlez pas, ni ne noyez les palmiers, ne soyez pas des traîtres ni des lâches, ne mutilez pas, ne pillez pas. Alors Dieu soutiendra ceux qui l’honorent Lui et Ses messagers alors qu’ils ne Le voient pas. Dieu est le Fort et le Puissant [26]. » Quant à l’exécution des prisonniers, la loi islamique l’interdit. Et pourtant vous avez tué de nombreux prisonniers y compris les 1700 du Camp Speicher à Tikrit en juin 2014, les 200 sur le champ pétrolier de Sha’er en juillet 2014, les 700 de la tribu des Sha’État à Deir el-Zor, (dont 600 civils nonarmés). Vous avez tués 250 prisonniers sur la base aérienne de Tabqah à Al-Raqqah en août 2014 ainsi que des militaires kurdes et libanais et tant d’autres dont on a rien dit mais que Dieu connaît. Ce sont là de haineux crimes de guerre. Si vous vous recommandez du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  qui aurait tué des prisonniers au cours de batailles, sachez qu’il n’en a ordonné l’exécution que de deux, à la bataille de Badr : Uqbah ibn Abi Mu’ayt et Nadr ibn AlHarith. C’était des chefs de guerre et des criminels et l’exécution de criminels de guerre est admise dans le cadre des lois de la guerre. C’est ce qu’a fait Saladin en prenant Jérusalem et ce qu’ont fait les alliés au procès de Nuremberg après la 2eguerre mondiale. Quant aux dizaines de milliers de prisonniers qui tombèrent sous la juridiction du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  au cours des dix ans qui furent le théâtre de 29 batailles, il n’a pas exécuté un seul soldat régulier. Bien mieux, il confia qu’ils avaient été traités avec clémence. [27]Le commandement de Dieu concernant les prisonniers et les prisonniers de guerre se lit ainsi: « … Puis vous choisirez entre les libérer ou les rançonner… » (Mohammed, 47, 4). Dieu commande que les captifs et les prisonniers de guerre soient traités avec dignité et respect : « Ils nourrissaient le pauvre, l’orphelin et le captif, pour l’amour de Dieu. » (Al-Insan, 76: 8). C’est un fait que la Sunna du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  revendique le pardon et l’amnistie pour les captifs, comme on peut le voir durant la conquête de la Mecque quand le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  déclara : « Je le dis comme mon frère Joseph l’a dit : ‘Il n’y aura aucun reproche ce jour’ Allez, vous êtes libres ! [28] » Finalement, un des plus grands principes sur la façon de mener le jihad c’est qu’on ne peut tuer que des combattants. On ne peut attenter intentionnellement à la vie de leurs familles ou de n’importe quel civil. Si vous voulez prendre en exemple ce qu’a dit le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  quand on lui a demandé si les personnes collatérales au combat et les femmes tuées en même temps que les idolâtres, voici : « Ils en font partie » [29]. Il faut savoir que ce hadith se rapporte à la mort d’innocents par accident et qu’il ne peut en aucune façon signifier que tuer intentionnellement des innocents – comme dans des bombardements – soit permis. Et quand Dieu dit : « … sois dur avec eux… » (Al-Tawbah, 9: 73) ; et: ‘… qu’ils vous trouvent durs…’ (Al-Tawbah, 9: 123), il s’agit d’un temps de guerre et non pas après.

9. Décréter des gens non-musulmans (takfir) :

Il s’est créé une confusion à propos du mot takfir, suite à l’exagération de quelques maîtres salafistes en matière de takfir (décréter quelqu’un non-musulman) et en poussant à l’extrême ce que Ibn Taymiyyah et Ibn Al-Qayyim en ont présenté. En bref, on peut résumer le takfir comme suit : a. Dans la quintessence de l’islam, quiconque déclare: « Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mohammed est le Prophète de Dieu «, est musulman et ne peut pas être déclaré non-musulman. Dieu dit : « Ô vous qui croyez ! Lorsque vous vous engagez dans le chemin de Dieu, soyez lucides et ne dites pas à celui qui vous offre la paix : ‘Tu n’es pas croyant !’Vous rechercheriez ainsi les biens de la vie de ce monde ; mais le butin est abondant auprès de Dieu. Vous vous comportiez ainsi autrefois : Dieu vous a accordé sa grâce, soyez lucides ! Dieu est bien informé de ce que vous faites ! » (Al-Nisa’, 4: 94). La signification du ‘soyez lucides’ dans le verset ci-dessus revient à poser la question: ‘Etes-vous musulmans ?’ La réponse est à prendre dans sa valeur nominale sans vouloir questionner ou éprouver leur foi. De plus, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit : « Malheur à vous, regardez ! Une fois que je serai mort, ne revenez pas à l’incroyance, et à vous entretuer [30] ». Il dit encore : « Quiconque dit : ‘Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu’ se sauve lui-même et ses biens, excepté ce qui est permis par la loi, et il est apprécié de Dieu [31] ». Ibn Omar et Aïcha ont dit : « Il n’est pas permis de déclarer les gens de la Qiblah non-musulmans [32]. » b. Cette question est de la plus haute importance car on l’invoque pour justifier le meurtre de musulmans, pour violer leur intégrité et usurper leurs biens et leurs droits. Dieu dit: « Quiconque tue volontairement un croyant aura l’enfer en rétribution ; il y séjournera et y encourra la colère de Dieu qui le maudit et lui prépare un châtiment terrible ». (Al-Nisa’, 4: 93). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  , ajoute : « Qui dit à son frère: ‘Ô mécréant, cela arrivera certainement à l’un d’entre vous [33]. » Dieu s’est élevé, dans des termes on ne peut plus sévères, contre celui qui tue quelqu’un qui confesse l’islam : « S’ils se tiennent à l’écart, s’ils ne combattent pas contre vous, s’ils vous offrent la paix, Dieu ne vous donne plus alors aucune raison de lutter contre eux. (Al-Nisa’, 4: 90). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  s’oppose à ce qu’on accuse des gens d’être polythéistes et de lever l’épée contre eux : « Celui que vous devez craindre le plus c’est celui qui a lu le Coran…, qui l’a mis de côté, jeté derrière lui et qui a levé l’épée contre son voisin, l’accusant de polythéisme [34]. » Il n’est pas permis de tuer un musulman (ni non plus tout être humain) sans arme et hors du combat. Usamah Ibn Zayd nous dit qu’après avoir tué un homme qui lui avait dit : « Il n’y a d’autre dieu que Dieu «, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  lui posa la question : « Il t’a dit ‘Il n’y a d’autre dieu que Dieu’ et tu l’as tué ? «Je lui répondis : « Ô messager de Dieu, il l’a simplement dit de peur de passer par nos armes. » Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  lui dit: «As-tu pu lire dans son cœur pour savoir s’il le pensait vraiment ? « [35]. Il y a peu de temps, nous avons pu voir sur une vidéo de Youtube Shaker Wahib, membre de ce que l’on connaissait alors sous le nom d’État islamique de l’Iraq et du Levant (ISIL) arrêter des civils nonarmés qui se déclaraient musulmans. Il leur a demandé combien de prostrations (raka’ahs) il y avait dans les prières rituelles. Comme ils n’avaient pas su répondre, il les a tués [36], un crime abominable, absolument interdit pas la loi musulmane. c. Les actions des hommes sont liées aux intentions qui sont derrière. Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit: « Les actions valent par leur intention et chacun méritera en fonction de l’intention qu’il a eue [37]. ». De plus, Dieu dit : « Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : ‘Nous attestons que tu es le Prophète de Dieu !’ Et Dieu sait que tu es son Prophète, et Dieu atteste que les hypocrites sont menteurs. » (Al-Munafiqun, 63: 1). C’est ainsi que Dieu considère les mots des hypocrites sur le message du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  – fait incontestable –comme des mensonges vu que leur intention en le disant était de mentir. C’est un mensonge puisque leur bouche a prononcé une vérité que, Dieu le sait, leur cœur rejette. Ce qui veut dire que pour renier Dieu il faut en manifester l’intention et pas seulement lâcher des mots ou poser des actes. Il n’est pas permis d’accuser quelqu’un d’incroyance sans avoir la preuve qu’il le fait délibérément. Il n’est pas non plus permis d’accuser quiconque d’être non-musulman sans s’assurer de son intention. Il est, après tout, possible que quelqu’un ait été contraint, qu’il ne sache pas, qu’il soit aliéné ou qu’il se soit mal exprimé. Il a pu aussi mal interpréter une question. Dieu dit: « Celui qui renie Dieu après avoir cru – non pas celui qui subit une contrainte et dont le cœur reste en paix dans la foi – celui qui, délibérément, ouvre son cœur à l’incrédulité, la colère de Dieu est sur lui et un terrible châtiment l’atteindra. » (Al-Nahl, 16: 106). Il est interdit de faire des interprétations sur les conséquences des actes que posent les autres ; seule la personne elle-même peut les interpréter, surtout quand il y a différences d’opinion à ce sujet parmi les musulmans. Il est également interdit de déclarer quelqu’un non-musulman (takfir) sur la base d’un élément sur lequel il y a différences d’opinion parmi les savants musulmans. Il est interdit de déclarer non-musulman un peuple tout entier. C’est individuellement que l’on est incroyant par les actes que l’on pose et l’intention qui les fondent. Dieu dit : « Nul ne portera le fardeau d’un autre. » (Al-Zumar, 39: 7). Enfin, ceux qui savent leur entourage incroyant ou qui refusent de les appeler non-musulmans, il est interdit de les dire non-musulmans. La raison pour laquelle cette question a été longuement travaillée c’est que vous avez distribué les livres de Mohammed ben Abdel-Wahhab dès que vous avez atteint Mossoul et Alep. De toute façon, les savants, y compris Ibn Taymiyyah et Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah font la distinction entre les actes de l’incroyant (kafir) et le fait de déclarer des gens non-musulmans (takfir). Même si quelqu’un pose des gestes dignes d’un incroyant, on ne peut, pour les raisons déjà citées, dire qu’il est incroyant. Al-Dhahabi [38] rapporte que son maître, Ibn Taymiyyah, avait l’habitude de dire à la fin de sa vie : « Je ne déclare aucun membre de la Ummah non-musulman. … Le Prophète dit : ‘Quiconque fait ses ablutions est un croyant’. C’est pourquoi je dis, qui observe ses prières avec ses ablutions est un musulman. » Ceci est très important. En effet, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit : « Le chirk subtil, (chirk = associer des dieux à Dieu) c’est quand un homme se met en position de faire sa prière et fait le beau pour qu’on le voit prier [39].» Il appelle donc l’ostentation dans la prière le chirk subtil, qui est un petit chirk. Ce petit chirk auquel succombent certains fidèles n’est pas considéré comme une association d’idolesmajeure, il ne conduit pas au takfir ni à quitter l’islam. A part les prophètes et les messagers, tous les autres adorent Dieu comme ils le peuvent et non comme Dieu le mérite. Dieu dit : « Ils n’apprécient pas Dieu à sa juste mesure… » (Al-An’am, 6: 91). Et aussi : « Ils vont t’interroger sur l’Esprit. Dis : ‘L’Esprit procède du commandement de mon Seigneur.’ Et il ne vous a été donné que peu de science…’ » (Al-Isra’, 17: 85). Et pourtant Dieu accepte cette adoration. Mais on ne peut concevoir la nature de Dieu parce que: « Rien n’est semblable à Lui » (Al-Shura, 42: 11) et encore : « Le regard des hommes ne peut l’atteindre, mais Lui scrute les regards. » (Al-An’am, 6: 103). On ne connaît rien de Lui si ce n’est ce qu’Il a dévoilé dans la révélation (al-wahy) ou transmis au Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  : « Son Esprit, il le lance sur qui il veut parmi ses serviteurs … » (Ghafir, 40: 15). Alors comment pourrait un homme lever l’épée contre les autres simplement parce qu’il pense qu’ils n’adorent pas Dieu comme Il le mérite ? Aucun n’adore Dieu comme Il le mérite si ce n’est avec sa permission. Plus fondamentalement encore, la question du chirk chez les Arabes est discutable, comme le dit le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  : « Le démon a perdu espoir de voir les Arabes de la Péninsule l’adorer, mais il cherche à semer la discorde parmi eux. [40] »

10. Les gens du Livre:

Aux Arabes chrétiens, vous avez donné trois choix: la jizyah (l’impôt), l’épée ou la conversion à l’islam. Vous avez peint leurs maisons en rouge, détruit leurs églises et en certains endroits, saccagé leurs demeures et leurs propriétés. Vous en avez tués et vous avez forcé à l’exil beaucoup d’autres avec rien d’autre sur le dos que ce qu’ils portaient. Ces chrétiens ne sont pas de ceux qui ont combattu l’islam, ni de ceux qui l’ont attaqué. Au contraire, ce sont des amis, des voisins, des concitoyens. Dans la perspective de la Chari’a, ils tombent tous sous des accords ancestraux qui remontent à 1400 ans et les lois du jihad ne s’appliquent pas à eux. Certains ont même combattu dans les rangs de l’armée du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  contre les Byzantins et sont, depuis, citoyens de l’État de Médine. D’autres bénéficient d’accords passés au temps d’Omar Ibn Al-Khattab, de Khalid Ibn Al-Walid, des Umayyades, des Abbassides, des Ottomans et leurs régimes respectifs. Bref, ce ne sont pas des étrangers sur ces terres, bien au contraire, ils sont originaires de ces lieux depuis les temps préislamiques. Ce ne sont pas des ennemis, mais des amis. Pendant 1400 ans, ils ont défendu leurs pays en guerroyant contre les Croisés, les colons, Israël et les autres… Alors comment pouvez-vous les traiter en ennemis ? Dieu dit dans le Coran : « Dieu ne vous interdit pas d’être bons et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus à cause de votre foi et ne vous ont pas expulsés de chez vous. Traitez-les avec bonté et commercez avec eux dans l’équité. Dieu aime les justes.» (Al-Mumtahanah, 60: 8). Parlant de la jizyah, il faut dire qu’il y a deux sortes de jizyah dans la chari’a (loi islamique): La 1ère jizyah est celle qu’on lève sur des sujets qui ‘viennent d’être battus’. Elle s’applique à ceux qui ont combattu l’islam comme le dit la Parole de Dieu : « Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au Jour dernier, ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) ont déclaré illicite, ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient le tribut de la jizya après s’être soumis ». (Al-Tawbah, 9: 29). Comme il est dit dans un verset précédant cette sourate, ceux là sont ceux qui ont précédemment attaqué les musulmans : « Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments et cherché à expulser le Prophète ? N’ont-ils pas attaqué les premiers ? En aurez-vous peur ? Alors que Dieu mérite plus qu’eux d’être redouté, si vous êtes croyants ? (Al-Tawbah, 9: 13) [41]. La 2ème sorte de jizyah est celle qu’on lève sur ceux qui n’ont pas combattu l’islam. Elle remplace la zakat (dont seuls s’acquittent les musulmans et qui est plus élevée que la jizyah). Elle procède d’un engagement sans contrainte. Omar Ibn Al-Kattab convint de l’appeler « geste de charité » (sadaqah). La jizyah est alors déposée dans le trésor public et distribuée aux citoyens y compris aux chrétiens, comme cela s’est fait durant le califat d’Omar [42].

11. Les Yazidis :

Vous avez combattus les Yazidis sous la bannière du jihad mais ils n’avaient attaqué ni vous ni les musulmans. Vous les avez considérez comme des possédés du démon et leur avez donné le choix de la mort ou de la conversion forcée à l’islam. Vous en avez tués des centaines et les avez enterrés dans des fosses communes. Vous avez fait mourir et souffrir des centaines d’autres. Sans l’intervention des Américains et des Kurdes, des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants et de vieillards auraient été tués. Ce sont là d’horribles crimes. Selon la législation de la Chari’a, ce sont desMages et le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit: « Traitez-les comme les gens du Livre [43]«. Oui, ce sont des gens du Livre car Dieu dit : « Le Jour de la Résurrection, Dieu distinguera les uns des autres : les croyants, les Juifs, les Sabéens, les Chrétiens, les Mages et les polythéistes. Dieu est témoin de tout. » (Al-Hajj, 22: 17). Même si vous doutez qu’ils soient des gens du Livre, selon la législation de la Chari’a, nombreux sont parmi les Vénérés Anciens à les assimiler à ces Mages dont il est fait mention dans les Hadiths. Les Umayyades considéraient même les Hindous et les Bouddhistes comme des dhimmis. Al-Qurtubi dit : «‘Al-Awza’I a dit: “La jizyah est levée sur ceux qui adorent les idoles et le feu, ainsi que sur les incroyants et les agnostiques.” C’est également la position des malékites. Selon l’Imam Malik, on prélevait la jizyah sur tous les adorateurs d’idoles et les incroyants, qu’ils soient arabes ou non … exception faite des apostats. [44]

12. L’esclavage :

Il n’est point de savants de l’islam qui mettent en cause que les visées de l’islam soient d’abolir l’esclavage. Dieu dit en effet : « Et comment savoir quelle est la barre à dépasser ? C’est racheter un captif, nourrir un proche en temps de famine » (Al-Balad, 90: 12-14) et encore: «… [Leur peine, ce sera] d’affranchir un esclave avant de cohabiter à nouveau…. » (Al-Mujadilah, 58: 3). La Sunna du Prophète rapporte qu’il libéra tous les esclaves hommes et femmes de sa maison ou qui lui avaient été remis [45]. Pendant plus d’un siècle, les musulmans, et pratiquement le monde entier se sont ligués pour interdire et criminaliser l’esclavage, ce qui fut un pas énorme dans l’histoire de l’humanité. Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit en parlant du ‘Pacte des Vertueux’ d’avant l’islam au temps de la Jahiliyyah : « Si on m’avait demandé de l’accomplir en islam, je l’aurai fait [46]. Après un siècle d’accord entre musulmans sur l’interdiction de l’esclavage, vous l’avez violé. Vous avez pris des femmes pour en faire vos concubines faisant ainsi renaître conflits, séditions (fitnah), corruption et obscénité sur la terre. You avez ressuscité ce que la Chari’a avait infatigablement travaillé à supprimer et qu’elle considère unanimement interdit depuis plus d’un siècle. Oui, tous les pays musulmans du monde ont signé des conventions antiesclavagistes. Dieu dit : « Tenez vos engagements car les hommes seront interrogés sur leurs engagements. » (Al-Isra’, 17: 34). Vous portez la responsabilité d’un grand crime ainsi que toutes les réactions qu’il peut imputer aux musulmans.

13. Coercition et Contrainte:

Dieu dit: « Tu n’es pas leur surveillant.» (Al-Ghashiyah, 88: 22), et encore: “Pas de contrainte en religion. La voie droite se distingue bien de l’erreur… » (Al-Baqarah, 2: 256). Et aussi : « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous les habitants de la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les hommes à être croyants, alors qu’il n’appartient à personne de croire ? » (Yunus, 10: 99). Et ceci: « Dis : ‘La Vérité émane de votre Seigneur. Que celui qui le veut croie donc et que celui qui le veut ne croie pas’. » (AlKahf, 18: 29) et enfin: « A vous votre religion, à moi, la mienne.» (Al-Kafirun, 109: 6). On sait que le verset : « Pas de contrainte en religion », fut révélé après la conquête de la Mecque, on ne peut donc pas dire qu’il a été abrogé. Vous avez forcé des gens à se convertir à l’islam tout comme vous avez forcé des musulmans à adopter vos vues. Vous avez également forcé ceux que vous avez pris sous votre contrôle à vous suivre en tous points, importants ou pas et même sur des sujets qui regardent chacun dans son rapport avec Dieu. A Al-Raqqa, Deir el-Zor et dans d’autres régions que vous contrôlez, des groupes armés qui se font appeler ‘al-hisbah’, font leurs rondes parmi les populations et mettent les gens aux travaux forcés comme s’ils avaient reçu un ordre de Dieu. Et pourtant pas un seul des Compagnons ne s’est comporté ainsi. Ceci n’a rien à voir avec encourager ce qui est bien et honnête et interdire le mal. Au contraire, c’est de la violence, du harcèlement et de l’intimidation gratuite et continue. Si Dieu avait voulu ça, il vous l’aurait indiqué dans les plus minutieux détails de Sa religion. Car Dieu dit : « N’ont-ils pas compris, les croyants, que s’Il le voulait, Dieu aurait pu diriger tous l’humanité ? … » (Al-Ra’d, 13: 31). Et ceci : « Si nous le voulions nous ferions descendre du ciel un Signe sur eux et leurs nuques ploieraient devant lui. (Al-Shu’ara’, 26: 4).


14. Les femmes :

Vous traitez tout simplement les femmes comme des détenues et des prisonnières. Vous les faites s’habiller selon vos caprices. Elles ne peuvent quitter leurs demeures, ni aller à l’école. Et pourtant le Prophète a dit : « Il est obligatoire pour tout musulman de développer ses connaissances [47]. D’ailleurs le premier mot révélé du Coran fut : « Lis ». Elles n’ont pas non plus le droit de travailler ni de gagner leur vie, de vaquer librement à leurs occupations. Elles sont forcées de marier vos combattants. Dieu dit : « Vous les hommes, craignez votre Dieu qui vous a créés d’un seul être et de celui-ci a créé son épouse et a fait naître de ce couple un grand nombre d’hommes et de femmes. Craignez Dieu dont vous revendiquez [vos droits] des uns sur les autres et vos relations. Dieu vous voit. » (Al-Nisa’, 4: 1).Et le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) : « Respectez les femmes [48]«

15. Les enfants:

Vous avez enrôlé des enfants dans la guerre et les avez poussés à tuer. Certains ont des armes dans les mains et d’autres jouent avec la tête de vos victimes. Vous envoyez des enfants au front pour tuer et se faire tuer. Dans vos écoles, des enfants sont torturés et forcés de faire tout ce que vous leur ordonnez, d’autres sont exécutés. Ce sont des crimes contre des innocents si jeunes qu’ils ne se rendent pas compte du mal qu’ils font. Dieu dit : « Pourquoi ne combattez-vous pas dans la voie de Dieu, pour les opprimés, les femmes et les enfants qui disent : ‘Seigneur, fais-nous sortir de ce pays dont les habitants sont injustes. Protège-nous. Porte-nous secours’. » (Al-Nisa’, 4: 75).

16. Les châtiments dits Hudud :

Les châtiments (hudud) sont fixés par le Coran et les hadiths et sont imposables sans rémission par la loi islamique. Mais on ne peut pas les appliquer sans qu’ils aient été clairement édictés, annoncés, rappelés et que la preuve fasse foi. Ils ne peuvent être pratiqués de manière cruelle. C’est ainsi que le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) évitait dans certains cas d’en arriver au hudud ; il est aussi notoire qu’Omar Ibn Al-Khattab a suspendu le hudud pendant la famine. Toutes les écoles de jurisprudence ont édicté pour les châtiments du hudud une manière bien définie empreinte de mansuétude qui les rend difficiles à mettre en pratique dans les faits. De plus, la suspicion et les doutes limitent le hudud au point que s’il y a un quelconque doute, on ne prononce pas le châtiment. D’ailleurs, ce châtiment n’est pas appliqué envers ceux qui sont dans le besoin, démunis ou destitués. On ne pratique pas le hudud envers ceux qui ont volé des fruits ou des légumes ou une somme modique. Vous vous êtes hâtés de remettre en valeur le hudud alors qu’en réalité la ferveur religieuse fait de la pratique du hudud quelque chose de difficile à réaliser avec un maximum de preuve.

17. La torture:

Des prisonniers et certains de ceux que vous contrôliez ont dit que vous les torturiez et les terrorisiez en les battant jusqu’à la mort et par d’autres formes de torture dont l’ensevelissement vivant. Vous avez décapité des gens au couteau, une des formes les plus cruelles de torture, ce qui est interdit par la loi islamique (Chari’a). Dans les massacres de masse que vous avez perpétrés – interdits par la loi islamique – vos combattants se moquaient de leurs victimes, bêlant devant eux pour leur dire qu’ils seraient tués comme des moutons avant de les achever comme des bêtes. Vos combattants ne se contentent pas de tuer, ils humilient, rabaissent et ridiculisent. Dieu dit : « Ô vous les croyants, ne laissez personne se moquer des autres : ils pourraient être meilleurs qu’eux… » (Al-Hujurat, 49: 11).

18. La mutilation:

Non seulement vous avez mutilé des corps, mais vous avez planté des têtes décapitées sur des piques et des bâtons. Vous avez shooté dans des têtes comme avec des ballons et vous avez diffusé ces images sur vidéos pendant la Coupe du Monde – un sport admis par l’islam et qui permet aux gens de se détendre et d’oublier leurs problèmes. Vous avez ri devant des cadavres et des têtes coupées et posté ces vues sur internet depuis des bases militaires que vous occupez en Syrie. Avec vos vidéos d’actes infâmes que vous prétendez être au profit de l’islam, vous avez ainsi procuré une provision d’armes à ceux qui veulent faire de l’islam un barbare. Vous avez donné au monde un bâton pour battre l’islam alors qu’en réalité l’islam est absolument innocent de ces actes et il les proscrit.

19. Faire de Dieu un criminel par humilité:

Après avoir attaché des soldats de la 17e division du Nordest de la Syrie à des barbelés, vous leur avez coupé la tête au couteau et posté le tout sur internet. Dans la vidéo, vous déclarez : « Nous sommes vos frères, les soldats de l’État islamique. Dieu nous a gratifiés de la victoire en gagnant contre la 17e division une victoire grâce à Dieu. Notre recours est en Dieu, notre force et notre pouvoir. Notre recours est en Dieu par nos armes et notre bravoure ». Vous avez donc attribué à Dieu ces crimes haineux et vous feignez une humble soumission à Dieu en disant que c’est lui qui a œuvré et pas vous. Mais Dieu dit : « Quand ils commettent l’abominable, ils disent : ‘Nous avons vu nos pères en faire autant et Dieu nous l’a ordonné’. Dis : ‘Dieu n’ordonne pas l’abomination. Dites-vous de Dieu ce que vous ne savez pas ? » (Al-A’raf, 7: 28).

20. Destruction des tombes et des sanctuaires des Prophètes et des Compagnons :

Vous avez fait sauter et détruit les tombeaux des Prophètes et des Compagnons. Les savants musulmans ne sont pas tous d’accord sur la question des tombes. Mais il n’est pas permis de détruire les tombeaux des Prophètes et des Compagnons et de déterrer leurs restes. Tout comme il est interdit de détruire des raisins sous prétexte que des gens en font du vin. Dieu dit : « … Ceux dont l’avis prévalut, dirent : ‘Elevons un sanctuaire au-dessus d’eux.’ » (Al-Kahf, 18: 21). Et encore : « Prenez la station d’Abraham comme lieu de prière… » (Al-Kahf, 18: 21). Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit : « Je vous avais d’abord interdit de visiter les tombes. Permission a été accordée à Mohammed de visiter celle de sa mère, alors, visitez-les, car elles vous rappellent la mort et l’au-delà. » [49] La visite des tombes aide les gens à se rappeler la mort et l’au-delà. Dieu dit dans le Coran : « La rivalité [du monde] vous distrait jusqu’à ce que vous visitiez les tombes. » (Al-Takathur, 102: 1-2). Votre ancien chef, Abu Omar Al-Baghdadi disait: “A notre avis, il faut détruire et ôter de la terre toute manifestation de chirk (idolâtrie) et interdire tous les chemins qui y conduisent parce qu’on raconte de Muslim dans son Sahih sur l’autorité de Abu Al-Hayaj Al-Asadi, qu’‘Ali ibn Abi Talib a dit : ‘Ne devrais-je pas vous dire ce que le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) m’a mandaté de faire : n’épargner aucune statue qui ne soit anéantie ni aucune tombe qui ne soit rasée.’ ». Mais même si ce qu’il a dit est vrai, cela ne s’applique pas aux tombeaux des prophètes ou des compagnons, vu que les Compagnons se mirent d’accord pour enterrer le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  et ses deux compagnons, Abu Bakr et Omar dans un édifice contigu à la mosquée du Prophète.

21. Rébellion contre un dirigeant :

Il n’est pas permis de se rebeller contre le dirigeant quand il n’est pas avéré qu’il soit coupable d’incroyance déclarée (al-kufr al-bawwah), c’est-à-dire d’incroyance qu’il admet lui-même ouvertement et pour laquelle tous les musulmans s’accordent à voir en lui un non-musulman –ou quelqu’un qui s’oppose au rite de la prière. C’est clair dans la parole de Dieu : « Ô vous qui croyez, obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux qui ont autorité sur vous » (Al-Nisa’, 4: 59). Et le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  dit : « Ecoutez et obéissez même si un Abyssinien à la tête comme un raisin sec a autorité sur vous [50] ». Il dit encore : « Les meilleurs gouverneurs sont ceux que vous aimez et qui vous aiment, qui invoquent les bénédictions de Dieu sur vous et sur lesquels vous invoquez les bénédictions. Les pires sont ceux que vous haïssez et qui vous haïssent et que vous maudissez comme ils vous maudissent. Ceux qui étaient présents lui demandèrent : ‘Ne devrions-nous pas les pourfendre par l’épée ? – Non, dit-il, tant qu’ils préservent la prière chez vous. Mais si vous trouvez chez eux des choses à leur reprocher, exécrer leur administration, mais ne cessez pas de leur obéir. [51]. Quant au gouverneur réprouvé ou corrompu, il revient à ceux qui ont la possiblitié de voter, de mettre à sa place un calife issu de la Ummah (nation) (ahl al-hall wal-‘aqd) – si possible – sans sédition, ni révolte armée ni effusion de sang. Mais, il ne s’est pas rebellé. Il est interdit de se soulever contre un dirigeant même s’il n’applique pas la Chari’a, ou une partie, car Dieu dit : « Les incroyants sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé. » (Al-Ma’idah, 5: 44). Et encore : « Les injustes sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé ». (Al-Ma’idah, 5: 45). Et ceci: « Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé. » (Al-Ma’idah, 5: 47). Il y a donc trois niveaux parmi les gens qui ne mettent pas en pratique la Chari’a: l’incroyance (kufr), la méchanceté (fusuq) et la cruauté (dhulm). Quiconque met un obstacle ferme à la pratique de la Chari’a dans un pays musulman est un incroyant, mais celui qui ne met pas tout en pratique de la Chari’a ou simplement ce qui est le plus important est simplement un malhonnête ou un malicieux. Dans certains pays, la mise en pratique de la Chari’a est limitée pour une question de souveraineté dont dépend la sécurité nationale et on peut l’admettre. En résumé, Ibn Abbas [52] dit que quiconque ne met pas en pratique la Chari’a est un malhonnête malicieux, mais il ne peut être taxé d’incroyant. On ne doit donc pas se rebeller contre lui. Ibn Abbas a dit que régner autrement qu’avec les commandements de Dieu est ‘une incroyance d’incroyance’. Il dit encore : « Ils ne veulent pas dire incroyance ; ce n’est pas une incroyance qui vous sort de la religion. »

22. Le Califat :

On s’accorde (ittifaq) parmi les savants de l’islam sur le fait que le califat est une obligation au sein de l’Ummah. Celle-ci n’en a plus depuis 1924. Mais pour nommer un nouveau califat il faut le consensus des musulmans et pas simplement d’une faction dans un petit coin du monde. Omar Ibn, AlKattab dit : « Quiconque prête allégeance à un homme sans consulter les musulmans se ridiculise lui-même et on ne devra suivre ni lui ni celui à qui il prête allégeance, car ils ont mis leur vie en péril [53]. Proclamer un califat sans consensus est une insurrection (fitnah) parce qu’elle met la majorité des musulmans qui ne l’approuve pas hors du califat. Cela va également conduire à l’émergence d’autres califats rivaux qui risquent de semer soulèvements et querelles parmi les musulmans. Les débuts d’une discorde ont commencé à pointer quand les imams sunnites de Mossoul ont refusé de vous prêter allégeance et que vous les avez tués. Dans votre discours, vous citez le Compagnon d’Abu Bakr Al-Siddiq : « On m’a donné autorité sur vous et je ne suis pas le meilleur d’entre vous. » Ceci pose une question : qui vous a donné autorité sur la Ummah ? Quel est ce groupe ? Et si c’est le cas, ce serait un groupe de quelques milliers qui se serait autoproclamé gouverneur de plus d’un milliard et demi de musulmans. Cette attitude tient du cercle vicieux déclarant : le fait d’être musulmans nous permet de décider qui est le calife. Nous en avons choisi un et quiconque le refuse n’est pas musulman. » Dans ce cas, un calife n’est rien de plus que le leader d’un groupe qui déclare que plus de 99% de musulmans ne sont pas musulmans. D’autre part, si vous reconnaissez le milliard et demi de personnes qui se considèrent musulmans, comment ne pas les consulter (chura) sur votre soi-disant califat ? Vous êtes donc confrontés à deux conclusions : soit vous admettez qu’ils sont musulmans et ils ne vous ont pas nommé calife – auquel cas vous ne l’êtes pas, soit vous ne les reconnaissez pas musulmans, auquel cas les musulmans sont un petit groupe qui n’ont pas besoin de calife, alors pourquoi utiliser le terme de ‘calife’ ? Pour être vrai, le califat doit être issu du consensus des pays musulmans, des organisations de savants musulmans et des musulmans du monde entier.

23. Des filiations nationales :

Dans un de vos discours, vous dites: « La Syrie n’appartient pas aux Syriens ni l’Iraq aux Iraquiens [54]. Dans le même discours, vous appelez les musulmans du monde entier à immigrer dans les pays sous contrôle de l’« État islamique » de l’Iraq et du Levant. En faisant cela, vous vous octroyez les droits et les ressources de ces pays et vous les distribuez à des populations étrangères à ces terres, même si elles sont de la même religion. C’est exactement ce qu’Israël a fait en invitant les Juifs de l’extérieur à s’installer en Palestine, chassant les Palestiniens et les privant de leurs droits et de leurs terres. Où est la justice dans tout cela ? Il reste que le patriotisme et l’amour de son pays ne sont pas en contradiction avec l’enseignement de l’islam. Bien au contraire, l’amour de son pays coule de notre foi qui est instinctive et guidée par la Sunnah. Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) a dit à la Mecque: « Comme mon pays m’est cher et combien vous l’êtes pour moi ! Si mon peuple ne m’avait pas forcé à partir, je ne serais pas parti vivre ailleurs [55]«. On retrouve de nombreuses marques de patriotisme et d’amour du pays dans le Coran et dans la Sunnah : « Si nous leur avions prescrit : ‘Entretuez-vous ou quittez vos maisons, ils ne l’auraient pas fait, excepté un petit nombre. » (Al-Nisa’, 4: 66). Le commentaire de Fakhr Al-Din Al-Razi dit: « Quitter sa terre revient à se donner la mort [56]«. Et, sous l’autorité d’Anas Ibn Malik, de retour à Médine et en voyant les murs de la ville, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) aurait hâté le pas de sa chamelle. Arpentant une côte, il l’aurait gravie de tout son amour [pour Médine] [57]. Ibn Hajar dit: « Ce hadith prouve à la fois que Médine a de la valeur et qu’il est tout à fait légal d’aimer sa patrie et de languir de la revoir [58].

24. L’émigration :

Vous avez invité les musulmans du monde entier à émigrer dans les pays contrôlé par  l’« État islamique » en Iraq et au Levant [59]. Abu Muslim Al-Canadi, soldat de  l’« État islamique » a déclaré : « Venez nous rejoindre [en Syrie] avant qu’on en ferme les portes. [60] Il suffit de reprendre les mots du Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) : « Il n’y a plus d’émigration après la conquête [de la Mecque], mais le jihad et [son] intention demeure. Et quand tu seras appelé à combattre, marche en avant [61]. » Conclusion En conclusion, Dieu s’est présenté comme « le plus miséricordieux des miséricordieux ». Il créa l’homme de sa bonté. Dieu dit dans le Coran : « Le Miséricordieux a fait connaître le Coran. Il a créé l’homme. » (AlRahman, 55: 1-3). Et Dieu créa l’homme par sa Bonté: « Si ton Seigneur l’avait voulu, il aurait rassemblé tous les hommes en une seule communauté. Mais ils ne cessent pas de se diviser, excepté ceux auxquels ton Seigneur a fait miséricorde et c’est pour cela qu’il les a créés. (Hud, 11: 118-119). Du point de vue linguistique, « cela » ici se rapporte au nom le plus proche, c’est-à-dire à la « miséricorde » et non pas au fait de « se diviser ». C’est l’opinion d’Ibn Abbas qui dit: « Il les créa de sa bonté [62]. » La voie la plus sûre d’atteindre cette bonté c’est d’adorer Dieu qui dit : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent ». (Al-Dhariyat, 51: 56). Adorer Dieu n’est pas une faveur que l’on obtient de Dieu mais bien plutôt une nourriture qu’il nous prodigue. « Je n’attends aucun don de leur part. Je ne désire pas qu’ils me nourrissent. C’est Dieu le dispensateur de tous biens et le Maître de la force. ». (Al-Dhariyat, 51: 57-58). De plus, Dieu a révélé le Coran dans un effet de sa bonté: “Nous faisons descendre avec le Coran ce qui est guérison et miséricorde pour les croyants… ». (Al-Isra’, 17: 82). L’islam est miséricorde et ses valeurs sont pleines de clémence. Le prophète, qui fut envoyé en signe de miséricorde pour tous les mondes a résumé les actions d’un musulman envers les autres par ces mots : « Celui qui ne manifeste aucune pitié, n’en recevra aucune [63] ». Et : « Montrez de la pitié et il vous sera fait miséricorde [64]. » Mais, comme on a pu le constater à travers tout ce qui a été mentionné, vous avez fait faussement de l’islam une religion de la dureté, de la brutalité, de la torture et du meurtre. Comme nous l’avons démontré, c’est là une énorme faute et une offense envers l’islam, envers les musulmans et envers le monde entier. Revenez sur vos actes, cessez vos exactions, repentez-vous, arrêtez de faire du mal aux autres et revenez à la religion de la miséricorde. Dieu dit dans le Coran: « Dis ‘Ô mes serviteurs, vous qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Dieu pardonne tous les péchés. Oui, il est celui qui pardonne, le miséricordieux !’ » (Al-Zumar, 39: 53). Et Dieu est Le plus savant.

Le 24 du Dhu el Qi’da, année de l’Hégire / Le 19 septembre 2014 de l’ère chrétienne.

Les déclarations d’Ali bin Abi Talib (c.)

Nu’aym ibn Hammad rapporte dans Al-Fitan, que le 4e calife, Ali ibn Abi Talib a dit: Quand vous verrez les drapeaux noirs, restez où vous êtes, ne bougez ni les mains ni les pieds. Puis, apparaîtra un groupe médiocre et insignifiant. Leur cœur ressemblera à des fragments de fer. Ils possèderont l’état. Ils ne passeront ni engagement ni accord. Ils en appelleront à la vérité, mais ils ne seront pas le peuple de la vérité. Leurs noms seront ceux attribués par leurs parents et leurs noms de code seront dérivés des villes. Ils laisseront leurs cheveux libres au vent comme ceux des femmes. Cette situation durera jusqu’à ce qu’ils se divisent. Puis, Dieu apportera la Vérité à qui Il veut [65]. Les gens demandent : ce récit par Ali bin Abi Talib (c.) rapporté par le maître d’Al-Bukhari (Nu’aym bin Hamad) il y a plus 1200 ans dans son livre Al-Fitan, se rapporte-t-il à  l’« État islamique » ? Peut-on comprendre ce récit comme suit ? « Quand vous verrez les drapeaux noirs ». Les drapeaux de  l’« État islamique » sont noirs. « Restez où vous êtes » : c’est-à-dire: restez chez vous, ô musulmans et ne les rejoignez pas. « Et ne bougez ni les mains ni les pieds «, autrement dit: ne les aidez pas financièrement ni avec de l’équipement. « Puis, apparaîtra un groupe médiocre et insignifiant » : en fait, médiocre et insignifiant s’entend de leur religion, de leur moralité et de leur pratique religieuse. « Leur cœur ressemblera à des fragments de fer » : ils vont tuer impitoyablement des prisonniers de guerre et torturer cruellement des gens. « Ils possèderont l’état » : en fait il y a près d’un siècle qu’aucun autre califat islamique n’a été proclamé que cet actuel « État islamique » en Iraq et au Levant. « Ils ne passeront ni engagement ni accord. » : l’« État islamique » n’a passé aucun accord avec la tribu Cha’État après que celle-ci leur ait prêté allégeance. En fait, l‘« État islamique » en a égorgé des centaines ainsi que des journalistes. « Ils en appelleront à la vérité » : l‘« État islamique » se revendique de l’islam. « Mais ils ne seront pas le peuple de la vérité. » Les gens de la vérité sont cléments. Le Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui)  a dit: « Montrez de la pitié et il vous sera fait miséricorde ». « Leurs noms seront ceux attribués par leurs parents » : ‘ Ainsi, Abu Muthanna’, ‘Abu Muhammad’, ‘Abu Muslim’ etc.… « Et leurs noms de code seront dérivés des villes ». Ainsi: ‘Al-Baghdadi’, ‘al-Zarqawi’, ‘al-Tunisi’, etc.… « Ils laisseront leurs cheveux libres au vent comme ceux des femmes ». C’est justement ainsi que les combattants de l’« État islamique portent leur cheveux. « Jusqu’à ce qu’ils se divisent «, ainsi en est-il des différences entre l’« État islamique et son parent, le Front el-Nusra (el-Qaïda en Syrie). La lutte entre ces deux a déjà fait environ 10.000 morts en une seule année. « Puis, Dieu apportera la Vérité à qui Il veut ». Par une proclamation musulmane claire et sans équivoque (comme cette lettre ouverte). Le sage Luqman dit dans le Coran : « Ô mon fils. Même si c’était l’équivalent du poids d’un grain de moutarde et que cela fût caché dans un rocher ou dans les cieux, ou sur la terre, Dieu le présentera en pleine lumière. Dieu est subtil et bien informé. » (Luqman, 31: 16)

——————————————————————————————————————————————————————–

 

NOTES

 

[1] Rapporté par Muslim in Kitab al-Iman, no. 55

[2] Publié par Sawarim Media sur YouTube (3 avr.14)

[3] Ibn Taymiyyah dit in Majmu’ Al-Fatawa (Vol. 28, p. 270), ‘The Prophet dit, “J’ai été envoyé avec l’épée

comme signe de la Dernière Heure pour que nul ne soit honoré sinon Dieu seul, sans associé. J’en appelle à

la force de mon épée. Honte, humiliation adviendront à ceux qui désobéissent à mes enseignements. Et

quiconque imite les gens en fera partie.” Ahmad fait part de ce hadith dans son Musnad [Vol. 2, p.50] sous

l’autorité de Ibn Umar et Bukhari le cite’. La chaîne des narrateurs de ce hadith est cependant faible.

[4] Rapporté par Bukhari in Kitab al-Tawhid, n° 7422 et par Muslim in Kitab al-Tawbah, n° 2751.

[5] Ibn Taymiyyah dit in Majmu’ Al-Fatawa (Vol. 13, p. 341), ‘La tautologie dans la langue [arabe] est rare et encore plus dans le Coran sinon inexistante.’ Al-Raghib Al-Asfahani dit in Mufradat Al-Qur’an (p. 55), ‘Ce livre a été suivi …d’un autre qui nous informe sur l’usage des synonymes et sur leurs subtiles différences. En cela, le caractère unique de chaque expression nous permet de la distinguer de ses synonymes.’

[6] Tafsir Al-Tabari (Vol. 9, p. 28).

[7] Rapporté par Al-Tirmidhi in Tafsir Al-Qur’an, n° 2950.

[8] Rapporté par Bukhari in Kitab al-Hudud, n° 6786 et by Muslim in Kitab al-Fada’il, n° 2327.

[9] Rapporté par Abu Dawood in Kitab Al-Adab, n° 4904.

[10] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Adab, n° 6030.

[11] Al-Ghazali, Al-Mustasfa fi Usul Al-Fiqh, (Vol. 1, p. 420).

[12] Ibn Qayyim Al-Jawziyyah, I’lam Al-Muqi’een ‘an Rabbil-‘Alamin, (Vol. 4, p. 157).

[13] Le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) n’a pas tué les hypocrites qui n’étaient pas d’accord avec lui, il n’a pas non plus permis qu’ils soient tués. En effet, le Prophète (Paix et Bénédictions de Dieu soient sur Lui) dit: ‘Afin qu’on ne dise pas que Mohammed a tué ses compagnons.’ Rapporté par Bukhari in Kitab Tafsir al-Qur’an, n° 4907, et par Muslim in Kitab alBirr wal-Silah, n° 2584.

[14] Rapporté par Imam Ahmad in his Musnad, (Vol. 6, p. 306).

[15] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Jihad, n° 3004.

[16] Rapporté par Al-Bayhaqi in Kitab al-Zuhd, (Vol. 2, p. 165), et par Al-Khatib Al-Baghdadi in Tarikh Baghdad, (Vol. 3, p. 523).

[17] Rapporté par l’Imam Malik in Al-Muwatta’ ; Kitab al-Nida’ Lissalah, n° 490 et aussi par Al-Tirmidhi in

Kitab alDa’awat et Ibn Majah in Kitab al-Adab, n°3790, et corrigé par Al-Hakim in Al-Mustadrak (Vol. 1, p. 673).

[18] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Tawhid, n° 7458 et par Muslim in Kitab al-Imarah, n° 904.

[19] Rapporté par Muslim in Kitab Al-Imarah, n° 1905.

[20] Cf. Ahkam al-Harb fil-Islam de Wahbi Al-Zuhayli.

[21] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Jihad, n° 2946.

[22] Rapporté par Bukhari in Sahih, Kitab al-Jihad, n° 3053, et par Muslim in Kitab al-Wasiyyah, n° 1637.

[23] Rapporté par Muslim in Kitab al-Jihad, n° 1731 et par Al-Tirmidhi in Kitab al-Diyyat, n° 1408.

[24] Rapporté par Ibn Abi Shayba in Al-Musannaf (Vol. 6, p. 498).

[25] Les diacres étaient des prêtres armés combattants.

[26] Rapporté par Al-Bayhaqi in Al-Sunan Al-Kubra, (Vol. 9, p. 90) et par Al-Marwazi in Musnad Abi Bakr, n°21.

[27] Rapporté par Ibn Abdullah in Al-Isti’ab (Vol. 2, p. 812) et par Al-Qurtubi dans son commentaire (Vol. 9,

p. 129): ‘Qatada dit: “Dieu a ordonné que les prisonniers soient bien traités.”’

[28] Rapporté par Al-Bayhaqi in Al-Sunan Al-Kubra, (Vol. 9, p. 118) ; Fayd Al-Qadeer Sharh al-Jami’ alSagheer, (Vol. 5, p. 71).

[29] Rapporté par Muslim in Kitab al-Jihad, n° 1745.

[30] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Maghazi, n° 4403 et par Muslim in Kitab al-Iman, n° 66.

[31] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Jihad, n° 2946.

[32] Tel que relaté in Al-Hafiz Al-Haythami’s Majma’ Al-Zawa’id, (Vol. 1, p. 106).

[33] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Jihad, n° 6104. [34] Rapporté par Ibn Habban in his Sahih, (Vol. 1, p. 282).

[35] Rapporté par Muslim in Kitab al-Iman, n° 96. Un autre récit rapporte: ‘“L’as-tu tué après qu’il ait dit: ‘il n’y a d’autre dieu que Dieu’. Je lui dis alors: “ Il essayait de sauver sa vie”. [The Prophet] continua à poser la question …” Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Maghazi, n° 4369.

[36] Vidéo sur YouTube, http: //www.youtube.com/watch?v=9yrVPE_-f9I , Juin, 2014.

[37] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab Bad’ al-Wahy, n °1 ; et aussi par Muslim in Kitab al-Imarah, n°1907.

[38] Siyar A’lam Al-Nubala’ de Al-Dhahabi, (Vol. 11, p. 393).

[39] Rapporté par Ibn Majah, Kitab al-Zuhd, n° 4204.

[40] Rapporté par Muslim in Kitab Sifat al-Qiyamah wal-Jannah wal-Nar, n° 2812.

[41] Al-Tabari dit dans son commentaire (Vol. 6, p. 157): ‘Dans la parole de Dieu: “combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au Jour dernier …” n’est pas liée la question du pardon et de l’amnistie … S’ils sont d’accord d’être soumis et de payer la jizyah après la guerre, on peut ordonner de pardonner les complots et serments fomentés pour autant qu’ils ne mènent plus la guerre, sans payer la jizyah ou qu’ils refusent de suivre les lois qui s’y réfèrent.

[42] Des juristes décrétèrent la suppression de la jizyah pour ceux qui rejoindraient l’armée musulmane, comme ce fut le cas au temps d’Omar bin Al-Khattab.

[43] Rapporté par Al-Imam Malik in al-Muwatta’, in Kitab al-Zakat, n° 617, and by Al-Shafi’i in his Musnad,

n°1008.

[44] Commentaires d’Al-Qurtubi, (Vol. 8, p. 110).

[45] Cf. Al-Bidayah wal-Nihayah d’Ibn Kathir (Vol. 5, p. 284) dans lequel il dit: ‘Le Prophète a libéré les esclaves hommes et femmes …et après la mort du Prophète, on n’en comptait plus chez lui.’

[46] Ma’rifat as-Sunan wa Al-Athar, Bayhaqi (Vol. 11, p. 135) ; As-Sunan Al-Kubra, Bayhaqi (Vol. 6, p. 596) ; Sirah Ibn Hisham (Vol. 1, p. 266).

[47] Rapporté par Ibn Majah, n° 224 et par Al-Tabarani in al-Mu’jam al-Kabir (10/195).

[48] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Nikah, n°5186 ; et par Muslim in Kitab al-Rida’, n°1468.

[49] Rapporté par Muslim dans son Sahih, n° 977, et par Al-Tirmidhi, n°1054 et d’autres.

[50] Rapporté par Al-Bukhari in Ktab al-Adhan, n° 693.

[51] Rapporté par Muslim in Kitab al-Imarah, n° 1855.

[52] Rapporté par Al-Hakim in Al-Mustadrak ‘ala as-Sahihayn, (Vol. 2, p. 342).

[53] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Hudud, n°6830.

[54] BBC news online, 1er Juillet 2014.

[55] Rapporté par Al-Tirmidhi in Kitab al-Manaqib, n°3926 et in Sahih Ibn Hibban (Vol. 9, p. 23).

[56] Mafatih Al-Ghayb, Al-Razi (Vol. 15, p. 515) exégèse d’Al-Anfal, 8: 75.

[57] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Hajj, n°1886.

[58] Fath Al-Bari, Ibn Hajar (Vol. 3, p. 621).

[59] BBC news online, on 1st July 2014.

[60] Il est apparu sur une vidéo de propagande diffusée par Hayat Media Center, en août, 2014.

[61] Rapporté par Al-Bukhari in Kitab al-Jihad, n° 2783.

[62] Cf. Mafatih Al-Ghayb, Al-Razi (Vol. 18, p. 412).

[63] Rapporté par Bukhari in Kitab al-Adab, n°5997, et par Musim in Kitab al-Fada’il, n°2318.

[64] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (Vol. 2, p. 160).

[65] Rapporté par Nu’aym ibn Hammad in Kitab Al-Fitan, Hadith n°573.

=======================================================================================================================

Sources :

 
et
et la traduction française ici:

 

Mots-clés : , , , , , ,

30 novembre 2014

Liste complète des homélies

Classé sous — lhomeliedudimanche @ 12 h 27 min

Liste des homélies

Construisons donc une chambre haute pour notre Élisée intérieur

Homélie du 13° Dimanche du temps ordinaire / Année A 28/06/2020Prendre conscience de nos infécondités  « Bonjour, je suis présentement dans un moment de ma vie où j’ai tout arrêté : l’école, les plans futurs, les projets. Je ne fais que penser au fait que je suis inadéquate. J’aimerais  […]

Une utopie à proclamer sur les toits

Homélie du 12° Dimanche du temps ordinaire / Année A 21/06/2020Le confinement pouvait comporter des aspects positifs. Ainsi ai-je pu lire des intégrales littéraires si grosses que je n’osais jamais m’y plonger avant. Et également de petits ouvrages guère tape-à-l’œil, de ceux qu’on a dans sa bibliothèque pour dire en passant les  […]

Les 4 présences eucharistiques

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ / Année A 14/06/2020Les origines de la Fête-Dieu Les plus anciens d’entre nous ont encore des pétales de rose dans les yeux lorsqu’on leur demande de raconter les processions qui accompagnaient la Fête-Dieu de leur enfance.

Trinité économique, Trinité immanente

Homélie pour la fête de la Trinité / Année A 07/06/2020La salutation trinitaire Pour entrer dans cette fête de la Trinité, la belle salutation de Paul dans notre deuxième lecture est un guide sûr : « Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu [le Père] et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous » (2 Co 13, 11-13).  […]

Un million de clics

1000 000 : c’est « à la louche » le nombre de clics sur les articles du site, cap symbolique franchi ce mois-ci ! Les remarques relativisant ce nombre lors du passage des 500 00 clics demeurent valables : Cf. http://lhomeliedudimanche.unblog.fr/2017/07/18/500-000-clics/ Le million n’est utilisé que deux fois dans la Bible :  […]

Le déconfinement de Pentecôte

Homélie de Pentecôte / Année A 31/05/2020Disons-le tout net : autant le confinement du Cénacle ressemblait aux nôtres et nous aidait à les comprendre, autant le déconfinement de Pentecôte diffère des nôtres et les critique. Le Cénacle, vestibule de le Pentecôte  […]

Le confinement du Cénacle

Homélie du 7° Dimanche de Pâques / Année A 24/05/2020Clac ! Ne bougez pas, la lumière revient ! Clac ! Le disjoncteur saute… Cela vous est sûrement déjà arrivé d’être ainsi plongé dans le noir. Subitement votre univers familier devient inquiétant, vos repères ne sont plus là. Vous vous cognez au moindre mouvement, au coin d’une table ou au rebord d’un meuble. Paralysé  […]

Ascension : les pleins pouvoirs

Homélie de l’Ascension / Année A Jeudi 21/05/2020
Faut-il avoir peur du pouvoir ? Quelquefois on a l’impression que les chrétiens sont mal à l’aise avec ce mot et ce qu’il représente. Pour rester gentil avec tout le monde, il vaudrait mieux – dit-on – renoncer au  […]

Passons aux Samaritains !

Homélie du 6° Dimanche de Pâques / Année A 17/05/2020
On se souvient de la célèbre formule d’Ozanam : « Passons aux barbares ! » Elle fait allusion à la chute de l’empire romain sous les coups de boutoir des invasions barbares aux IV°-V° siècles ap. J.-C., qui pour beaucoup équivalait à la fin du monde chrétien. Passer aux barbares était alors  […]

Coronavirus : statistiques et questions

13/05/2020 Regardez la carte ci-dessous : elle donne la répartition géographique du ratio de mortalité = Nombre de morts dus au Coronavirus / Population du pays (en million d’habitants). Passez votre souris sur les pays pour obtenir les détails. Faites glisser le curseur de la réglette pour visualiser l’historique.  […]

Gestion de crise

Homélie du 5° Dimanche de Pâques / Année A 10/05/2020
Suivons notre première lecture (Ac 6, 1-7) qui nous raconte comment une grave crise a secoué l’Église naissante de Jérusalem. Découvrons au fil du texte les éléments et les étapes qui ont permis de surmonter cette crise.  […]

Jésus abandonné

Homélie du 4° Dimanche de Pâques / Année A  03/05/2020
Aux confins du désert…  Agadès au mois de juillet, à la porte du désert au sud du Sahara. Le taxi-brousse nous dépose au milieu de nulle part. Un gamin joue à faire rouler devant lui un cerceau de bois en le poussant avec un bâton. Avec un grand sourire, il nous prend la main  […]

Et nous qui espérions…

Homélie du 3° Dimanche de Pâques / Année A  26/04/2020
« Et nous qui espérions partir en voyage après Pâques ! C’est fichu. »
« Et nous qui espérions réunir toute la famille pour les 70 ans de notre sœur ! C’est mort. »
« Et nous qui espérions que notre grand-père allait profiter de sa retraite récemment […]

Le bienfait collatéral de la crise

Bien sûr il y a la souffrance des malades, des ventilés qui cherchent leur souffle sur leur lit de réanimation, des familles en deuil qui ne peuvent dire adieu… Mais il y a également les familles qui sont réunies avec de grands enfants étudiants, les innombrables […]

Thomas, Didyme, abîme…

Homélie du 2° Dimanche de Pâques / Année A  19/04/2020
« Tu es bien comme St Thomas, toi : tu ne crois que ce que tu vois ! » Notre évangile d’aujourd’hui est ainsi passé dans la sagesse populaire grâce à ce brave Thomas qui incarne nos doutes, notre difficulté à croire sans voir. Pourtant ce personnage est beaucoup plus intéressant que cette seule figure du doute. […]

Pâques : le Jour du Seigneur, le Seigneur des jours

Homélie du Dimanche de Pâques / Année A  12/04/2020
Avez-vous déjà remarqué que la plupart des clochers des églises du Moyen Âge sont octogonaux ? Les baptistères également ? Pourquoi le vendredi est-il musulman, le samedi juif et le dimanche chrétien ? La semaine commence-t-elle le lundi ou le dimanche ? […]

Vendredi saint : les soldats, libres d’obéir

Homélie du Jeudi saint / Année A  09/04/2020
Avez-vous lu le dernier livre de l’historien Johann Chapoutot (spécialiste du nazisme) ? Son titre est un oxymore (association de deux contraires) provocateur : « Libres d’obéir » ; et son sous-titre l’est encore davantage : « Le management, du nazisme à aujourd’hui ». […]

Jeudi saint : les réticences de Pierre

Homélie du Jeudi saint / Année A 09/04/2020
Avez-vous déjà fait l’expérience de la dépendance ? À cause d’une entorse, d’une hospitalisation, d’un lumbago ou autres, avez-vous été obligé de vous laisser laver, habiller, soigner par quelqu’un d’autre ? Revêtu de l’étrange chemise de nuit des hôpitaux qui ne […]

Que ferons-nous de cette épreuve ?

Image saisissante et unique dans l’histoire de Rome : le 27 Mars, le pape, tout seul au milieu de l’esplanade du Vatican, prie à haute voix pour l’humanité affrontée à la tempête de la pandémie. Fidèle à la tradition chrétienne qui voit dans toute crise […]

Rameaux : la Passion hallucinée de Jérôme Bosch

Homélie du dimanche des Rameaux / Année A 05/04/2020
Si un jour vous passez en Belgique, faites un détour pour aller à Gand, non seulement pour admirer le sublime triptyque des frères Van Eyck sur l’Agneau mystique, ou pour flâner en bateau le long des canaux de cette ville-splendeur des 16°-18° siècles […]

Inviter Dieu à visiter ce qui nous tue

Homélie du 5° dimanche de Carême / Année A 29/03/2020
La part d’ombre de Jean Vanier. Samedi 22 février 2020. Les responsables de l’Arche communiquent longuement à la presse en faisant une révélation gravissime et douloureuse : leur fondateur Jean Vanier a abusé sexuellement pendant des années de six femmes au moins qu’il accompagnait […]

Témoin, à la barre !

Homélie du 4° dimanche de Carême / Année A 22/03/2020
Témoigner. Avez-vous déjà été convoqué comme témoin à la barre d’un tribunal ? La première fois, c’est impressionnant, et cela marque pour longtemps. Pour ma part, je me souviens d’avoir été appelé à témoigner en faveur d’une femme à qui la justice voulait enlever son enfant […]

Macron, la crise, le coronavirus : quelques enjeux spirituels

Hier soir (12/03/2020), le Président Macron a prononcé une allocution solennelle suivie par plus de 25 millions de Français (un record). Quand on fait un nuage de mots à partir du texte prononcé (cf. image ci-contre), on constate que c’est autant […]

Augustin commente la Samaritaine

Homélie du 3° dimanche de Carême / Année A 15/03/2020
Je veux éclairer quelqu’un, mais ce quelqu’un me manque. Une fois n’est pas coutume, laissons la parole à Saint Augustin lorsqu’il commente (15° Traité) l’Évangile de Jean, et particulièrement notre épisode de la Samaritaine de ce […]

Abraham, comme un caillou dans l’eau

Homélie du 2° dimanche de Carême / Année A 08/03/2020
Avez-vous déjà observé une pierre tombant dans une eau calme et lisse ? Oui, sans aucun doute ! Vous avez vu alors le point d’impact de la pierre en être bouleversé : un cratère se forme et des gouttelettes d’eau jaillissent en couronne perlée tout autour. Et très vite […]

Ne vous habituez pas à vivre dans le mensonge

Homélie du 1° dimanche de Carême / Année A 01/03/2020
8 janvier 2020 : un Boeing 737 ukrainien s’écrase quelques minutes après son décollage de l’aéroport de Téhéran, faisant 176 victimes civiles. Après l’assassinat par Donald Trump du général iranien Qassem Soleimani le 3 janvier, le monde entier soupçonne des représailles […]

Talion or not talion ?

Homélie du 7° dimanche du Temps Ordinaire / Année A 23/02/2020
Comment réagissez-vous lorsqu’on vous fait violence ? Foncez-vous tête baissée sur l’adversaire avec des répliques cinglantes ou des coups qui font mal ? Fuyez-vous le conflit dont vous avez horreur, quitte à adopter une posture de victime résignée ? Recourez-vous […]

La nécessaire radicalité chrétienne

Homélie du 6° dimanche du Temps Ordinaire / Année A 16/02/2020
Un homme barbu se jette avec un couteau sur les passants pour en tuer et blesser le maximum, en criant « Allah Akbar ! ». On cherche à le faire paraître comme un déséquilibré, mais la perquisition chez lui montre qu’il s’était radicalisé depuis sa conversion […]

Sainteté éthique, sainteté confessante

Homélie du 5° dimanche du Temps Ordinaire / Année A  09/02/2020
Il y a plusieurs manières d’être saint. On voit tout de suite la différence entre Mère Teresa au chevet des mourants de Calcutta et Jean-Paul II parcourant le monde entier en dénonçant le mensonge communiste. Pourtant, les deux étaient amis, et une complicité forte unissait la femme d’action et la grande voix spirituelle du XX° siècle.  […]

Chandeleur : les relevailles de Marie

Homélie pour la fête de la Présentation du Seigneur au Temple / Année A  02/02/2020
- « La fête des crêpes » ! ! !  Les yeux de Léa pétillaient déjà du plaisir de voir blondir la pâte dans la poêle, puis de l’enduire de confiture ou de Nutella… Elle était sûre de sa réponse, Léa, quand ses parents lui ont demandé ce qu’était la Chandeleur. Du haut de ses neuf ans, pas de doute : les  […]

De l’ordre de Nazareth au désordre de Capharnaüm

Homélie pour le 3° dimanche du Temps Ordinaire / Année A  26/01/2020
Quitter ses parents, ses lieux d’enfance, déménager, faire les premiers choix d’une vie d’adulte : chacun de nous a fait ces passages, choisis ou subis, et nous pouvons mesurer combien ces choix nous façonnent. Choisir son travail (quand on le peut !), son habitation,  […]

Alors Clarice, les agneaux se sont tus ?

Homélie pour le 2° dimanche du Temps Ordinaire / Année A  19/01/2020
Alors Clarice, les agneaux se sont tus ?  C’est la dernière réplique d’Hannibal Lecter à l’inspectrice du FBI qu’il a aidé dans l’identification du meurtrier en série qu’elle poursuivait. La jeune Clarice Starling (Jodi Foster) est en effet hantée dans ses nuits par les cris quasi-humains des agneaux qu’on  […]

La voix de la résilience

Homélie pour le Baptême du Seigneur / Année A  12/01/2020
Je sais par elle que je suis vivant.  « Une léproserie… Au sens le plus navrant, le plus odieux du terme… Des hommes qui ne font rien, auxquels on ne fait rien et qui tournent en rond dans leur cour, dans leur cage… Des hommes seuls. Pis : abandonnés. Pour qui tout est déjà silence et nuit.  […]

L’épiphanie du visage

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année A  05/01/2020
En Chine, le visage sert à tout. Reconnu par une caméra intelligente, il vous permet de payer au supermarché sans sortir votre carte bleue ni même faire la queue. Il vous donne  accès au métro, à l’entrée de votre immeuble, et à l’argent de votre compte en banque…  […]

Non-voeux, ou voeux ignaciens

I wish you love… C’est le titre d’un célèbre standard du jazz, et cela convient bien pour commencer 2019.
Je vous souhaite l’amour avant toute chose, en famille, entre amis, au travail même (car il peut y avoir une certaine forme d’amour au travail !).  […]

Honore ton père et ta mère

Homélie pour la fête de la Saine Famille / Année A  29/12/2019
La fête de la Sainte-Famille nous fait lire les conseils de Ben Sirac le Sage sur les relations parents-enfants :
Le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il renforce l’autorité de la mère sur ses fils. Celui qui honore son père obtient le pardon de ses péchés, celui qui glorifie sa mère est comme celui qui amasse un trésor. […]

Que Noël vous apporte une joie simple et durable !

Composé de cinq panneaux de béton de taille réduite, le fond de la crèche est transpercé par un obus. L’impact en forme d’étoile surplombe Marie et Joseph, dans cette installation conçue par l’artiste de rue Banksy, dont tout le monde connaît les graffitis. Placée dans un hôtel appartenant à l’artiste britannique, l’œuvre est intitulée La Cicatrice de Bethléem.  […]

Y aura-t-il du neuf à Noël ?

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année A  22/12/2019
Y aura-t-il du neuf à Noël ? Ce titre vous fera peut-être penser à ce film inclassable sorti en 1996 qui a eu un joli succès – et inattendu – aussi bien auprès du public que de la critique (prix Louis Delluc, César de la meilleure première œuvre) : « Y aura-t-il de la neige à Noël ? » On y suit de  […]

Marie, vierge et mère

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année A  22/12/2019
De la grande déesse-mère à Marie.  Essayez d’expliquer à un ami incroyant qu’une femme comme Marie peut être vierge, épouse et mère à la fois, en même temps et pour toujours… Au mieux vous aurez un éclat de rire s’inquiétant de votre santé mentale. Au pire vous subirez une attaque en règle démontrant le caractère irrationnel de votre opinion.  […]

Le doute de Jean-Baptiste

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année A  15/12/2019
Les religieuses ‘Missionnaires de la charité’ en restaient bouche bée : le Père Kolodiejchuk  venait de leur lire une lettre de Mère Teresa, leur fondatrice, décédée en 1991, dans laquelle elle montrait un tout autre visage que son éternel sourire accroché à son sari bleu et blanc  […]

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année A  08/12/2019
Engeance de vipères et larmes de crocodile. Ils étaient venus – intrigués – dans le désert, attirés par la rumeur qui disait que le prophète Élie était de retour (Mt 3, 1-12). De quoi aller voir ça de près. Et de fait, on reconnaissait bien Élie   […]

Le recueil des homélies 2018-19 est paru !

L’Apocalypse, version écolo, façon Greta

Homélie du 1° dimanche de l’Avent / Année A  01/12/2019
Greta, ou la fin du monde en couettes  Le visage de Greta Thunberg est fascinant. Elle a les traits ronds et purs de Tintin, et ce n’est peut-être pas pour rien que notre héroïne porte le nom du personnage de Hergé dans son état civil complet : Greta Tintin Eleonora Ernman Thunberg. Comme Tintin, elle  […]

Christ-Roi : Reconnaître l’innocent

Homélie pour la fête du Christ Roi  / Année C  24/11/2019
On ne le répétera jamais assez : le premier à entrer dans le royaume du Christ ressuscité, ce n’est pas un des douze apôtres, ni même Marie. Non : c’est un bandit condamné à mort pour ses crimes ! À l’époque, la peine de mort paraissait juste pour ces hommes-là.  […]

Il n’en restera pas pierre sur pierre

Homélie du 33° dimanche du Temps Ordinaire / Année C  17/11/2019
Et Notre-Dame brûlait… En ce 15 avril 2019, les passants se figeaient devant le spectacle de l’incendie qui ravageait  la toiture de la cathédrale. Scotchés devant les écrans des chaînes d’information, des milliers de visages scrutaient l’événement, ne sachant quoi penser. La tristesse s’affichait  […]

D’Amazonie monte une clameur

Homélie du 32° dimanche du Temps Ordinaire / Année C  10/11/2019
Amazonie, Allemagne : de ces deux immenses régions du monde - l’une par sa taille, l’autre par son poids historique et économique - monte une immense clameur qui retentit jusqu’à Rome : donnez-nous la possibilité d’ordonner des hommes mariés et de confier des  […]

Zachée, ou l’éloge de la curiosité

Homélie du 31° dimanche du Temps Ordinaire /  Année C  03/11/2019

Baladez-vous début septembre dans les rues du X° ou XVIII° arrondissement de Paris. Vous y entendrez des rumeurs, des sonorités étranges. Si vous continuez votre chemin, vous manquerez quelque chose ! Si vous faites un crochet de quelques rues pour voir ce qui  […]

Toussaint : de quelle sainteté parlons-nous ?

Homélie pour la fête de Toussaint /  Année C  01/11/2019
« Ce sont des ânes ! » En cette fête de Toussaint, chacun de nous est invité à se rappeler quel est son avenir en Dieu : devenir saint comme Dieu est saint. Mais qu’est-ce qu’être saint ?  […]

D’Anubis à saint Michel

Homélie du 30° dimanche du Temps Ordinaire /  Année C  27/10/2019
Une scène n’a cessé d’être représentée sur les papyrus de l’ancienne Égypte pendant seize  siècles : la pesée des âmes lors du jugement dernier. L’image est extraordinaire dans les papyrus d’Ani (vers -1550/-1292) ou d’Hunefer (vers -1280) par exemple. On y voit le  […]

Lutte et contemplation

Homélie du 29° dimanche du Temps Ordinaire /  Année C  20/10/2019
Réfléchissez, et choisissez un projet important que vous avez mené ces derniers temps : un déménagement, une mission professionnelle, un traitement médical… comment l’avez-vous entrepris : en y allant à l’instinct, en suivant votre intuition ? après mûre réflexion ? […]

Cadeau de janvier, ingratitude de février

Homélie du 28ème dimanche du Temps Ordinaire / Année C  13/10/2019
Cadeau de janvier, ingratitude de février  Ce vieux proverbe français fait le constat – un peu désabusé – du peu de reconnaissance dont les êtres humains sont capables. Chacun de nous en a fait l’expérience : on donne de bon cœur, et l’autre s’en va avec son cadeau sans un merci  […]

Foi de moutarde !

Homélie du 27° Dimanche du Temps Ordinaire / Année C  06/10/2019
Une bonne moutarde à l’ancienne, avec de gros grains et une pâte onctueuse et ferme : imaginez-la sur une andouillette de Troyes, une pièce de bœuf grillé, ou dans la sauce salade faite maison. Immédiatement, un bouquet de saveurs vous reviendra en mémoire,

Qui est votre Lazare ?

Homélie du 26° Dimanche du Temps Ordinaire / Année C 29/09/2019
Faits divers, faits majeurs  France Info publiait le 12 juillet 2019 cette nouvelle effarante : Le cadavre d’un octogénaire, décédé en 2008 et momifié, a été découvert mercredi dans son appartement à Nantes. […]

9° Coupe du monde de rugby au Japon !

Peut-on faire l’économie de sa religion ?

Homélie du 25° Dimanche du Temps Ordinaire / Année C  22/09/2019
Le double lien foi-économie  Y a-t-il un lien entre les croyances d’un groupe et le type d’économie qu’il pratique ? Pourquoi le capitalisme est-il né dans des sociétés majoritairement judéo-chrétiennes et pas ailleurs ? L’emprise des religions magiques en Afrique serait-elle un obstacle au […]

S’accoutumer à Dieu

Homélie du 24° Dimanche du Temps Ordinaire / Année C  15/09/2019
Dieu changerait-il d’avis ? « Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple. »
C’est gonflé d’attribuer ainsi à Dieu la volonté de faire du mal à Israël ! Même s’il y renonce après […]

La docte ignorance

Homélie du 23° Dimanche du Temps Ordinaire / Année C  08/09/2019« Voyez ce qui arrive quand le feu a pénétré le bois: il le transforme en lui-même et se l’unit ; puis, si ce feu devient plus intense et qu’il continue, il rend ce bois plus incandescent et plus enflammé, jusqu’à ce qu’enfin ce bois, devenu feu à son tour, lance […]

Recevoir la première place

Homélie pour le 22° Dimanche du temps ordinaire / Année C  01/09/2019
Une promotion ? Non, merci ! Guillaume est un employé modèle, sur qui on peut compter. Il a de l’expertise et de l’expérience. Son hiérarchique le convoque dans son bureau et lui annonce : […]

Maigrir pour la porte étroite

Homélie pour le 21° Dimanche du temps ordinaire / Année C  25/08/2019
Bethléem ou la loge  Si vous avez un jour le bonheur d’aller à Bethléem, vous verrez l’étrange entrée de la basilique de la Nativité : une porte si basse qu’il faut se courber – voire se casser en deux pour les plus grands – si on veut la passer. C’est bien sûr un écho de notre parabole […]

La foi : combien de divisions ?

Homélie pour le 20° Dimanche du temps ordinaire / Année C  18/08/2019
Vous aurez reconnu la transposition de la célèbre réplique de Staline en 1935 répondant à Pierre Laval qui lui demandait de respecter les libertés religieuses en URSS : « le Vatican, combien de divisions ? ». On sait combien l’avenir lui donnera tort. […]

Quelle place a Marie dans votre vie ?

Homélie pour la fête de l’Assomption / Année C  15/08/20149
Le 15 Août est une bonne date pour se poser cette question !
Il y a les réponses toutes faites : elle est la mère de Jésus, la Mère de Dieu, l’Immaculée Conception… Ces réponses sont toutes faites au sens où elles existent avant nous, […]

Avec le temps…

Homélie pour le 19° Dimanche du temps ordinaire / Année C  11/08/2019
Avec le temps avec le temps, va, tout s’en va ; on oublie le visage et l’on oublie la voix et l’on oublie le cœur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien […]

Êtes-vous croissant ou décroissant ?

Homélie pour le 18° Dimanche du temps ordinaire / Année C 04/08/2019
Rien à voir avec le petit déjeuner ! C’est l’Évangile du jour (Lc 12, 13-21) qui semble rejoindre nos questions très actuelles sur l’urgence écologique. Jésus parle de l’accumulation des richesses (des récoltes en l’occurrence) dans des greniers toujours plus […]

La prière et la loi de l’offre et de la demande

Homélie pour le 17° Dimanche du temps ordinaire / Année C 28/07/2019
1. La prière marchande (selon les païens) Un enterrement traditionnel en Afrique noire, il y a 40 ans. Pas n’importe quel enterrement : celui du vieux chef coutumier du village, honoré et respecté de tous. Les voisins viennent en foule pendant trois jours visiter la famille et faire la fête. Chacun […]

Le rire fait chair

Homélie pour le 16° Dimanche du temps ordinaire / Année C  21/07/2019
L’icône de la Trinité de Roublev a immortalisé notre première lecture (Gn 18, 1-10a) : nous y voyons l’hospitalité d’Abraham faire merveille auprès de trois visiteurs inconnus qui lui promettent un fils lors de leur prochain passage. L’alternance étrange entre le Je et le Nous […]

Les multiples interprétations du Bon Samaritain

Homélie pour le 15° Dimanche du temps ordinaire / Année C 14/07/2019
Lire aux éclats « Ne demande jamais ton chemin à quelqu’un qui le connaît car tu ne pourras t’égarer… » Rabbi Nahman de Braslav. Cette citation est placée en exergue du livre du rabbin Marc Laina Ouaknin: « Lire aux éclats » (Seuil, 1993). Rabbi Nahman y indique avec son humour habituel une règle devenue […]

Je voyais Satan tomber comme l’éclair

Homélie pour le 14° Dimanche du temps ordinaire / Année C 07/07/2019
Bigre ! Revoilà Satan, que la modernité avait cru évacuer à grand renfort de démythologisation. Il y a bien l’Exorciste, Amityville, Annabelle et tout autre film terrifiant que les effets spéciaux rendent de plus en plus efficaces ; mais c’est du cinéma. […]

Quelles sont vos vraies urgences ?

Homélie pour le 13° Dimanche du temps ordinaire / Année C 30/06/2019
Un cadre me rapportait cette anecdote : « J’avais rendez-vous avec une collègue pour travailler ensemble une heure sur un sujet assez pointu. Chacun de nous avait son ordinateur portable devant lui. Avec stupéfaction, j’ai observé son comportement : pendant une heure elle n’a cessé de répondre à ses mails et  […]

Bénir en tout temps en tout lieu

Homélie pour la fête du Saint Sacrement, Corps et sang du Christ / Année C 23/06/2019
La bénédiction, moteur de l’action juive et chrétienne
Dans l’évangile de ce dimanche (Lc 9, 11b-17), Jésus accomplit le geste à la fois liturgique et familial de la bénédiction avant le repas : « Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction sur eux, les rompit… ». […]

Les trois vertus trinitaires

Homélie pour la fête de la Trinité / Année C 16/06/2019
La notion de réplique trinitaire. Souvenez-vous du tsunami de 2011 au Japon, de l’éruption volcanique du Santorin en -1646 ou du tremblement de terre de 1976 en Chine : à chaque manifestation de cette puissance naturelle colossale, les spécialistes rattachent une ou des répliques. [….]

Les langues de Pentecôte

Homélie pour la fête de Pentecôte / Année C 09/06/2019
Lorsque la langue menait en enfer… Nos cathédrales romanes fourmillent de détails qui donnent à penser. Arrêtez-vous un jour de devant celle d’Angoulême, dont la splendide façade est un livre ouvert guidant le […]

Sans séparation ni confusion …

Homélie pour le 7° Dimanche de Pâques / Année C 02/06/2019
Stefan Zweig ou Régis Debray ? Les élections européennes de mai donnent une harmonique très politique aux paroles du Christ dans notre Évangile (Jn 17, 20-26) : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en […]

L’Esprit saint et nous-mêmes avons décidé que…

Homélie pour le 6° dimanche de Pâques / Année C 26/05/2019
La formule est emphatique. Jacques, premier évêque de Jérusalem, l’utilise à dessein pour légitimer une décision inconcevable pour des juifs : ne pas imposer la circoncision pour accéder au nouveau peuple élu. La formule est solennelle. Le livre des Actes la rapporte […]

Dieu nous donne une ville

Homélie pour le 5° Dimanche de Pâques / Année C 19/05/2019
La Cité de Dieu  L’incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris a révélé l’importance d’un tel symbole au cœur d’une métropole. Sans elle, la ville de lumière aurait été comme éborgnée. Comme si les parisiens faisaient corps en partie grâce à elle. Et la nation tout entière se reconnaît en […]

Il est fou, le voyageur qui…

Homélie pour le 4° Dimanche de Pâques / Année C 12/05/2019
Aucun obstacle ne doit nous enlever la joie de la solennité intérieure, car si l’on désire se rendre à un endroit qu’on s’est fixé, aucune difficulté ne peut changer ce désir. Aucune prospérité flatteuse ne doit nous en détourner; il est fou, le voyageur qui, apercevant sur sa route de gracieuses prairies, oublie le but de son voyage. […]

Quand tu seras vieux…

Homélie pour le 3° Dimanche de Pâques / Année C 05/05/2019
Une amie m’a téléphoné tard un soir de cette semaine : « c’est horrible. J’ai retrouvé cet après-midi Alain affalé au pied de l’arbre au milieu de la cour. Je me suis approchée ; j’ai vu le fusil, puis la tête ou ce qu’il en restait, à moitié arrachée par la violence du coup de feu »… […]

Quel sera votre le livre des signes ?

Homélie pour le 2° Dimanche de Pâques / Année C 28/04/2019
Imaginez qu’on vous demande de mettre par écrit l’histoire de votre famille. Impossible de tout raconter ! Vous allez passer en revue les visages, les événements, les dates qui vous paraissent importantes, et vous allez choisir les plus significatifs. Sinon – c’est trop […]

Pâques : il vit, et il crut

Homélie pour le Dimanche de Pâques / Année C  21/04/2019
« Moi je suis comme saint Thomas : je ne crois que ce que je vois ». Combien de fois n’avons-nous pas entendu cet argument pour justifier le scepticisme vis-à-vis de la foi ? Or ce soi-disant argument comporte de nombreuses failles, dont l’une a trait à l’Évangile de […]

Vendredi Saint : la Passion musicale

Homélie pour le Vendredi Saint / Année C  19/04/2019
Difficile d’ajouter un mot à ce récit parmi les plus denses de toute l’histoire humaine. À tel point que, pendant les premiers siècles, les chrétiens ont commencé par le psalmodier avec un puis plusieurs chanteurs et récitants. Le but était de soutenir l’attention de […]

Incendie de Notre Dame de Paris : « Le sanctuaire, c’est vous »

L’incendie de « la forêt » (la charpente) de Notre Dame de Paris nous bouleverse, nous émeut aux larmes. En ce début de semaine sainte, elle est déjà crucifiée, l’effondrement de sa charpente la marquant d’un immense stigmate rouge flamboyant dans le ciel de Paris. Des milliers de parisiens la contemplent, incrédules, dans un impressionnant silence […]

Jeudi Saint : pourquoi azyme ?

Homélie pour le Jeudi Saint / Année C  18/04/2019
Un professeur de théologie confiait avec humour à ses étudiants : « dans nos messes, il faut faire un double acte de foi. Le premier : croire que le Christ est vraiment présent sur l’autel. Le second : croire que ce que nous voyons sur l’autel est bien du pain… » En effet,  […]

Rameaux : le conflit ou l’archipel

Homélie pour le Dimanche des Rameaux / Année C  14/04/2019
« L’archipel français ». Le dernier livre de François Fourquet fait sensation, car il met des chiffres et un récit sur un phénomène que tous peuvent constater : la France depuis plusieurs décennies se fragmente en une multitude d’îlots sociologiques, ethniques, religieux, économiques de plus en plus morcelés, de plus en plus éloignés les uns des autres.

La première pierre

Homélie pour le 5° dimanche de Carême / Année C  07/04/2019
Où sont les témoins de l’adultère ?
Les lectures de ce dimanche offrent de multiples pistes de méditation pour la semaine : l’oubli comme pivot du bonheur (première lecture Is 43, 16-21 et deuxième lecture Ph 3, 8-14), l’imprévu de Dieu qui surgit comme l’oued au désert (psaume 125), le rôle de la Loi dans […]

Souper avec les putains

Homélie pour le 4° dimanche de Carême / Année C  31/03/2019
L’expression est volontairement provocatrice ! Elle vient de Jacques Pohier, jésuite et exégète, en 1973. Il entendait ainsi actualiser le côté scandaleux et inconcevable de l’attitude de Jésus, qui devrait être la nôtre aujourd’hui : « il est allé manger chez des pécheurs ». […]

À quoi bon ?

Homélie pour le 3° dimanche de Carême / Année C  24/03/2019
À quoi bon ?  Ce soupir de lassitude et de découragement, combien de fois ne l’avons-nous pas murmuré ou pensé si fort qu’il nous a coupé toute envie de continuer ? À quoi bon écrire à ce fils qui a claqué la porte de la maison depuis des années et qui fait le mort à chaque message ? À quoi bon m’investir encore dans mon travail alors que je ne suis […]

Transfiguration : le phare dans la nuit

Homélie pour le 2° dimanche de Carême / Année C  17/03/2019
Nous pouvons lire dans la Transfiguration du Christ la valeur et la densité de nos propres transfigurations. Eh oui, nous aussi, chacun de nous – si nous y regardons bien – nous avons dans notre vie des petits Mont Thabor – ou des grands – des moments si clairs et si forts que rien n’en efface […]

Brûlez vos idoles !

Homélie pour le 1° dimanche de Carême / Année C 0/03/2019
Idoles à brûler  Au lieu de vous prosterner devant des faux-dieux, jetez-les au feu et devenez libres ! La 3° tentation de Jésus au désert nous met sur cette piste : « Prosterne-toi, adore, et tu […]

Cendres : une conversion en 3D

Homélie pour le Mercredi des Cendres / Année C  06/03/2019
Les 3 manières de nous laisser convertir… « Convertissez-vous et croyez à l’évangile » : cette phrase résonne en boucle ce Mercredi pendant la procession d’imposition des cendres dans nos églises. Cet appel relaie celui de […]

La paille et la poutre

Homélie pour le 8° dimanche du temps ordinaire / Année C  03/03/2019
Au royaume des aveugles. En Afrique Noire, le long des pistes d’un rouge latérite, on voit souvent des silhouettes marcher de concert. Entre les deux : un long bâton ou bambou, comme un témoin anormal […]

Aimer ses ennemis : un anti-parcours spirituel

Homélie pour le 7° dimanche du temps ordinaire / Année C  24/02/2019
« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. » Avec ce commandement de l’amour des ennemis (Lc 6, 27-38), nous sommes au cœur du […]

Les malheuritudes de Jésus

Homélie pour le 6° dimanche du temps ordinaire / Année C  17/02/2019
Comment peut-on dire à quelqu’un : « malheur à toi ? » Ou pire encore : « maudit sois-tu ! » Nous sommes (relativement) à l’aise avec les quatre béatitudes de Luc dans l’Évangile aujourd’hui (Lc 6, 17.20-26). Mais on passe souvent sous silence les quatre « malheuritudes » (néologisme pour désigner le contraire des béatitudes) qui suivent : […]

La seconde pêche

Homélie pour le 5° dimanche du temps ordinaire / Année C  10/02/2019
« Ils lavaient leurs filets » C’est bien connu : la nuit, il est plus facile de prendre des poissons. Attirés par la lumière des barques ou des bateaux, ils viennent se jeter dans les filets ou sur la ligne plus qu’ils ne le feraient le jour. À tel point qu’en France la pêche est interdite la nuit pour éviter des massacres menaçant les espèces : « la pêche ne peut s’exercer plus d’une demi-heure avant […]

L’oubli est le pivot du bonheur

Homélie pour le 4° dimanche du temps ordinaire / Année C  03/02/2019
Dans mon enfance, nous traversions souvent la ville de Tarbes en voiture pour aller visiter de la famille. À chaque fois, mon regard était accroché à travers la vitre par l’inscription du monument aux morts : Ni haine ni oubli. Je trouvais que c’était une belle formule, mais je n’en mesurais pas la portée. Il m’a fallu des années pour éprouver la tentation de la […]

Faire corps

Homélie pour 3° dimanche du temps ordinaire / Année C  27/01/2019
L’image du corps que Paul déploie dans notre deuxième lecture (1Co 12, 12-30) est devenue majeure dans la foi chrétienne. À sa suite, l’Église se comprend comme un corps vivant, le corps du Christ. La communion eucharistique nous agrège à ce corps que nous recevons au […]

Notre angoisse de Cana

Homélie pour 2° dimanche du temps ordinaire / Année C  20/01/2019
Je me souviens d’Olivier. Il avait tout pour lui, ce jeune homme si brillant qui allait se marier bientôt. Avec Stéphanie, ils mordent dans la préparation au mariage à pleines dents, et on passe des heures à discuter, avec prolongation autour d’une bonne table de […]

Jésus, un somewhere de la périphérie

Homélie pour la fête du Baptême du Seigneur / Année C  13/01/2019
Les thèses du géographe français Christophe Guilluy et du journaliste britannique David Goodhart suscitent un regain d’intérêt actuellement, car elles permettent de mieux comprendre ce qui s’est joué dans le mouvement dit des Gilets Jaunes de Novembre […]

Épiphanie : tirer les rois

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année C  06/01/2019
Pour entrer dans la véritable connaissance de votre condition, considérez-la dans cette image.
Un homme est jeté par la tempête dans une île inconnue, dont les habitants étaient en peine de trouver leur roi, qui s’était perdu; et, ayant beaucoup de ressemblance de corps et de visage avec ce […]

Qu’as-tu que tu n’aies reçu ?

Homélie pour la fête de la Sainte Famille / Année C  30/12/2018
Des enfants OGM ?  L’annonce du docteur He Jiankui a fait grand bruit ce 26/11/2018. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, ce chercheur chinois (biologiste à l’Université des sciences et des technologies du sud de la ville de Shenzhen) a réussi à modifier l’ADN de deux fœtus lors d’une fécondation in vitro […]

Noël : évangéliser le païen en nous

Homélie pour la fête de Noël / Année C  24/12/2018
Bien sûr, « le petit Jésus » n’est pas né un 25 décembre, encore moins à minuit.
Bien sûr, la mise en scène des anges a été choisie par Luc parce qu’elle faisait partie du croyable disponible en Palestine il y a 2000 ans. […]

Just visiting

Homélie du 4° Dimanche de l’Avent / Année C  23/12/2018
Just visiting : dans le jeu de Monopoly anglais qui a ravi mon enfance, le passage par la case « prison » était labellisé « just visiting » si du moins le hasard des dés n’amenait pas le pion pile sur cette case. Au passage on y gagnait 200 F, comme quoi la visite peut rapporter pas mal…[…]

Un baptême du feu de Dieu ?

Homélie pour le 3° Dimanche de l’Avent / Année C 16/12/2018
Quand un soldat part au combat pour la première fois, on dit que c’est son baptême du feu : s’il revient vivant, il sera considéré comme un militaire à part entière et non plus comme un ‘bleu’. De même pour un pompier qui va éteindre son premier incendie. Le baptême du feu dans le langage courant est donc un rite d’initiation, une première fois qui fait passer du statut de débutant au statut d’adulte confirmé. […]

Réinterpréter Jean-Baptiste

Homélie du 2° Dimanche de l’Avent / Année C 09/12/2018
L’esprit et la lettre
A-t-on le droit de revisiter les grandes figures bibliques pour en actualiser le message ?
Peut-on discerner les prophètes d’aujourd’hui à partir des prophètes d’il y a 2000 ou 3000 ans ? […]

Quand le cœur s’alourdit

Homélie pour le 1° Dimanche de l’Avent / Année C 02/12/2018
- Attends-moi ! Je n’en peux plus…
Éric traîne sa valise comme un boulet dans les couloirs du métro depuis l’immense tapis roulant de Montparnasse. Arrivé au sommet de l’escalier de la Gare de Lyon, il s’éponge le visage trempé de sueur. […]

Le préfet le plus célèbre

Homélie pour la fête du Christ-Roi / Année B 25/11/2018
Chaque dimanche, plus d’un milliard de personnes récitent son nom sans le connaître. Il n’était qu’un obscur fonctionnaire d’une lointaine province agitée de l’empire romain. On n’a retrouvé de lui qu’une inscription sur une pierre à Césarée en Palestine, avec le nom de […]

Jésus, Fukuyama ou Huntington ?

Homélie pour le 33° dimanche du temps ordinaire / Année B 18/11/2018
Croyez-vous en la fin de l’histoire ? Cette question peut paraître étrange, et bien loin de vos préoccupations quotidiennes. C’est pourtant une question que soulève l’Évangile de ce dimanche (Mc 13, 24-32) […]

Quelle est la vraie valeur de ce que nous donnons ?

Homélie pour le 32° dimanche du temps ordinaire / Année B 11/11/2018
La SNSM de Saint-Tropez Cet été, le bateau de la Société Nationale des Sauveteurs en Mer (SNSM) est resté à quai à Saint-Tropez. Il lui manquait des pièces essentielles hors d’usage, et le budget pour les acquérir. Solidarité marine oblige, […]

Conjuguer le verbe aimer à l’impératif

Homélie pour le 31° dimanche du temps ordinaire / Année B  04/11/2018
« Tu aimeras » : que ce soit pour aimer Dieu, son prochain ou soi-même, Jésus use aujourd’hui d’un impératif catégorique qui devrait nous étonner : En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : […]

Toussaint et défunts

Comme l’oued au désert

Homélie pour le 30° dimanche du temps ordinaire / Année B  28/10/2018
L’oued comme surprise Si vous avez eu la chance un jour de parcourir le désert du Sahara au sud de la Tunisie, de l’Algérie ou du Maroc, ou au nord du Niger, vous avez certainement vu ces tranchées de terre au milieu des rochers. La plupart du temps […]

Premiers de cordée façon Jésus

Homélie pour le 29° dimanche du temps ordinaire / Année B  21/10/2018
L’image lui colle à la peau : le président français Emmanuel Macron a un jour comparé la société à une expédition montagnarde où ceux qui sont devant ouvrent la voie aux autres : « Je crois à la cordée. Il y a des hommes et des femmes qui réussissent parce qu’ils ont des talents, je veux qu’on les célèbre [...]

Comme une épée à deux tranchants

Homélie pour le 28° dimanche du temps ordinaire / Année B  14/10/2018
L’effet scalpel Sur les façades de nos églises romanes ou gothiques, on reconnaît facilement l’apôtre Pierre, avec ses clés en main ; ou bien Jean car jeune et sans barbe ; ou encore André avec sa croix éponyme etc. Le symbole permettant de reconnaître Paul […]
Scandale ! Vous avez dit scandale ?

Homélie pour le 26° dimanche du temps ordinaire / Année B  30/09/2018
Qu’est-ce qui vous scandalise ? Quelles affaires vous indignent ? Quels faits vous mettent en colère comme un incendie embrase une forêt au mois d’août ? Notez sur un bout de papier ou dans votre tête les 3 premiers sujets de scandale qui vous […]

Dieu s’est fait infâme

Homélie pour le 25° dimanche du temps ordinaire / Année B  23/09/2018
Que connaissez-vous de l’infamie ? Que savez-vous de cette flétrissure du nom, de cette marque au fer rouge qui dénonce sans cesse les infâmes au ressentiment populaire ? […]

Le vertige identitaire

Homélie pour le 24° dimanche du temps ordinaire / Année B  16/09/2018
Qui suis-je ? Le vertige de cette question ne vous a-t-il jamais effleuré ? Le doute sur votre identité la plus personnelle ne vous a-t-il jamais troublé ? Sous un ciel de nuit constellée d’étoiles, la conscience de notre fragilité peut nous faire crier […]

Le speed dating en mode Jésus

Homélie pour le 23° dimanche du temps ordinaire / Année B  09/09/2018
Connaissez-vous le speed dating ? Eh bien, figurez-vous que c’est un rabbin qui a inventé ce mode de rencontre [1] ! Au départ, il voulait favoriser les mariages entre juifs (vieille obsession biblique, pour que la […]

La coutume sans la vérité est une vieille erreur

Homélie pour le 22° dimanche du temps ordinaire / Année B 02/09/2018
Si vous allez un jour à Jérusalem, ne manquez pas de passer par le quartier des hassidims. Ces juifs ultra-orthodoxes sont facilement reconnaissables : ils portent des toques de […]

Sur quoi fonder le mariage ?

Homélie pour le 21° dimanche du temps ordinaire / Année B 26/08/2018
Notre deuxième lecture (Ep 5, 21-32) est devenue presque illisible un dimanche ordinaire en paroisse. Ce texte est le pilier de la théologie du sacrement de mariage pour les […]

Les fous, les sages, et les simples

Homélie pour le 20° dimanche du temps ordinaire / Année B 19/08/2018
Le livre des Proverbes que nous lisons ce dimanche (Pr 9, 1-6) personnifie la Sagesse de manière unique dans la Bible. Il la décrit comme une grande dame (sa demeure à 7 colonnes […]

L’Assomption de Marie

Le peuple des murmures

Homélie pour le 19° dimanche du temps ordinaire / Année B 12/08/2018
Les Français sont un peuple de râleurs, c’est bien connu ! Ils ronchonnent sur la météo, le gouvernement, les impôts, la SNCF, la RATP, Noël qui tombe un dimanche […]

Faire ou croire ?

Homélie pour le 18° dimanche du temps ordinaire / Année B 05/08/2018
« Que faire ? » Ce titre d’un essai de Lénine est un bon indicateur de l’état d’esprit révolutionnaire. Lorsqu’il l’écrit en 1901, Lénine cherche à faire advenir cette transformation sociale que […]


De l’achat au don

Homélie pour le 17° dimanche du temps ordinaire / Année B  29/07/2018
On sait que Jean ne raconte pas la Cène dans son Évangile, alors qu’il y était ! À la place, il met pendant la veille de la mort de Jésus le geste du lavement des pieds, indiquant ainsi un premier lien très fort entre l’eucharistie et le service (la diaconie) fraternel et amical. […]

Il a détruit le mur de la haine

Homélie pour le 16° dimanche du temps ordinaire / Année B  22/07/2018
Vous souvenez-vous de la chute du mur de Berlin en 1989 ? De ces images incroyables où des jeunes gens abattaient à coups de pioche le symbole de la guerre froide ? Des familles d’Est et d’Ouest s’embrassant incrédules place de Magdebourg ? De Mitislav Rostropovitch […]

Deux par deux, sans rien pour la route

Homélie pour le 15° dimanche du temps ordinaire / Année B  15/07/2018
Vous avez sûrement déjà remarqué que les témoins de Jéhovah ou les mormons font toujours du porte-à-porte deux par deux, jamais seuls. Plus basiquement, vous avez remarqué également que les humains se mettent en couple pour affronter les aléas de la vie […]

Nul n’est prophète en son pays

Homélie pour le 14° dimanche du temps ordinaire / Année B  08/07/2018
L’expression est devenue proverbiale en français, à partir de l’Évangile ce dimanche (Mc 6, 1-6) : « - N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? […]

Petite théologie du football

Homélie pour le 13° dimanche du temps ordinaire / Année B  01/07/2018
« Le football est un jeu très simple : 22 hommes courent après une balle pendant 90 mn, et à la fin ce sont les Allemands qui gagnent » : cette boutade de Gary Lineker (ancien […]

Dès le sein de ta mère…

Homélie pour le 12° dimanche du temps ordinaire, fête de la Nativité de St Jean Baptiste / Année B  24/06/2018
L’Irlande vient de voter par référendum ce 26 mai 2018 à plus de 66 % la légalisation de l’avortement. Bien sûr, cette décision historique est saluée en France et dans de nombreux

Un Royaume colibri, papillon, small, not big

Homélie pour le 11° dimanche du temps ordinaire / Année B  17/06/2018
Small is beautiful  « Ce qui est petit est beau » : ce slogan des années 80 qui vantait les solutions des économies alternatives aurait pu être formulé par Jésus ! […]

Un psaume des profondeurs

Homélie pour le 10° dimanche du temps ordinaire / Année B  10/06/2018
Il y a quelque chose du film Abyss ou Alien dans le psaume de ce dimanche. Une angoisse intense. Même si elle débouche sur une espérance renouvelée, la noirceur du début est telle que beaucoup de damnés de la terre s’y sont reconnus, croyants ou non. Ainsi Charles […]

Les deux épiclèses eucharistiques

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ / Année B  03/06/2018
- Elle était bien, votre messe, M. l’Abbé !
Le paroissien enthousiaste croit faire plaisir au prêtre qui présidait l’eucharistie de dimanche.
Une autre paroissienne renchérit : […]

Vivre de la Trinité en nous

Homélie pour la fête de la Trinité / Année B 27/05/2018
Une fois n’est pas coutume, laissons la parole à un commentaire trouvé sur le Net pour commenter le mystère de la Trinité avec des mots lumineux et d’une réelle profondeur. […]

Pentecôte, ou l’accomplissement de Babel

Homélie pour la fête de Pentecôte / Année B 13/05/18
- Enlève ta main, malheureux ! Tu vas te faire du mal !
Le gamin avait escaladé le tabouret et tendait les mains vers l’armoire à pharmacie, en visant le flacon d’éther qui l’attirait sans savoir pourquoi. Surpris, il dégringole de son […]

Les saints de la porte d’à côté

Homélie pour le 7° dimanche de Pâques / Année B 13/04/2018
Le pape François emploie cette belle expression dans sa dernière exhortation apostolique, Gaudete et exultate, du 19/03/2018. […]

L’Esprit nous précède

Homélie pour le 6° dimanche de Pâques / Année B  06/04/2018
Corneille est à Pierre ce que le chemin de Damas est à Paul : un bouleversement total.
Avant Damas, Paul croyait que tuer les hérétiques chrétiens étaient faire l’œuvre de Dieu.
Avant Corneille, Pierre croyait que seuls les circoncis pouvaient être baptisés. […]

Le témoin venu d’ailleurs

Homélie pour le 5° dimanche de Pâques / Année B  29/04/2018
Hervé a fait de la prison. Moins d’un an, « pour une bêtise ». À sa sortie, pas grand-monde pour l’accueillir. Ses frères et sœurs dispersés dans toute la France lui envoient un vague message. Il ose quand même se montrer à la réunion de famille suivante. Évidemment, tout […]

La différence entre martyr et kamikaze ou djihadiste

Homélie pour le 3° dimanche de Pâques / Année B  15/04/2018
« Une vie offerte ne peut pas être perdue ». Les mots de Mgr Planet, évêque de Carcassonne, en hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame résonnent encore à nos oreilles pendant ce temps pascal. Particulièrement en ce dimanche du Bon Pasteur […]

Le courage pascal

Homélie pour le 3° dimanche de Pâques / Année B  15/04/2018
Comment annoncer l’espérance de Pâques ?
Les lectures du temps pascal sont remplies des premières annonces de la résurrection de Jésus. Ces annonces sont appelées kérygmes, du nom grec kerussein qui signifie crier, proclamer, comme fait le héraut qui publie une nouvelle importante avec force tambour. […]

Lier Pâques et paix

Homélie pour le 2° dimanche de Pâques / Année B  08/04/2018
La paix dans les flammes
Un fait divers réel : un jour, un pensionnat est en feu. Des enfants affolés essaient d’échapper aux flammes en se jetant par la fenêtre, d’autres en se risquant dans les escaliers s’écroulant sur leur poids etc…. La seule petite fille qui ne fut pas blessée fut la […]

Deux prérequis de Pâques

Homélie pour la fête de Pâques / Année B  01/04/18
Que s’est-il passé entre la sinistre éclipse du Vendredi saint vers 15 heures et l’annonce incroyable de l’aurore de Pâques en ce dimanche matin ? […]

Comme un agneau conduit à l’abattoir

Homélie pour le Vendredi Saint / Année B  30/03/18
L214 : ce groupe d’activistes de la cause animale fait régulièrement parler de lui en diffusant sur Internet des vidéos terribles d’animaux tués en abattoirs industriels. On ne ressort pas indemne de ces images, ce qui nous révèle à nouveau notre proximité […]

La commensalité du Jeudi saint

Homélie pour le Jeudi Saint / Année B  29/03/18
Un fast-food comme on n’en trouve des milliers dans le monde. Affluence moyenne : des familles, des groupes d’hommes, des isolés. Entre un homme, la trentaine. Il commande une salade, des frites, un milk-shake. […]

Comment devenir dépassionnés

Homélie pour le dimanche des Rameaux / Année B  25/03/2018
La Passion du Christ que nous lisons en ce dimanche des Rameaux nous invite à devenir nous-mêmes des passionnés à sa suite. Passionnés de Dieu, au point de préférer encourir la justice plutôt que de le renier. […]

Grain de blé d’amour…

Homélie du 5° Dimanche de Carême / Année B  18/03/2018
Léa et Paul se sont mariés en choisissant l’évangile de ce Dimanche (Jn 12, 20-26) où Jésus se compare au grain de blé jeté en terre. Et c’est vrai qu’il y a un lien entre l’aventure conjugale / familiale et celle du grain de blé. […]

À chacun son Cyrus !

Homélie pour le 4° Dimanche de Carême / Année B  11/03/2018
Y a-t-il un étranger qui vous a un jour sorti d’un mauvais pas ? Une personne inconnue grâce à qui tout a changé pour vous ? Un adversaire d’autrefois est-il finalement devenu un de vos alliés ? […]

Le Corps-Temple

Homélie pour le 3° Dimanche de Carême / Année B  04/03/2018
L’affaire Harvey Weinstein à Hollywood, suivi de la campagne #MeToo sur les réseaux sociaux américains, relayée en France par le tag #BalanceTonPorc et les multiples […]

Transfiguration : la métamorphose anti-kafkaïenne

Homélie pour le 2° Dimanche de Carême / Année B  25/02/2018
La triste transformation de Gregor Samsa
Avez-vous déjà lu « La métamorphose » de Franz Kafka ? Si vous ne connaissez pas […]

Poussés par l’Esprit

Homélie du 1° Dimanche de Carême / Année B 18/02/2018
Avez-vous déjà fait l’expérience d’une retraite ignacienne ? Et particulièrement de cette retraite, inspirée des Exercices spirituels de St Ignace de Loyola, qu’on appelle retraite d’élection ? […]

Cendres : soyons des justes illucides

Homélie pour le Mercredi des Cendres / Année B 14/02/2018
Matriona ou la non-remarquée des hommes
Un village perdu de l’ex-URSS. Une femme âgée vivait là, dans une cabane misérable, apparemment seule avec ses animaux. Alexandre Soljenitsyne raconte […]

Fréquenter les infréquentables

Homélie pour le 6° Dimanche du temps ordinaire / Année B 11/02/2018
Pas de bras, pas de chocolat ! Cette réplique-culte du film Intouchables qui ne l’est pas moins pourrait s’appliquer au lépreux de notre évangile de ce dimanche (la guérison d’un lépreux en Mc 1, 40-45). […]

Des sommaires pas si sommaires

Homélie pour le 5° Dimanche du temps ordinaire / Année B 04/02/2018
Comment résumeriez-vous l’essentiel de vos activités ordinaires de la semaine ? Sur quoi mettriez-vous l’accent ? Qu’est-ce qui occupe 80 % de votre temps ? […]

Aliéné, possédé, exorcisé…

Homélie pour le 4° Dimanche du temps ordinaire / Année B 28/01/2018
Encore une scène d’exorcisme ! Pas tout à fait aussi terrifiante que les scènes-cultes du film « l’Exorciste » de William Friedkin en 1973 (la rotation de la tête à 360°, la bouillie verte, la voix gutturale aux […]

Il était une fois Jonas…

Homélie pour le 3° Dimanche du temps ordinaire / Année B 21/01/2018
Il était une fois Jonas… Ça commence comme une histoire que l’on raconte aux enfants, le soir, avant de s’endormir. Et c’est tout à fait cela : l’histoire de Jonas, c’est ce que les Juifs appellent un « midrash » […]

André, le Protoclet

Homélie pour le 2° Dimanche du temps ordinaire / Année B 14/01/2018
Elle est plus célèbre en Orient qu’en Occident. Elle orne le pavillon de la marine russe depuis Pierre le Grand. Elle était le signe de ralliement […]

Épiphanie : êtes-vous fabophile ?

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année B 07/01/2017
Ingrédients pour recette épiphanique… Êtes-vous fabophile ? Cette fête de l’Épiphanie pourrait vous y inciter […]

Non-vœux, ou vœux ignaciens

I wish you love… C’est le titre d’un célèbre standard du jazz, et c’est aussi mes vœux pour 2018. Je vous souhaite l’amour avant toute chose, en famille, entre amis, au travail même […]

Aimer nos familles « à partir de la fin »

Homélie pour la fête de la Sainte Famille / Année B  31/12/2017
Une table pour deux dans une brasserie. L’homme a la cinquantaine poivre et sel. Christophe repose sa bière sur la table du restaurant et laisse échapper, les yeux ailleurs : […]

Tenir conte de Noël

Homélie pour la fête de Noël / Année B  24/12/2017
La faute d’orthographe est bien sûr voulue. Noël est le temps des contes, et la plupart des veillées dans nos églises commencent avec un conte de Noël : indispensable ! […]

Que dis-tu de toi-même ?

Homélie du 3° Dimanche de l’Avent / Année B  17/12/2017
Qui es-tu ? Si l’on vous posait la question à brûle pourpoint, que répondriez-vous ?
Après avoir décliné votre identité (nom, prénom, adresse…), on vous relancerait : […]

Consolez, consolez mon peuple !

Homélie du 2° Dimanche de l’Avent / Année B  10/12/2017
Sur quelle épaule allez-vous pleurer ? Qui vous console quand cela va mal pour vous ? Comment fait-il (elle) ?
Dans quelles activités avez-vous cherché soutien et réconfort dans les périodes difficiles ? […]

Ne nous laisse pas entrer en tentation

« Ne nous laisse pas entrer en tentation » : c’est la nouvelle traduction francophone de la fin du Notre Père, Elle est entrée en vigueur aujourd’hui même, et changera bien des habitudes !
Pour la comprendre, reportons-nous aux tentations présentées à Jésus lui-même au désert. […]

Laissez le présent ad-venir

Homélie du 1° Dimanche de l’Avent / Année B 03/12/2017
La météo du jour. – Savez-vous quel temps il fera demain ?
- Facile ! me direz-vous. Un clic sur le site de météo France et j’ai les prédictions : « pluies […]

Le Christ-Roi, Barbara et les dinosaures

Homélie pour la fête du Christ-Roi / Année A 26/11/2017
Dis, quand reviendras-tu ? L’immense acteur qu’est Gérard Depardieu a étonné son monde en se risquant à chanter Barbara en Février 2017 au théâtre des Bouffes du Nord. Immense hommage à la non […]

Le dollar et le goupillon ?

Homélie du 33° Dimanche ordinaire / Année A  19/11/2017
À chacun selon ses capacités. Thérèse de Lisieux (1873-1897) rapporte dans son journal spirituel une image venant de sa sœur Pauline : Une fois je m’étonnais  […]

Éloge de la responsabilité individuelle

Homélie du 32° Dimanche ordinaire / Année A  12/11/2017
Les passages « néolibéraux » des Évangiles sont trop rares pour ne pas les saluer tout particulièrement ! En effet, la plupart du temps, on y parle de solidarité, partage, défense des plus faibles, justice pour les dominés […]

Ils disent et ne font pas

Homélie du 31° Dimanche ordinaire / Année A  05/11/2017
« Ils disent et ne font pas ». Le reproche adressé par Jésus (Mt 23, 1-12) aux autorités juives de son temps vaut hélas pour les autorités ecclésiales de tous les temps ! […]

Toussaint : la mort comme un poème

Homélie pour la fête de Toussaint 2017
Une fois n’est pas coutume : laissons la parole à un poète pour nous introduire dans la tonalité si particulière de cette belle fête de Toussaint, que Verlaine désigne si justement comme « notre double fête à tous ». […]

La bourse et la vie

Homélie du 30° Dimanche ordinaire / Année A  29/10/2017
La question du prêt à intérêt en Europe est fascinante. Elle a paradoxalement stigmatisé les juifs en leur réservant les métiers de l’argent jusque dans le haut Moyen Âge. Elle a du coup nourrit un antisémitisme profane – distinct de […]

Résistez à la dictature du format court !

Homélie du 29° Dimanche ordinaire / Année A  22/10/2017
Depuis son élection, Donald Trump affole le monde avec ses tweets à l’emporte-pièce. Des petites phrases du président Macron alimentent elles aussi les controverses en France. En entreprise, on vous dit de ne pas écrire plus d’un A4 […]

Le festin obligé

Homélie du 28° Dimanche ordinaire / Année A  15/10/2017
Dans la foi chrétienne, l’essentiel n’est pas de donner, mais de recevoir.
Cette affirmation peut paraître choquante. Comment ? On m’a pourtant appris qu’être chrétien c’est donner aux autres, être généreux, partager ! Elle en scandalisera beaucoup. […]

Jésus face à la violence mimétique

Homélie du 27° Dimanche ordinaire / Année A  08/10/2017
Quand Jésus invente la parabole des vignerons homicides (Mt 21, 33-43), il est lucide sur ce qui l’attend. Il pressent qu’un ouragan de violence (pire qu’Irma aux Antilles !) va le dévaster. Il a réfléchi des heures durant […]

Justice punitive vs justice restaurative

Homélie du 26° Dimanche ordinaire / Année A  01/10/2017
« Pendez-les haut et court ! » Ce n’est pas seulement le titre d’un excellent western de Clint Eastwood en 1968, c’est également le cri de la vindicte populaire à travers les âges. Que ce soit pour crucifier les esclaves romains sur le bord de la route après la révolte de Spartacus […]


Le contrat ou la grâce ?

Homélie du 25° Dimanche ordinaire / Année A 24/09/2017
Des dollars ou des pizzas ? Connaissez-vous cette expérience célèbre sur la théorie de la motivation, maintes fois répétée sous plusieurs formes ? […]

Pardonner 70 fois 7 fois

Homélie du 24° Dimanche du temps ordinaire / Année A  17/09/2017
Pardonner 70 fois 7 fois  Fin 1943, des mois durant, elle a été torturée et humiliée. Croupissant dans une cave avec une vingtaine d’autres détenus, elle devient le jouet de Léo, 26 ans, jeune médecin recruté […]

Lier et délier : notre pouvoir des clés

Homélie du 23° Dimanche du temps ordinaire / Année A  10/09/2017
Le Pape et l’Église  L’expression : « le pouvoir des clés » est devenu courante en français, désignant l’autorité papale bien sûr, mais également le pouvoir confié à telle instance dirigeante ou tel […]

Le serpent temporel

Homélie du 22° Dimanche du temps ordinaire / Année A  03/09/2017
Les thèmes des lectures de ce dimanche sont nombreux : les jérémiades du prophète devant avertir son peuple, le vrai culte spirituel selon saint Paul, Pierre traité de Satan […]

Exercer le pouvoir selon le cœur de Dieu

Homélie pour le 21° Dimanche du temps ordinaire / Année A  27/08/2017
Macron et Machiavel  On dit d’Emmanuel Macron que ses études sur Machiavel dans sa jeunesse l’ont fortement influencé. Et c’est d’ailleurs lui-même qui le confie au New York Times en 2014 lorsqu’il est nommé ministre de l’économie de François Hollande : […]

Recevoir sa mission d’une inconnue étrangère

Homélie pour le 20° Dimanche du temps ordinaire / Année A  20/08/2017
Un consultant raconte un séminaire d’entreprise. Le public était mélangé, des employés à la Direction Générale, et l’objectif était de refonder la raison d’être de l’entreprise (très tournée vers les articles de sport). […]

Le Magnificat de l’Assomption : exalter / exulter

Homélie pour la fête de l’Assomption / Année A  15/08/2017
Si vous êtes déjà allés à Lourdes, Fatima, Czestochowa ou autre sanctuaire marial, vous avez sans doute éprouvé physiquement l’attachement des catholiques à Marie. Vous avez pu entendre ces dizaines de « Je vous salue Marie » répétés avec l’obstination des mantras […]

Le doux zéphyr du mont Horeb

Homélie pour le 19° dimanche du temps ordinaire / Année A 13/08/2017
Je me souviens d’un moment privilégié avec mon père durant mes années collège, qui revenait assez souvent les matins où il n’était pas en déplacement professionnel. Nous nous […]

À l’écart, transfiguré

Homélie pour le 18° dimanche du temps ordinaire / Année A Fête de la Transfiguration 06/08/2017
Les congés d’été sont beaucoup l’occasion d’aller ailleurs : au bord de la mer en famille, sur les chemins de randonnée de montagne, dans des gîtes ruraux choisis avec soin sur […]

Tirer de son trésor du neuf et de l’ancien

Homélie pour le 17° dimanche du temps ordinaire / Année A 30/07/2017
Le scribe d’Astérix. Il existe sur une Youtube une vidéo culte (plus d’un million de vues !), extraite du film Astérix et Cléopâtre. On y voit Astérix (Christian Clavier) demander au scribe de […]

500 000 clics !

Le levain dans la pâte : interprétations symboliques

Homélie pour le 16° dimanche du temps ordinaire / Année A 23/07/2017
Parmi toutes les paraboles sur le Royaume de Dieu ce dimanche, arrêtons-nous sur l’une des plus connues : le levain dans la pâte. Elle est courte, facilement mémorisable, elle se prête […]

Semer pour tous

Homélie pour le 15° dimanche du temps ordinaire / Année A 16/07/2017
Le fondement de l’égalité. Notre parabole du semeur de ce dimanche est l’une des plus connues du Nouveau Testament. Elle a souvent été associée à la parabole des talents, sans doute parce que dans […]

Faut-il être humble ou jupitérien pour gouverner ?

Homélie du 14° dimanche du temps ordinaire / Année A 09/07/2017
L’humble roi annoncé par Zacharie. Les images de la mise en scène quasi royale de la prise de pouvoir par Emmanuel Macron en France ont fait le tour du monde. Sorti de l’ombre, seul, marchant vers la lumière de la […]

Dieu est le plus court chemin d’un homme à un autre

Homélie pour le 13° dimanche du temps ordinaire / Année A 02/07/2017
La géodésique divine. Quelle trajectoire suit un avion de ligne pour aller de Hong-Kong à Chicago ?
On aurait envie de prendre sa règle et de tracer un trait entre ces deux villes sur la carte. […]

Terreur de tous côtés !

Homélie pour le 12° dimanche du temps ordinaire / Année A 25/06/2017
La première lecture (Jr 20, 10-13) rapporte une expression étonnante, qui n’est utilisé que huit fois dans la Bible  , dont cinq dans le seul livre de Jérémie : « Terreur-de-tous-côtés ! » […]

Les trois blancheurs

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ / Année A 18/06/2017
L’image est saisissante.Samedi 13 mai 2017, le pape François célèbre l’eucharistie devant un million de pèlerins rassemblés au sanctuaire de Notre-Dame de Fatima pour la canonisation de deux des trois voyants de 1917. Le pape, l’eucharistie, la Vierge immaculée : « trois blancheurs » […]

La Trinité, icône de notre humanité

Homélie pour la fête de la Trinité / Année A 11/06/2017
Les orthodoxes vénèrent les icônes depuis les origines du christianisme. Celle de la Trinité de Roublev est devenue l’une des plus connues. Puisque l’homme est créé à l’image et à la […]

La sobre ivresse de l’Esprit

Homélie pour la fête de Pentecôte / Année A 04/05/17
On pourrait évoquer la Pentecôte comme un feu qui brûle sans consumer, à l’image des langues de feu sur la tête des apôtres et des femmes réunis à Jérusalem (hommes et femmes ensemble reçoivent l’Esprit Saint ! : pas de discrimination sexiste dans la vie […]

Ordinaire ou mortelle, la persécution

Homélie pour le 7° dimanche de Pâques / Année A 28/05/2017
Notre deuxième lecture nous remet en face d’une réalité terrible, souvent occultée dans le dialogue interreligieux ou les relations entre États : la persécution contre les chrétiens. […]

Désormais notre chair se trouve au ciel !

Homélie pour la fête de l’Ascension / Année A 25/05/2017
« Sens dessus dessous. Actuellement, mon immeuble est sens dessus dessous. Tous les locataires du dessous voudraient habiter au-dessus ! […]

L’agilité chrétienne

Homélie pour le 6° dimanche de Pâques / Année A 21/05/2017
Étonnamment, la façon dont les premières communautés chrétiennes ont su géré les événements ! Les imprévus que l’Esprit leur faisait traverser autrefois peuvent devenir une […]

Que connaissons-nous vraiment les uns des autres ?

Homélie pour le 5° dimanche de Pâques / Année A 14/05/2017
Jésus est un brin optimiste lorsqu’il compte sur les trois années passées avec les Douze pour les éclairer sur lui : « puisque vous me connaissez, vous connaissez aussi le Père ». […]

Un manager nommé Jésus

Homélie pour le 4° dimanche de Pâques / Année A  07/05/2017
Manager. Le bon Pasteur est une image rurale. Pasteur vient du latin pastor, qui a donné pâturage et pastorale : il s’agit de nourrir le troupeau en le conduisant là où il y a de l’herbe en abondance, tout en le protégeant des prédateurs environnants. […]

Emmaüs : mettre les 5 E dans le même panier

Homélie pour le 3° dimanche de Pâques / Année A  30/04/2017
Le récit d’Emmaüs. La référence à Emmaüs est devenue un passage obligé dans nos représentations eucharistiques, depuis les tableaux de Rembrandt (au moins 9 sur le sujet!) à la prière eucharistique pour les grands rassemblements […]

Deux utopies communautaires chrétiennes

Homélie pour le 2° dimanche de Pâques / Année A  23/04/2017
Le Palais social de Guise. Avez-vous déjà visité le Familistère de Jean-Baptiste André Gaudin dans l’Aisne ? C’est un endroit exceptionnel, un lieu de pèlerinage social.

Pâques : les 4 nuits

Homélie pour la nuit de Pâques / Année A 15/04/2017
Quelle est donc cette nuit qui rassemble l’Église et la fait tressaillir de joie ?
Pourquoi cette nuit est-elle la plus grande et la plus forte, avant même celle de Noël pourtant si belle ? […]

VENDREDI SAINT

JEUDI SAINT

Rameaux : assumer nos conflits

Homélie pour le dimanche des Rameaux / Année A 09/04/2017
Sous couvert d’amour du prochain, le christianisme est parfois réduit à une vision du monde un peu naïve, trop gentille pour être efficace. Les chrétiens devraient soi-disant éviter les conflits […]

Reprocher pour se rapprocher

Homélie du 5° Dimanche de Carême / Année A 02/04/2017
Dieu est-il sans reproches ? Tant d’injustices, tant de malheurs innocents, jusqu’à la mort elle-même, point final en forme d’immense interrogation adressée à l’amour supposé infini de Dieu… : chacun de nous peut faire la liste de ses reproches […]

Faut-il shabbatiser le Dimanche ?

Homélie du 4° Dimanche de Carême / Année A 26/03/2017
Doit-on autoriser l’ouverture des magasins le dimanche ? La question a disparu du débat présidentiel en France. On se souvient pourtant que c’est l’actuel favori des sondages, Emmanuel Macron, qui a élargi cette possibilité […]

Le chien retourne toujours à son vomi

Homélie du 3° Dimanche de Carême / Année A 19/03/2017
Massa et Mériba.  Avez-vous déjà mis Dieu à l’épreuve ? Vous êtes-vous déjà querellés avec lui ? Si oui, rassurez-vous : le peuple de Dieu est passé par-là. […]

Leikh leikha : Va vers toi !

Homélie du 2° Dimanche de Carême / Année A 12/03/2017
Traduire, trahir
Renoncer à soi-même, obéir à Dieu, oublier son ego, penser d’abord aux autres… : nous sommes tous habités de ces représentations religieuses où il faudrait s’éloigner de soi pour aller vers Dieu, renoncer au monde pour trouver Dieu. […]

Un méridien décide de la vérité ?

Homélie du 1° dimanche de Carême / Année A 05/03/2017
L’opinion publique ne considère plus « mal » de tuer son mari si celui-ci a commis des violences de toutes sortes depuis des décennies (cf. l’affaire Jacqueline Sauvage, finalement graciée par le Président de la République, sous la pression de l’opinion, en décembre 2016). […]

Mercredi des Cendres : le lien aumône-prière-jeûne

Homélie du Mercredi des Cendres / Année A 01/03/2017
L’évangile d’entrée en Carême unit chaque année trois pratiques en une seule démarche de conversion : l’aumône, la prière, le jeûne. Sous condition de secret, ces trois dispositions du cœur marquent les 40 jours du Carême, pour qu’elles soient présentes tout au long de l’année. […]

Se reposer en Dieu

Homélie du 8° dimanche du temps ordinaire / Année A 26/02/2017
Il est un refrain obsédant, que l’on chante durant deux heures de la nuit à Taizé. C’est un de ces leitmotivs si obsédant qu’il vous met en transe consciente à force de le répéter. Un de ces mantras bibliques […]

Le vrai sanctuaire, c’est vous

Homélie du 7° dimanche du temps ordinaire / année A 19/02/2017
Un jour, une délégation est venue me voir, ici, à Recife :
- « Vous savez, Dom Helder, il y a un voleur qui a réussi à pénétrer dans telle église. Il a ouvert le tabernacle. Comme il ne s’intéressait qu’au ciboire  […]

Tu dois, donc tu peux

Homélie du 6° dimanche du temps ordinaire / année A 12/02/2017
« Si tu veux, tu peux »
Ainsi parle Ben Sirac le Sage dans notre première lecture (Si 15,15-20) : « Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle. Le  […]

Mesdames-Messieurs les candidats, avez-vous lu Isaïe ?

Homélie du 5° dimanche du temps ordinaire / année A 05/02/2017
Demandez le programme !
Lisez à haute voix la première lecture de ce dimanche, en y mettant quelques intonations « de bruit et de fureur » […]

Chandeleur et Vie Religieuse : vos Vœux nous Intéressent

Homélie pour la Journée de la Vie Religieuse et Fête de la Présentation (Chandeleur)
Le 2 Février est le jour de la Chandeleur, et en même temps la journée de la vie religieuse, où religieux et religieux sont invités à  renouveler leurs vœux de pauvreté / chasteté / obéissance.
Pourquoi lier Chandeleur et vie religieuse ? […]

Défendre la veuve et l’orphelin

Homélie du 3° dimanche du temps ordinaire / année A.  29/01/2017
Afficher l’image d’origine« À force de compatir aux douleurs des uns et des autres et de sortir le glaive pour terrasser les indélicats et les indélicatesses, ne finit-on pas par se perdre soi-même ? Et si nous revendiquions parfois le droit de détourner le regard et de laisser aux instances compétentes la mission de sauver le monde. […]

L’épervier de la fraternité

Homélie du 2° dimanche du temps ordinaire / Année A 22/01/2017
Le jeu de l’épervier.  Vous avez sûrement joué, enfants, au jeu de l’épervier dans la cour de récréation. Une bande de gamins forme une chaîne, comme un long filet de chalut, en se tenant la main. […]

Lumière des nations

Homélie pour le 2° dimanche du temps ordinaire / Année A.  15/01/2017
La deuxième lecture de ce dimanche affirme qu’Israël a un rôle universel à jouer : être la « lumière des nations », qui les guide dans l’obscurité : […]

Épiphanie : l’économie du don

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année A 08/01/2017
Les cadeaux des mages et les nôtres.  Au lendemain de Noël, des milliers de cadeaux jugés décevants se retrouvent mis en vente sur le site www.leboncoin.fr : l’argent obtenu de cette revente […]

Devenir la Mère de Dieu

Homélie pour la fête de sainte Marie Mère de Dieu / Année A 01/01/2017
À Noël, nous avons lu Jean Tauler (XIV° siècle) nous inviter à engendrer le Verbe de Dieu en nous, autrement dit : à devenir la Mère de Dieu avec Marie ! C’est la troisième naissance […]

Peut-être fallait-il…

Peut-être  fallait-il que l’enfant  naisse de nuit pour qu’il fasse jour dans le monde, Peut-être faut-il être dans la nuit pour découvrir la lumière. […]

Les 3 naissances de Noël

Homélie pour la fête de Noël 2016 / Année A 24/12/2016  Le mot français Noël vient du latin natal, natalis = naissance. Le vieux français disait Naël. L’espagnol ou l’italien s’en souviennent : on se salue avec un Feliz Navidad, qui vient du latin […]

Sois attentif à tes songes…

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année C 18/12/2016  L’annonce faite à Joseph…
On connaissait l’annonce faite à Marie : voici que l’incroyable nouvelle est annoncée à Joseph. Et de quelle manière ! En songe ! […]

Dieu est un chauffeur de taxi brousse

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année C 11/12/2016  « Bientôt » Une gare routière – ou équivalent – au Niger. Voyageant jusqu’à Alger à travers le désert, je me renseigne devant un taxi brousse qui affiche partir vers la frontière : […]

Isaïe, Marx, et le vol de bois mort

Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année C 04/12/2016 Une volée de bois mort
En 1842, la Diète (= le parlement local) d’Augsbourg rédige un projet de loi qui prévoit de punir, emprisonner et faire payer les gens qui seraient pris à ramasser les bois morts dans une propriété privée. Le jeune Marx (il a 24 ans) s’indigne (à juste titre !) et écrit quatre […]

Encore un Avent…

Homélie pour le 1° Dimanche de l’Avent / Année A 27/11/2016
Vous connaissez sans doute la chanson de Jean-Jacques Goldman : « Encore un matin ».  Encore un matin Un matin pour rien […]

Les trois tentations du Christ en croix

Homélie pour la fête du Christ Roi /année C 30/11/2016
On est habitué aux trois tentations de Jésus au désert au début de son ministère public   (Mt 4, 1-11). Mais voici qu’elles réapparaissent à la fin de sa vie, comme si elles n’avaient cessé d’être en filigrane dans chaque rencontre depuis ces trois années sur les routes de […] 

Nourriture contre travail ?

Homélie pour le 33° dimanche du temps ordinaire / Année C 13/11/2016
« Celui qui ne veut pas manger, qu’il ne travaille pas non plus » St Paul dans notre 2° lecture (2 Th 3, 7-12) tonne contre ceux rajoutent du désordre à une communauté déjà fortement perturbée.  À y réfléchir, le lien travail-nourriture nous très familier ! […]

Mourir pour une côtelette ?

Homélie pour le 32° dimanche du temps ordinaire / Année C 06/11/2016
Un récent sondage   a affolé les médias : 30 % des musulmans de France déclarent que, à leurs yeux, la loi islamique (la charia) est au-dessus de la loi de la République ! Est-ce une spécificité musulmane ? Faut-il en avoir peur ? […]

Le train de la vie

Jour des défunts 02/11/16
En ce jour de prière pour les défunts (tous les défunts ! pas seulement ceux que nous avons aimés…), voici un texte, de source anonyme, qui circule sur la toile et nous invite à penser à eux autrement.  La vie est comme un voyage dans un train :  on monte et on descend, il y a des accidents, […]

Toussaint : un avenir urbain et unitaire

Homélie pour la fête de Toussaint / Année C 01/11/2016
Chaque année, pour cette fête de Toussaint, nous lisons la grandiose vision de saint Jean dans son Apocalypse, où notre avenir commun est évoqué à grand renfort d’images […]

La puissance, donc la pitié

Homélie du 31° Dimanche du temps ordinaire / Année C 30/10/2016
La vraie force n’a pas besoin de s’exercer Le livre de la Sagesse (11,22 – 12,2) fait un lien explicite entre la toute-puissance de Dieu et sa capacité à prendre en pitié tous les hommes, même les pires : « tu as pitié de tous les hommes, car tu peux tout ». […]

Dans les petits papiers de Dieu

Homélie du 30° Dimanche du temps ordinaire / Année C 23/10/2016
Un billet dans le Mur Si vous allez à Jérusalem, vous irez immanquablement devant le mur occidental du Temple (appelé à tort « mur des lamentations »). Vous verrez les yeshivot (écoles juives d’étude) […]

À temps et à contretemps

Homélie du 29° Dimanche du temps ordinaire / Année C 16/10/2016
Quand faut-il parler, et quand faut-il se taire ? Vaut-il mieux compatir ou réagir ? Devant un ami qui vient de perdre un proche […]

De la santé au salut en passant par la foi

Homélie du 28° Dimanche du temps ordinaire / Année C 09/10/2016
Qui fixe les frontières de l’impur ? Les débats de cet été en France autour du burkini sont passés à côté d’un enjeu fondamental : la question du pur et de l’impur. Les interdits juifs et musulmans concernant la cuisine, l’alimentation, les vêtements et tant d’autres comportements quotidiens ont une obsession quasi pathologique : la pureté rituelle. […]

Les deux serviteurs inutiles

Homélie du 27° Dimanche du temps ordinaire / Année C 02/10/2016
L’art pour rien. La prochaine fois que vous sortirez de la gare SNCF Paris Nord, laissez-vous étonner par un drôle de bâtiment de travers. Il s’agit d’une maison, avec de vraies fenêtres, ports, murs, toit… mais une maison qui penche, toute inclinée, émergeant du sol avec un rien d’ivresse. […]

Le pauvre Lazare à nos portes

Homélie du 26° Dimanche du temps ordinaire / Année C 25/09/2016
Une parabole géopolitique. Dans les années 60, la parabole du riche et du pauvre Lazare avait des résonances très politiques. Il suffit de relire le concile Vatican II dans son analyse des rapports Nord-Sud pour voir l’interprétation qui en était faite alors : le riche, c’était les pays du Nord […]

Prier pour la France ?

Homélie du 25° Dimanche du temps ordinaire / Année C 18/09/2016
Un appel des évêques de France. Suite au meurtre de du père Jacques Hamel, Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France, appelait les catholiques à prier pour la France le 15 août 2016 : « Prier pour la France a souvent tenu une place particulière le 15 août […]

Avez-vous la nuque raide ?

Homélie du 24° Dimanche du temps ordinaire / Année C 11/09/2016
Mal au cou ? En entendant en cette expression : « peuple à la nuque raide », tirée de notre première lecture (Ex 32, 7-14), vous penserez peut-être à une douleur familière. Celle qu’on ressent dans le cou après une longue journée de travail où il a fallu garder la tête droite. Si vous avez en plus un peu d’arthrose, vous n’avez qu’une envie […]

Pourquoi Paul n’a-t-il pas voulu abolir l’esclavage ?

Homélie du 23° Dimanche du temps ordinaire / Année C 04/09/2016
Notre 2° lecture est à la fois émouvante et révoltante pour notre conscience politique du 21° siècle. Émouvante, parce qu’on y voit Paul s’engager envers l’esclave Onésime et son maître Philémon en des termes affectueux et suppliants. […]

Plus humble que Dieu, tu meurs !

Homélie du 22° Dimanche du temps ordinaire / Année C 28/08/2016
Aux dernières Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) de Cracovie, on a vu le pape François rouler simplement en tramway, prendre avec lui des jeunes éberlués dans sa papamobile, et toujours avoir le contact facile […]

Qui aime bien châtie bien ?

Homélie du 21° Dimanche du temps ordinaire / Année C 21/08/2016
Qui aime bien châtie bien ? La deuxième lecture (He 12,5-13) semble rejoindre ce vieux proverbe latin devenu nôtre : « qui bene amat, bene castigat ». Mais ce n’est qu’en apparence. […]

L’Assomption : Marie, bien en chair

Homélie pour la fête de l’Assomption / Année C 15/08/2016
La pointe de cette fête de l’Assomption, c’est la personne de Marie, tout entière passée dans le monde de la résurrection. Tout entière, c’est-à-dire corps et âme. L’âme, on devine qu’elle puisse de façon immatérielle vivre autrement, ailleurs. Mais le corps ? Comment imaginer qu’il devienne autre chose qu’un amas de cellules à nouveau recyclées dans le grand organisme de l’univers ? […]

N’arrêtez pas vos jérémiades !

Homélie du 20° Dimanche du temps ordinaire / Année C 14/08/2016
L’expression est moins populaire qu’autrefois, mais tout le monde se souvient vaguement que les jérémiades, ce sont des plaintes interminables et exagérées qui finissent par devenir insupportables. Les synonymes du terme vous donnent une idée de sa connotation négative : doléance, gémissement, geignement, geignerie, girie, glapissement, grogne, lamentation, murmure, plainte, pleurnicherie, récrimination, bêlement, bramement, chevrotement, criaillerie… […]

La sobriété heureuse en mode Jésus
Homélie du 19° Dimanche du temps ordinaire / Année C 07/08/2016
Les greniers modernes Faites le tour de vos objets et possessions diverses. Si vous ne vous êtes pas servis de quelque chose sur une année, c’est que cela ne vous est pas fondamentalement nécessaire. Cela encombre inutilement votre espace, vos stocks. Pire : les Pères de l’Église vous diraient que vous en avez volé l’usage à plus pauvre que vous, qui – lui – en a besoin. […]

Vanité des vanités…

Homélie du 18° dimanche du temps ordinaire / Année C
31/07/1016  Vanité des vanités…  On doit à Bossuet, « l’aigle de Meaux », d’avoir fait tonner à jamais ce célèbre début du livre de Qohélet devant les puissants de ce monde. C’était pour l’oraison funèbre d’Henriette d’Angleterre (1670). […]

Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait

Un prêtre a été assassiné ce matin à l’arme blanche, le Père Jacques Hamel. Il célébrait la messe dans l’église de St Etienne du Rouvray, près de Rouen. D’autres personnes ont été blessées. Les deux terroristes ont été abattus. Visiblement des « radicalisés » islamistes, comme on les appelle désormais. […]

Que demander dans la prière ?

Homélie du 17° dimanche du temps ordinaire / Année C 24/07/2016
Des milliers de cierges brûlent chaque jour devant la grotte de Lourdes. Ils portent  les espoirs de ceux qui les ont déposés là : pour guérir, pour moins souffrir, pour des proches… Pourtant chacun de nous a déjà fait l’amère expérience d’une prière déçue : j’ai demandé ceci, et rien n’est arrivé, au contraire… […]

Choisir la meilleure part

Homélie du 16° dimanche du temps ordinaire / Année C 17/07/2016
Un marché de poisson à Seattle. Apparemment semblable à tous les marchés de poisson à ciel ouvert. Mais écoutez les vendeurs crier. Notez les regards éberlués des clients. […]

J’ai trois amours

Homélie du 15° dimanche du temps ordinaire / Année C  10/07/2016
La chanteuse noire Joséphine Baker, danseuse vedette du Casino de Paris, d’origine afro-américaine, chantait autrefois : « j’ai deux amours, mon pays et Paris »… Ce tube des années 30 pourrait dans une première lecture rapide s’appliquer à notre évangile […].

Les 72

Homélie du 14° Dimanche / Année C  Dimanche 3 Juillet 2016
Qui sont ces 72 dont seul parle Luc ? Pourquoi un 2ème groupe à côté des 12 Apôtres ?
La question nous intéresse, car autant le dire tout de suite, c’est notre mission qui est en jeu dans celle des 72 […].

Sans condition, ni délai

Homélie du 13° Dimanche du temps ordinaire / Année C  26/06/2016
Sommes-nous capables d’aimer sans condition ? Nous pressentons que la gratuité fait partie structurante de l’amour. C’est peut-être l’amour parental qui en est le plus proche. Beaucoup de parents ont dit à leur enfant – et ils ont eu raison de lui dire – : quoi qu’il t’arrive dans ta vie… […].

Question d’identité

Homélie du 12° Dimanche du temps ordinaire / Année C 09/06/2016
Retour d’ailleurs Souvenez-vous d’une réelle expérience de dépaysement que vous avez vécue : lors d’un voyage, d’un séjour dans une autre culture, avec une autre langue, d’autres coutumes… […].

Vers un diaconat féminin ?

Homélie du 12° dimanche du temps ordinaire / Année C 1/06/2016
La surprise du pape Le pape François a surpris tout le monde récemment. Devant plusieurs centaines de supérieures majeures du monde entier, le pape François a indiqué le Jeudi 12 Mai qu’il était d’accord pour mettre sur pied une commission chargée de clarifier la question du diaconat féminin  […].

La déradicalisation selon saint Paul

Homélie pour le 10° dimanche du temps ordinaire / Année C 5/06/2016
Le gouvernement de Manuel Valls a publié le 9 mai dernier 80 mesures pour lutter contre la radicalisation islamique qui chaque année pousse des centaines de Français à partir faire le djihad en Syrie ou ailleurs […].

Comme une ancre jetée dans les cieux

Homélie pour la fête du Saint Sacrement, Corps et sang du Christ / Année C  29/05/2016
Jusqu’à ce qu’il vienne  La Fête-Dieu remplissait autrefois la mémoire des gamins de souvenirs parfumés et colorés. Les processions en quasi robe de mariée des communiantes, les pétales de roses jetés sous les pas du porteur du Saint-Sacrement  […].

L’Esprit, vérité graduelle

Homélie pour la fête de la Trinité / Année C 22/05/2016
Pensez-vous être parvenu à la plénitude de votre vie de couple ? Êtes-vous à 100 % cohérent avec vos principes de vie ? Avez-vous atteint le sommet de votre vie professionnelle, si bien qu’il n’y ait plus rien à découvrir ? […]

Les trois dimensions de Pentecôte

Les trois dimensions de Pentecôte Homélie pour la fête de Pentecôte / Année C 15/05/2016 Comme beaucoup de fêtes chrétiennes, Pentecôte conserve sous forme stratifiée plusieurs niveaux de signification. La plupart des civilisations antiques, fascinées – et terrorisées - par la nature à la fois magnifique et hostile, ont solennisé  […].

Lapidation : le retour !

Lapidation : le retour !   Homélie du 7° dimanche de Pâques / Année C 08/05/2016 Nous avons déjà croisé ce supplice particulièrement inhumain sur notre route avec le sauvetage de la femme adultère par Jésus (Jn 8). Le voilà qui revient, en force si l’on peut dire, car dès les débuts de l’Église le diacre Étienne y perd la vie […].

Jésus : l’homme qui monte

Jésus : l’homme qui monte Homélie pour la fête de l’Ascension 05/05/2016 En France, à gauche, on dit d’Emmanuel Macron que c’est l’homme qui monte en ce moment. Il monte dans les sondages. Sa cote médiatique est de plus en plus haute. Il séduit et paraît pouvoir rassembler largement au-delà des frontières de son camp. Bien qu’il ait fait Sciences-Po, l’ENA, banquier d’affaires chez Rothschild, directeur de cabinet, secrétaire […].

Le Paraclet, l’Église, Mohammed et nous

Le Paraclet, l’Église, Mohammed et nous   Homélie du 6° Dimanche de Pâques / Année C 01/05/2016 Homélie du 6° Dimanche de Pâques / Année C L’Esprit, mon avocat Avez-vous déjà eu recours à un avocat ? Que ce soit pour un divorce, un litige professionnel, une affaire judiciaire ou autre, avoir un avocat à ses côtés change bien des […].

Amoris laetitia : la joie de l’amour

Amoris laetitia : la joie de l’amour   Homélie du 5° dimanche de Pâques / Année C 24/04/16 « Aimez-vous les uns les autres » est devenu à juste titre le slogan-clé de la foi chrétienne. À tel point qu’on peut dire sans caricaturer que le christianisme est d’abord la religion de l’amour, alors que le judaïsme est la religion de l’éthique et l’islam de l’obéissance. […]

Secouez la poussière de vos pieds

Homélie du 4° dimanche de Pâques / Année C 17/04/2016 Plusieurs fois dans une vie vous aurez à vous poser la question : dois-je persévérer ou m’en aller ? Est-il meilleur pour moi de rester un peu plus ou de tout quitter dès maintenant ? […]

Les 153 gros poissons

Homélie du 3° dimanche de Pâques / Année C 10/04/2016 Ictus Les détails mentionnés dans la Bible le sont rarement par hasard. Il y a 7 disciples dans la barque. Avec Jésus, ils sont donc 8 au repas, et c’est la 3° apparition, précise Jean en Jn 21,1-14. […]

Le Passe-murailles de Pâques

Homélie du 2° dimanche de Pâques / Année C 03/04/2016 Le Ressuscité, anti Garou-Garou. Vous souvenez-vous du Passe-murailles, ce héros fantastique du roman de Marcel Aymé ? C’est « un excellent homme nommé Dutilleul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé ». […]

La Passion du Christ selon Mel Gibson

« Ils sont finis les jours de la Passion… » : cette annonce solennelle de la veillée pascale résonne encore à nos oreilles, et nous délivre de toute fascination morbide. […]

La Madeleine de Pâques

La Madeleine de Pâques   Cf. également : Conjuguer le « oui » et le « non » de Dieu à notre monde Pâques : Courir plus vite que Pierre Les Inukshuks de Pâques Pâques n’est décidément pas une fête sucrée Comment annoncer l’espérance de Pâques ? Incroyable ! Homélie du dimanche de Pâques / Année […]

Vendredi Saint : paroles de crucifié

Vendredi Saint : paroles de crucifié Cf. également : Vendredi Saint : La vilaine mort du Christ Vendredi Saint : les morts oubliés Vendredi Saint : la déréliction de Marie Homélie du Vendredi Saint / Année C 25/03/2016   Charles Gounod, César Franck, Joseph Haydn, Bernard Salles : tous ces compositeurs, et bien d’autres encore, ont été […]

Le Jeudi saint de Pierre

Le Jeudi saint de Pierre Cf. également : Jeudi Saint / De la bouchée au baiser : la méprise de Judas Jeudi Saint : la nappe-monde eucharistique La table du Jeudi saint Le pain perdu du Jeudi Saint Homélie pour le Jeudi saint / Année C 24/03/2016   La marche de fiducie Connaissez-vous cet amusant […]

Rameaux, kénose et relèvement

Rameaux, kénose et relèvement Cf. également : Briser la logique infernale du bouc émissaire Les multiples interprétations symboliques du dimanche des rameaux Le tag cloud de la Passion du Christ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? C’est l’outrage et non pas la douleur Il a été compté avec les pécheurs Sortir, partir ailleurs… Homélie […]

Lapider : oui, mais qui ?

Homélie du 5° dimanche de carême / Année C 13/03/2016 D’habitude, on commente l’évangile de la femme adultère de notre cinquième dimanche de carême en le spiritualisant très vite. On en arrive alors à des messages essentiels : la priorité de la miséricorde sur la loi, la distinction entre le péché et le pécheur, Jésus Maître de la Loi […]

Servir les prodigues

Servir les prodigues Homélie du 4° dimanche de carême / Année C 06/03/1016 Cf. également : Réconciliation verticale pour réconciliation horizontale Ressusciter, respirer, se nourrir… Changer de regard sur ceux qui disent non   Reprenons une des méthodes toutes simples pour méditer, étudier, et prier un texte biblique. Lorsqu’il s’agit d’un récit ou d’une parabole, […]

Le malheur innocent

Le malheur innocent Cf. également : Les multiples interprétations symboliques du buisson ardent Les résistances de Moïse… et les nôtres Lire les signes des temps Pour quoi m’as-tu abandonné ? Homélie du 3° dimanche de carême / Année C 28/02/2016   De l’importance des faits divers Les Évangiles font rarement place aux faits divers.  Le sensationnalisme et […]

La face de Dieu

La face de Dieu  Homélie du deuxième dimanche de carême / Année C 21/02/16   La biche mystique Avez-vous […]

L’île de la tentation

L’île de la tentation Homélie du 1° dimanche de Carême / Année C 14/02/2016   […]

Déchirez vos cœurs et non vos vêtements

Déchirez vos cœurs et non vos vêtements  Mercredi des Cendres : 4 raisons de jeûner Le symbolisme des cendres   Homélie pour le mercredi des Cendres / Année C 10/02/2016 Le […]

Les djihadistes n’ont pas lu St Paul !

Homélie pour le 4° dimanche du temps ordinaire / Année C 31/01/2016   Comment peut-on tuer au nom d’un dieu d’amour ? Comment peut-on crier Allah Akbar en mitraillant des innocents […]

Saules pleureurs

Homélie du 3° dimanche du temps ordinaire / Année C 24/01/2015   Nous admirons souvent ces amples panaches verts au bord des fleuves : les saules pleureurs font partie de ces arbres à la puissance évocatrice impressionnante. On dirait […]

Intercéder comme Marie

Homélie du 2° dimanche du temps ordinaire / Année C 17/01/2015 Comment prier pour les autres ? Où peut en trouver une école d’intercession ? L’épisode des noces de Cana nous donne une référence solide : la mère de Dieu elle-même. […]

De Star Wars au baptême du Christ

Homélie pour la fête du baptême du Christ / Année C 10/01/2015 « Je suis ton père ». C’est sans doute la réplique la plus célèbre du cinéma mondial, la réplique-culte déclinée à l’infini sur les réseaux sociaux. Le dernier épisode (numéro 7) de la saga Star Wars a relancé une effervescence populaire  […]

Épiphanie : Pourquoi offrir des cadeaux ?

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année C 03/01/2016  Épiphanie : Pourquoi offrir des cadeaux ?  En cette fête de l’Épiphanie, les mages offrent trois présents à l’enfant qui vient de naître. Or visiblement, il n’en a aucun usage immédiat ! […]

Marie Theotokos, ou la force de l’opinion publique

Homélie pour le 1° Janvier, fête de Marie « Mère de Dieu » Émeutes populaires à Constantinople
Nous sommes en 428. Nestorius, évêque de Constantinople – ville impériale s’il en est – Marie Theotokos, ou la force de l’opinion publique dans Communauté spirituelleprovoque un vif émoi parmi le peuple. […]

Une sainte famille « ruminante »

Homélie pour la fête de la Sainte famille / Année C 27/12/15   Marie la ruminante.
Évidemment, dit comme cela, c’est un peu vache pour Marie !  […]

Noël : solstices en tous genres 

Homélie de Noël / Année C 24/12/2015 « Il a choisi le jour le plus court de l’année pour rappeler que le Verbe de Dieu s’était rapetissé. Il a choisi le jour à partir duquel les autres jours commencent à grandir, car il fera grandir toutes choses ». […]

Visiter l’autre

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année C 20/12/2015   Visiter la famille Noël sera encore cette année, malgré les attentats, une période de retrouvailles familiales. On va […]

Faites votre métier… autrement

Faites votre métier… autrement Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année C 13/12/2015 Devoir d’état Et si la vie professionnelle était un des enjeux majeurs de la conversion personnelle ? Écoutez Jean-Baptiste sur […]

Devenir des précurseurs

Devenir des précurseurs   Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année C 10/12 2000/2015 Dans chaque église orthodoxe, il y a un panneau d’icônes (l’iconostase) séparant l’autel eucharistique de l’assemblée. À droite et à gauche de ce mur d’icônes, il y […]

Recueil des homélies 2014-2015 / Année B

Vous pouvez commander sur www.bookelis.com  (cliquez sur l’image ci-dessous) le recueil des homélies parues en 2014-15, Année B. Liste complète ici

Bonne année !

Bonne année !   Homélie du 1° Dimanche du temps de l’Avent / Année C 29/11/2015 Meilleurs vœux d’Avent Puisque la nouvelle année liturgique commence avec notre premier dimanche de l’Avent, on pourrait effectivement se présenter tous nos voeux comme au 1er Janvier ! Peu […]

La violence a besoin du mensonge

La violence a besoin du mensonge   Homélie pour la fête du Christ Roi / Année B 22/11/2015   Cf. également : Divine surprise Le Christ Roi fait de nous des huiles Non-violence : la voie royale Un roi pour les pires     « La violence n’exige de nous que notre obéissance au mensonge » « Quand la […]

Vous n’aurez pas ma haine

Antoine Leiris vit à Paris et a perdu la mère de son fils de 17 mois, vendredi soir, lors des attaques terroristes à Paris. Il a publié sur Facebook ce texte très beau, où il refuse la haine […]

Pray for Paris

Des dizaines de morts et de blessés. Une haine insensée pour une cause folle. La prière pour les victimes, pour leurs familles, pour notre pays, pour nos ennemis, la compassion et la solidarité qui vont avec, sont  pour l’instant la seule réponse  possible à ce cri meurtrier « Allah akbar » clamé par les terroristes et […]

Lire les signes des temps

Lire les signes des temps   Homélie du 33° dimanche du temps ordinaire / Année B 15/11/2015   Comment Dieu intervient-il dans notre histoire ? À quoi pouvons-nous reconnaître son action, son passage ?   La météo appliquée à l’histoire Lorsque Jésus parle de sa venue, il emploie les images de son temps. Et notamment […]

Le Temple, la veuve, et la colère

Le Temple, la veuve, et la colère   Homélie du 32° dimanche du temps ordinaire / Année B 08/11/2015   C’est fou ce que Jésus doit aux femmes ! De Marie de Nazareth à Marie de Magdala, en passant par la cananéenne et ses petits chiens, Jésus n’a cessé de recevoir des femmes de sa […]

Ton absence…

Ton absence… Homélie pour le jour des fidèles défunts 2 Novembre Je me souviens de parents du catéchisme qui ont débattu longtemps entre eux pour savoir quelle attitude adopter : fallait-il ou non laisser leur enfant voir son grand-père qui venait de mourir ? fallait-il ou non l’emmener avec eux pour la célébration des obsèques à l’église ? […]

Toussaint alluvionnaire

Toussaint alluvionnaire   Homélie pour la fête de la Toussaint 2015   Cf. également : Les cimetières de la Toussaint  Tous un : la Toussaint, le cimetière, et l’Église…  Toussaint d’en-haut, Toussaint d’en-bas  Toussaint : le bonheur illucide    Une alluvion, qu’est-ce que c’est ? C’est un dépôt de sédiments d’un cours d’eau constitué, selon les […]

Les larmes du changement

Les larmes du changement   Homélie du 30° dimanche du temps ordinaire /Année B 25/10/2015 Cf. également : Bartimée et Jésus : les deux fois deux fils   L’eucharistie selon Melchisédek   À l’heure où la coupe du monde de rugby se termine, rappelez-vous une image qui avait marqué la finale de 1995 : Nelson Mandela, […]

On voudrait être un baume versé sur tant de plaies…

On voudrait être un baume versé sur tant de plaies…   Homélie du 29° dimanche du temps ordinaire / Année B 18/10/2015 Cf. également : Donner sens à la souffrance Jesus as a servant leader   « On voudrait être un baume versé sur tant de plaies… » Cette phrase est la dernière ligne du journal d’Etty Hillesum [1], […]

Chameau et trou d’aiguille

Chameau et trou d’aiguille Homélie du 28° dimanche du temps ordinaire/Année B 11/10 2015   Cf. également : À quoi servent les riches ? Plus on possède, moins on est libre Où est la bénédiction ? Où est le scandale ? dans la richesse, ou la pauvreté ? Les sans-dents, pierre angulaire Donne-moi la sagesse, assise […]

L’homme, la femme, et Dieu au milieu

L’homme, la femme, et Dieu au milieu   Homélie du 27° dimanche du temps ordinaire / Année B 04/10/2015 Deux récits pour un couple L’identité masculine/féminine est radicalement interrogée en Occident par le développement du féminisme, du care, de la théorie des genres etc. Qu’est-ce qu’un homme ? Qu’est-ce qu’une femme ? Les premiers chapitres […]

Le coup de gueule de saint Jacques

Le coup de gueule de saint Jacques Homélie du 26° dimanche du temps ordinaire/année B 27/09/2015 Cf. également Contre tout sectarisme   La protestation sociale L’ex patron d’Alcatel-Lucent quitte son poste avec des indemnités d’un montant de 13,7 millions d’euros, finalement réduites à 7,9 millions sous la pression de tous, mais sans compter pourtant les dizaines […]

Coupe du monde de rugby : petit lexique à usage théologique

Coupe du monde de rugby : petit lexique à usage théologique     Cf. également : En joug, et à deux ! Petite théologie du rugby pour la Coupe du Monde     Avant que la coupe du monde de rugby ne se termine, continuons la tentative de relecture théologique que nous avions commencée ici. Les […]

Petite théologie du rugby pour la Coupe du Monde

Petite théologie du rugby pour la Coupe du Monde   Pour le premier match du XV de France ce soir dans la Coupe du Monde de rugby 2015, voici une re-publication d’un ancien article, toujours actuel ! Homélie du 23° Dimanche ordinaire Année A  04/09/2011    Peut-on faire un peu de théologie à partir d’un […]

La jalousie entre nature et culture

La jalousie entre nature et culture   Homélie du 25° dimanche du temps ordinaire/année B 20/09/2015   Cf. également : « J’ai renoncé au comparatif » Jesus as a servant leader     Des neurones miroirs à la violence mimétique Le point commun entre les lectures de ce dimanche est la jalousie. – Jalousie de « ceux […]

Prendre sa croix

Prendre sa croix Homélie du 24° dimanche du temps ordinaire / Année B 13/09/2015 Cf. également : Croire ou agir ? La foi ou les oeuvres ? De l’art du renoncement C’est l’outrage et non pas la douleur Prendre sa croix chaque jour    Prendre sa croix C’est sans doute une expression centrale du christianisme […]

La revanche de Dieu et la nôtre

Homélie du 23° Dimanche du temps ordinaire / Année B 06/09/2015 La revanche de Dieu et la nôtre. La formule d’Isaïe dans notre première lecture est devenue célèbre : « Dites aux gens qui s’affolent : ‘Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver’. » (Is 35, 4-7) Le livre éponyme de Gilles Kepel en 1991 a fait date en France. […]

Quel type de pratiquant êtes-vous ?

Quel type de pratiquant êtes-vous ?   Homélie du 22° Dimanche du temps ordinaire / Année B 30/08/2015   Cf. également :  Signes extérieurs de religion   Que veut dire être pratiquant aujourd’hui en France ? L’approche liturgique Les sociologues et statisticiens suivent cette question de près depuis longtemps. Dans les années 60, les célèbres […]

Voulez-vous partir vous aussi ?

Voulez-vous partir vous aussi ?   Homélie du 21° Dimanche du temps ordinaire / Année B 23/08/2015 Cf. également : La liberté de partir ou de rester   « Voulez-vous partir vous aussi ? » (cf. Jn 6, 60-69) Cette question, beaucoup d’entre nous l’ont posée ou ont du y répondre à un moment crucial de leur vie. […]

Éternellement

Homélie du 20° dimanche du temps ordinaire / Année B 16/08/2015  Le mot éternel/éternellement revient cinq fois dans ce chapitre 6 de l’évangile de Jean (appelés discours sur le pain de vie). Cinq est le chiffre de la Torah : Jean  suggère que l’eucharistie (le pain de vie) accomplit la loi en donnant l’éternité à ceux qui s’en nourrissent. « Celui qui mange ce pain vivra éternellement ». […]

Assomption : Ne vous faites pas voler votre espérance

Assomption : Ne vous faites pas voler votre espérance Cf. également : Assomption : les sentinelles de l’invisible L’Assomption de Marie, étoile de la mer L’Assomption de Marie : une femme entre en Résistance Marie, parfaite image de l’Église à venir Marie en son Assomption : une femme qui assume ! En 2013, le Pape François […]

Le caillou et la barque

Le caillou et la barque   Homélie du 19° dimanche du temps ordinaire / Année B 09/08/2015   « Imitez Dieu » Paul n’y va pas par quatre chemins : « cherchez à imiter Dieu » (Ep 4,30- 5,2). Il est fou de mettre la barre si haut ! On n’est pas des héros, et Dieu est inaccessible comme […]

La capacité d’étonnement

La capacité d’étonnement   Homélie du 18° dimanche du temps ordinaire / Année B 02/08/2015   Cf. également : Éveiller à d’autres appétits   « Mann hou ? » Qu’est-ce que c’est ? La question des hébreux devant cette fine rosée recouvrant leur camp reflète leur étonnement. À tel point que l’interrogation est devenue le nom de […]

Foule sentimentale

Foule sentimentale   Homélie du 17° dimanche du temps ordinaire / Année B 26/07/2015   Cf. également : Multiplication des pains : une catéchèse d’ivoire Donnez-leur vous mêmes à manger   Vox populi Le référendum du 05/07/2015 où la Grèce a dit « non » à 61% a retenti en Europe comme un coup de tonnerre. On […]

Medium is message

Medium is message Homélie du 16° dimanche du temps ordinaire /année B 19/07/15  Cf. également : Du bon usage des leaders et du leadership Briefer et débriefer à la manière du Christ   Voilà un passage d’évangile fort bien construit, comme d’habitude. On y voit les Douze débriefer leur mission, c’est-à-dire raconter à Jésus « tout ce […]

Le polythéisme des valeurs

Le polythéisme des valeurs   Homélie du 15° dimanche du temps ordinaire / Année B 12 juillet 2015 Cf. également : Plus on possède, moins on est libre   Les 4 vertus du Psaume 84 Une fois n’est pas coutume, attardons-nous sur le psaume 84 de ce dimanche. Notamment sur ce verset célèbre : « amour […]

Quelle est votre écharde dans la chair ?

Quelle est votre écharde dans la chair ? Homélie du 14° dimanche de l’année B 05/07/2015   L’écharde de Paul Marchez pieds nus sur un vieux parquet en bois. Vous aurez bien des chances de ressentir une vive douleur à un moment où votre pied aura traîné et frotté sur le bois. Un petit éclat […]

La générosité de Dieu est la nôtre

La générosité de Dieu est la nôtre   Homélie du 13° Dimanche du temps ordinaire / Année B 28/06/15    Je vous propose aujourd’hui de méditer sur le rôle de la générosité dans notre vie. Le mot générosité revient en effet deux fois sous la plume de Paul dans notre 2ème lecture. L’attitude généreuse de […]

Qui a piqué mon fromage ?

« Qui a piqué mon fromage ? » Homélie du 12° dimanche du temps ordinaire / Année C 21/06/2015 C’est le cri étonné et amer de Polochon, petit personnage d’une fable célèbre. Dans ce best-seller de développement personnel, Spencer Johnson raconte une parabole moderne sur ce que provoque le changement en nous. […]

Le management du non-agir

Le management du non-agir   Homélie du 11° dimanche du temps ordinaire / Année C Dimanche 14/06/2015   Laisser la semence grandir d’elle-même Un patron décrivait ainsi le principe philosophique qui l’a aidé à révolutionner le management dans son entreprise : « Une conclusion provisoire que je peux aujourd’hui tirer de 40 ans d’expérimentation sociale dans […]

Boire d’abord, vivre après, comprendre ensuite

Boire d’abord, vivre après, comprendre ensuite   Fête du Corps et du Sang du Christ Dimanche 04/06/2015 / Année B cf. également : De quoi l’eucharistie est-elle la madeleine ? Donnez-leur vous-mêmes à manger Impossibilités et raretés eucharistiques Je suis ce que je mange L’eucharistie selon Melchisédek C’est la première fois que je le remarque ! Pourtant […]

Trinité : Distinguer pour mieux unir

Distinguer pour mieux unir   cf. également Trinité : ne faire qu’un à plusieurs Les bonheurs de Sophie Trinité : au commencement est la relation La Trinité en actes : le geste de paix La Trinité et nous Homélie pour la fête de la Trinité /Année B 31/05/2015   « Distinguer pour unir »: c’est le titre […]

Le scat de Pentecôte

En jazz, c’est un phénomène bien connu : une chanteuse comme Ella Fitzgerald était capable de jubiler sur des onomatopées pendant des minutes entières avant de reprendre le fil de sa chanson. Le scat, vous en faites […]

Conjuguer le « oui » et le « non » de Dieu à notre monde

Conjuguer le « oui » et le « non » de Dieu à notre monde Homélie du 7° Dimanche de Pâques / Année B 17/05/2015   Le rapport de l’Église au monde « Je leur ai fait don de ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils ne sont pas du monde, de même que moi […]

Ascension : « Quid hoc ad aeternitatem ? »

« Quid hoc ad aeternitatem ? »   cf. également : Ascension : la joyeuse absence Ascension : l’ascenseur christique Une Ascension un peu taquine : le temps de l’autonomie Les vases communicants de l’Ascension   Homélie de l’Ascension 2015 / Année B Jeudi 14 Mai 2015   « Quid hoc ad aeternitatem ? » On raconte qu’une ancienne mère abbesse […]

Le communautarisme fait sa cuisine

Le communautarisme fait sa cuisine cf. également Parlez-moi d’amour, redites-moi des choses dures Homélie du 6° dimanche de Pâques / Année B 10/05/2015   Attentats, tentatives d’attentat, ‘apartheid social’ (Manuel Valls), débats sur la laïcité… : l’actualité française remet en lumière les cloisonnements tissés entre des groupes entiers de la population. Les juifs vivent avec […]

Que veut dire être émondé ?

Que veut dire être émondé ?   cf. également La parresia, ou l’audace de la foi Homélie du 5° dimanche de Pâques / Année B 03/05/2015   Dans l’image de la vigne employée par Jésus, le mot émonder pose problème. Car il renvoie à l’action de tailler, de couper, de faire souffrir (même si c’est […]

Des brebis, un berger, un loup

Des brebis, un berger, un loup   Homélie du 4° dimanche de Pâques / Année B 26/04/2015   Des brebis, un berger, un loup. Traduisez : des personnes à charge (famille, salariés, communauté…), un leader, un danger. Notre évangile du bon Pasteur est revêtu d’une actualité étonnante lorsqu’on le transpose aux situations de leadership d’aujourd’hui. […]

Le premier cri de l’Église

Homélie du 3° Dimanche de Pâques / Année B 19/04/15  Le cri primal Vous souvenez-vous du premier cri d’un bébé juste sorti du ventre de sa mère ? Lorsque les eaux refluent de ses poumons, et que […]

Le maillon faible

Homélie du 2° Dimanche de Pâques Année B    12/04/2015   Vous souvenez-vous du « maillon faible » ? Ce jeu télévisé était mené chaque samedi soir sur TF1 par l’inénarrable Laurence Boccolini du 9 juillet 2001 au 12 août 2007 (puis prolongé par Laurent Courbet sur D8 depuis le 8 Septembre 2014), jouant à la […]

L’œuf de Pâques et le tombeau vide

Homélie pour Pâques 2015 « Je suis une maison qui n’a ni porte ni fenêtre. Et pourtant quelqu’un habite chez moi. Qui suis-je ? » C’est une de ces devinettes que les enfants africains aiment se poser les uns aux autres, les nuits de pleine lune, assis autour du feu… […]

Vendredi Saint : La vilaine mort du Christ

Homélie pour le Vendredi Saint 2015  Comment mourir ? La tragédie du crash de l’Airbus A320 dans les Alpes du Sud a mis en évidence la préoccupation majeure des médias : comment sont morts les 140 passagers du vol ? Ont-ils réalisé ce qui se passait pendant ces huit minutes infernales de descente en vol plané ? […]

Jeudi Saint / De la bouchée au baiser : la méprise de Judas

De la bouchée au baiser : la méprise de Judas   Homélies du Jeudi saint 2015   Manger avec Judas Tout ceux dont l’amour ou l’amitié ont été trahis frémiront à l’évocation du repas du Jeudi saint. Parmi les 12 autour de Jésus pour le repas pascal de ce soir, il y a Judas. Partager […]

Briser la logique infernale du bouc émissaire

Briser la logique infernale du bouc émissaire Homélie du Dimanche des RAMEAUX 2015 Dimanche 29/03/2015 – Année B cf. également : Les multiples interprétations symboliques du dimanche des rameaux Le tag cloud de la Passion du Christ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? C’est l’outrage et non pas la douleur Il […]

L’Annonciation, fête islamo-chrétienne

Mercredi 25/03/2015 / Année B Homélie pour la fête de l’Annonciation Effet d’annonce.

D’habitude, quand les hommes veulent communiquer sur quelque chose d’important, ils soignent la mise en scène. […]

La corde à nœuds…

La corde à nœuds… Homélie du 5° Dimanche de Carême / Année B Dimanche 22/03/2015   Un vieux rabbin racontait : « Chacun de nous est relié à Dieu par un fil. Ce fil peut être tendu, vibrant, chaleureux…, ou bien distendu, relâché… Et lorsqu’on commet un péché, le fil est cassé. Mais lorsqu’on regrette […]

Démêler le fil du pêcheur

Démêler le fil du pêcheur…   cf. également : Visage exposé, à l’écart, en hauteur La vraie beauté d’un être humain Figurez-vous la figure des figures Homélie du 4° Dimanche de Carême / Année B Dimanche 15/03/2015   « Celui qui fait la vérité vient à la lumière… » Quand j’étais enfant, mon père m’apprenait à […]

De l’iconoclasme aux caricatures

De l’iconoclasme aux caricatures Homélie du 3° dimanche de carême / Année B 08/03/2015 Peut-on représenter Mohammed ? Pourquoi n’y a-t-il que des motifs géométriques et aucun visage dans les mosquées ? D’ailleurs, pourquoi les synagogues et les temples protestants sont-ils tout aussi sobres en peintures, portraits ou statues diverses ? Le choc des images […]

Le sacrifice interdit

Le sacrifice interdit Homélie du 2° dimanche de Carême / Année B 01/03/2015   Dieu serait-il pervers ? On pourrait le croire à une lecture trop rapide du 1er texte d’aujourd’hui : « sacrifie pour moi celui que tu aimes » semble dire Dieu à Abraham dans la traduction  approximative qui nous est proposée. Quel est le père qui pourrait entendre […]

Ne faisons pas mentir la croix du Christ !

Ne faisons pas mentir la croix du Christ ! Homélie du Dimanche 22/02/2015 – Année B 1er Dimanche de Carême Allons-nous faire mentir la Croix du Christ ? Allons-nous rendre vaine sa mort ? En nous éloignant du pardon, c’est comme si nous effacions sa Passion des tablettes de l’histoire. Pire encore : en négligeant d’être pardonnés […]

Mercredi des cendres : de Grenouille à l’Apocalypse, un parfum d’Évangile

Mercredi des cendres : de Grenouille à l’Apocalypse, un parfum d’Évangile Homélie du Mercredi 18/02/2015 Mercredi des Cendres cf. également : La radieuse tristesse du Carême Carême : quand le secret humanise Mercredi des Cendres : 4 raisons de jeûner Le symbolisme des cendres   Connaissez-vous « Le Parfum », de Patrick Süskind ? C’est un roman assez […]

Quelle lèpre vous ronge ?

Quelle lèpre vous ronge ?   Homélie du 6° Dimanche – Année B Dimanche 15 Février 2015 cf. également : Pour en finir avec les lèpres Si vous avez vu Ben-Hur, le film aux onze oscars, il vous suffit de fermer les yeux pour retrouver la scène : la mère et la sœur de Ben-Hur, défigurées parmi la […]

La riposte des oulémas contre les fanatiques islamistes

La riposte des oulémas contre les fanatiques islamistes   Dans une lettre ouverte au calife autoproclamé de l’État islamique (EI), plus d’une centaine de spécialistes du Coran condamnent les meurtres et les attentats commis au nom de l’islam, en s’appuyant sur les textes.   Alors que son fils part faire le djihad en Syrie, un […]

Sortir, partir ailleurs…

Homélie du Dimanche / 5° Dimanche du temps ordinaire – Année B 08/02/2015   Un humoriste mettait ainsi en scène l’envoi des disciples par Jésus : Le Christ leur dit : « allez voir ailleurs si j’y suis ». Ils y allèrent … et effectivement il […]

“Charlie Hebdo”: la revue de presse des prises de position philosophiques

“Charlie Hebdo”: la revue de presse des prises de position philosophiques   Cédric Enjalbert, sur le site de Philosophie Magazine, avait réalisé à chaud une petite revue de presse des différentes relectures philosophiques qui ont été faites de l’événement des attentats contre Charlie Hebdo : http://www.philomag.com/lepoque/breves/charlie-hebdo-la-revue-de-presse-des-prises-de-position-philosophiques-11011 Intéressant à relire après coup, et pertinent, comme toujours […]

Qu’est-ce que « faire autorité » ? 

Qu’est-ce que « faire autorité » ?   Homélie du 4° Dimanche – Année B Dimanche 01/02/2015   cf. également :  Ce n’est pas le savoir qui sauve   Medium is message Quelle autorité ! Une autorité à faire rêver bien des parents, des éducateurs, des professeurs : « Jésus parlait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes ». […]

La soumission consentie

La soumission consentie Dans le numéro de Janvier 2015, le mensuel Philosophie Magazine publie des extraits de la célèbre œuvre de La Boétie (16° siècle) : “Discours de la servitude volontaire”. Le philosophe Miguel Benasayag en fait une lecture pour aujourd’hui, où la servitude de l’ancien tyran est remplacée par celle des nouvelles technologies (NTIC). […]

Qui est votre Ananie ?

Fête de la Conversion de St Paul Dimanche 25/01/2014 – Année B Qui est votre Ananie ? Saint Paul raconte sa conversion par 3 fois ! : Ac 9, 1-19 / Ac 22, 1-21 / Ac 26, 1-29. C’est donc que c’est pour lui le vrai tournant de son existence. A l’écouter, on est frappé de l’importance jouée par ce personnage nommé Ananie… [...]

Libres ricochets…

Libres ricochets…   Homélie du 2° Dimanche Année du temps ordinaire / Année B  18/01/2015   Avez-vous déjà médité sur ce jeu que les enfants adorent au bord d’un lac : les ricochets… ? Vous choisissez un caillou bien plat. Normalement, il doit couler. Normalement, il ne peut […]

Prier pour les victimes, prier pour les assassins

Prier pour les victimes, prier pour les assassins Deux messages d’autorités religieuses, parmi tant d’autres, appellent à prier bien sûr pour toutes les victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo et leurs familles, mais aussi à prier pour leurs assassins. Car la pointe du christianisme, que nulle autre religion n’ose affirmer ainsi, est bien d’aimer ses […]

Baptême du Christ : le plongeur de Dieu

Homélie du Baptême du Seigneur / Dimanche 11/01/2014 – Année B
En cette froide et (enfin !) neigeuse saison d’hiver, transportons-nous par la pensée en plein été, au bord d’une immense piscine bleu lagon… Souvenez-vous des jeux d’eau que l’on organise pour les enfants au bord de la piscine. […]

Épiphanie : étoile, GPS, boussole…
Homélie de l’Épiphanie / Année B / 04/01/2015
En ces fêtes de fin d’années, beaucoup d’entre nous ont fait de la route. Pour nous guider tout au long des kilomètres, il y a maintenant ce petit boîtier étonnant qui vous parle et vous conduit : le GPS. Vous l’allumez, vous rentrez votre adresse de destination, et tout d’un coup une voix étrange venue d’ailleurs vous prend en main, […]

Fêter la famille, multiforme et changeante

Homélie pour la fête de la Sainte Famille / Année B  28/12/2014
Quelques statistiques. Fêter la Sainte Famille en France en 2015 relève un peu de la provocation… Car s’il est une réalité sociale aujourd’hui chahutée et en pleine mutation, c’est bien la vie familiale !  […]

Noël : Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune…

Homélie de Noël 2014/ Année B 25/12/2014
« Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune… » (Lc 2, 1-14) Le 1er Noël commence avec le récit d’une exclusion hélas terriblement actuelle. Bien des jeunes, lycéens ou étudiants, […]

La dilatation du désir

Homélie du 4° Dimanche de l’Avent / Année B 21/12/2014
« Que tout se passe pour moi selon ta parole… » (Lc 1, 26-38) Marie consent à la parole de Dieu qui lui est adressée. Elle a d’abord été bouleversée par cette annonce qui ne ressemble à aucune autre, comme le sont souvent les […]

Un présent caché

Homélie du 3° Dimanche de l’Avent / Année B 14/12/2014
« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas » (Jn 1,6-28). C’est au présent que Jean-Baptiste annonce la venue du Christ au milieu de nous. Après l’impératif du 1er Dimanche de […]

Maintenant, je commence

Homélie du 2° Dimanche de l’Avent / Année B 07/12/2014
« Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint » Il y a bien un futur au cœur de la foi chrétienne. Un futur qui se retrouve dans […]

Se laisser façonner

Homélie du 1° dimanche de l’Avent / Année B 30/11/2014
cf. également : L’absence réelle « Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes : nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. » (cf. Is 63,16-64,7) L’atelier d’un sculpteur Un atelier d’artiste est toujours un pèlerinage à accomplir. Une amie sculptant l’argile […]

Divine surprise

Homélie pour la fête du Christ Roi / Année A 23/11/2014
Comme sous un voile d’ignorance Savez-vous réellement ce que vous aurez « fait de bien » dans votre vie ? Connaissez-vous vraiment les noms et les visages de ceux pour qui vous aurez été quelqu’un d’important ? Vous allez répondre : bien […]

Entre dans la joie de ton maître

Homélie du 33° Dimanche du temps ordinaire / Année A 16/11/2014
« Je dormais et je rêvais que la vie n’était que joie. Je m’éveillais et je vis que la vie n’est que service. Je servis et je compris que le service est joie. » Cette belle évocation poétique […]

Le principe de gratuité

Homélie de la fête de la dédicace de la basilique du Latran / Année A 09/11/2014
La foi n’est pas un trafic Depuis la chute du mur de Berlin en 1989 (il y a 25 ans exactement aujourd’hui le 9 Novembre 2014), et du communisme en même temps, l’économie […]

La mort, et après ?

Homélie pour la fête des défunts Année A 02/11/2014
Ne pas se tromper de question Avec le grand âge, avec les questions éthiques sur l’euthanasie, le suicide assisté, avec les soins palliatifs, l’Occident est obligé de se confronter à nouveau à la grande évacuée de l’après-guerre : la mort. Mais […]

Les cimetières de la Toussaint

Homélie pour la fête de Toussaint Année A 01/11/2014
La prochaine fois que vous avez un après-midi à perdre à Paris, allez rejoindre l’étonnante visite guidée du cimetière du Père Lachaise que l’Officiel du Spectacle vous renseignera sans coup férir. Pendant trois à quatre heures, vous naviguerez sur les différents sentiments […]

Le cognac de la foi

Homélie du 30° dimanche du temps ordinaire Année A 26/10/2014
La légende du chevalier de la Croix Maron. On raconte qu’un jour, au XVII° siècle, près de Segonzac en Charente, le chevalier de la Croix Maron fit un rêve étrange. Il se voyait mourir, puis emporté en enfer pour y […]

Refusez la pression fiscale !

Homélie du 29° dimanche du temps ordinaire Année A 19/10/2014
Une histoire d’impôt Nous croyons être les seuls ou les premiers à souffrir des prélèvements fiscaux imposés par un État endetté au-delà du raisonnable. L’évangile de ce dimanche (Mt 22,15-21) nous invite à relativiser : il y a 2000 ans – […]

Tenue de soirée exigée…

Homélie du 28° Dimanche du temps ordinaire Année A 12/10/2014
Reines de l’océan en Belle-Vue Turbot au chablis Veau braisé soubise Poulardes truffées Salade mimosa Fromages Bavaroise Fruits – Café Ça vous met l’eau à la bouche ! J’avais retrouvé ce menu […]

Les sans-dents, pierre angulaire

Homélie du 27° dimanche du temps ordinaire / Année A 05/10/14
Une émotion rassurante Valérie Trierweiler écrit dans son livre choc ‘Merci pour ce moment’ que François Hollande « s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres ». Elle poursuit : « Lui, l’homme […]

Changer de regard sur ceux qui disent non

Homélie du 26° dimanche du temps ordinaire / année A 28/09/14
Le contexte historique de cette ‘parabole des deux fils’ l’explique en partie. À l’heure où Matthieu écrit, les disciples du Christ, juifs pour la plupart, font la douloureuse expérience de se faire exclure des synagogues et rejeter par […]

Personne ne nous a embauchés

Homélie du 25° dimanche du temps ordinaire / année A 21/09/2014
Dieu au Pôle Emploi Les commentaires de cette parabole des ouvriers de la 11° heure sont innombrables (cf. par exemple : Les ouvriers de la 11° heure). Centrons-nous aujourd’hui sur l’interrogation à la fois étonnée et douloureuse du […]

Reliques : que reste-t-il de nos amours ?

Homélie du 24° dimanche du temps ordinaire / Année A Fête de l’exaltation de la Croix glorieuse 14/09/2014
Que reste-t-il de ceux que nous avons connus ? Ou, comme le chantait Charles Trenet : que reste-t-il de nos amours ? que reste-t-il de ces beaux jours ?… La mémoire d’un […]

La correction fraternelle

Homélie du 23° Dimanche du temps ordinaire / Année A 07/09/2014
Non-assistance à personne en danger / délit de fuite / devoir d’ingérence… Vous connaissez ces notions que l’actualité remet régulièrement à l’honneur, hélas… Mais connaissez-vous la « correction fraternelle » dont parle le Christ dans l’Évangile de ce Dimanche Non-assistance à personne en danger / Délit […]

L’effet saumon

Homélie du 22° dimanche du temps ordinaire / Année A 31/08/2014 Être dans le vent : une ambition de feuille morte. Les trois lectures de ce 22° dimanche convergent : être croyant, c’est être différent ! Jérémie s’en plaint sans cesse (c’est l’origine des fameuses jérémiades) : « à longueur de journée, la Parole du Seigneur attire sur moi l’injure et la moquerie. » (Jr 5, 7-9). […]

Yardén : le descendeur

Homélie du 21° Dimanche du temps ordinaire / Année A 24/08/2014
« Jésus était venu dans la région de Césarée de Philippe » L’endroit où Jésus pose la fameuse question : « pour vous qui suis-je ? » n’est pas choisi au hasard (Mt 16, 13-20). Ceux qui ont eu la chance d’aller en Terre Sainte savent en effet […]

Maison de prière pour tous les peuples

Homélie du 20° Dimanche du temps ordinaire / Année A 17/08/2014
Quelle place donner aux étrangers dans la vie sociale, culturelle, religieuse d’un pays ? Faut-il leur accorder le droit de vote ? À quelles élections ? Quelle place peuvent-ils prendre dans les associations, dans les Églises ? […]

Assomption : les sentinelles de l’invisible

Homélie de l’ASSOMPTION / Année A 15/08/2014
Sentinelles de l’invisible ! C’était le 15 Août 2004. Un vieux pape fatigué, sentant la mort approcher, effectuait son dernier pèlerinage à Lourdes. Mais Jean-Paul II – saint Jean-Paul II ! – , malade, trouvait des mots pleins de vigueur pour fêter […]

Le dedans vous attend dehors

Homélie du 19° dimanche du temps ordinaire / Année A 09/08/2014
Nous sommes les obligés de Jésus Il est rare que Jésus soit obligé d’obliger ses disciples à faire quelque chose ! La plupart du temps, il sollicite leur liberté : « venez et voyez ». Même lorsqu’il […]

2, 5, 7, 12 : les nombres au service de l’eucharistie

Homélie du 18° dimanche du temps ordinaire / Année A 03/08/2014
Après le rite juif du repas pascal (le Seder Pessah), les enfants autour de la table entonnent quelques comptines liées à la fête. Et notamment ce curieux « chant des nombres […]

Quelle sera votre perle fine ?

Homélie du 17° dimanche du temps ordinaire / Année A 27/07/2014
Tout vendre pour acheter une perle à nulle autre pareille (Mt 13, 44-52) : pour qui, pour quoi seriez-vous prêts à faire cela ? Qu’est-ce qui pourrait être assez important à vos yeux pour y sacrifier tout […]

Ecclésia permixta

Homélie du 16° dimanche du temps ordinaire / Année A 20/07/2014
Les trois paraboles de ce dimanche peuvent être méditées selon la technique toute simple évoquée dimanche dernier : s’arrêter un à un sur chacun des acteurs du récit. Une autre méthode d’interprétation consiste à replacer le texte dans son […]

La lectio divina : galerie de portraits

Homélie du 15° dimanche du temps ordinaire / Année A 13/06/2014
Il existe une méthode toute simple pour ruminer un texte biblique. Vous faites la liste des acteurs intervenant dans ce texte. Puis vous vous identifiez un à un à ces différents acteurs. Tant que […]

C’est dans la fournaise qu’on voit l’humble

Homélie du 14° dimanche / Année A 06/07/2014
Le mendiant de Tauler Il y avait un célèbre théologien qui demandait à Dieu depuis huit ans, par des prières continuelles, qu’il lui montrât un homme capable de lui enseigner la voie de la vérité. Un […]

Jésus évalué à 360°

Homélie pour la fête de Saint Pierre et Saint Paul / Année A 29/06/2014
Recevoir son identité Connaissez-vous cette pratique managériale qu’on appelle ld’évaluation à 360° ? D’habitude, en entreprise, un salarié est évalué une fois l’an par son responsable direct. Cet entretien d’évaluation conditionne souvent une augmentation […]

De quoi l’eucharistie est-elle la madeleine ?

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ / Année A 22/06/2014
Une histoire juive Une histoire juive comme seuls les rabbins peuvent en raconter : Hitler visite un jour un camp de concentration. Il voit un juif qui réfléchit, couché […]

Trinité : ne faire qu’un à plusieurs

Homélie pour la fête de la Trinité / Année A 15/06/2014
Même la famille a du mal? Un repas de famille comme toutes les familles en vivent, à l’occasion de Noël, d’un anniversaire, d’une communion? La discussion à table en arrive aux impôts : la fameuse […]

Pentecôte : conjuguer glossolalie et xénolalie

Homélie pour la fête de Pentecôte 08/06/2014
Que fête-t-on à Pentecôte ? – Une fête agraire où on se réjouit des premières gerbes de la moisson ? C’était le cas il y a des milliers d’années. Et après tout, pourquoi ne pas se réjouir de la […]

Dieu est un trou noir

Homélie du 7° Dimanche de Pâques 01/06/2014
Dieu est lourd On la chante, on lui rend, on l’espère, on la devine parfois sur des visages transfigurés, on l’associe au salut du monde, les jésuites font tout pour elle, les cieux la racontent, … mais qu’est-ce donc au juste […]

Ascension : la joyeuse absence

Homélie de l’Ascension29/05/2014
« Dieu a fait l’homme comme la mer a fait les continents : en se retirant ». Cette phrase d’un poète allemand (Hölderlin) peut nous aider à mieux comprendre cette fête de l’Ascension que nous célébrons aujourd’hui. Car, rendez-vous compte : la joie qui est la […]

Fidélité, identité, ipséité

Homélie du 6° dimanche de Pâques / Année A 25/05/2014
« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent » Cette citation célèbre d’Edgar Faure illustre son parcours pour le moins multi-cartes sous la IV° République, faisant sans cesse des allers-retours entre le centre droit, Mendès France, […]

Le but est déjà dans le chemin

Homélie du 5° dimanche de Pâques / Année A18/05/2014
« Le but est déjà dans le chemin ». Cette maxime, attribuée tantôt à Nietzsche tantôt à Lao Tseu, ou à d’autres auteurs encore, exprime une vérité qui rejoint celle de […]

Prenez la porte

Homélie du 4° Dimanche de Pâques ? Année A11/05/2014
Bien dans ses gonds « Prenez la porte ! » Cette injonction vous rappellera peut-être quelques souvenirs humiliants du collège ou du lycée. Lorsqu’un professeur excédé en vient à ordonner de prendre la porte, c’est qu’il ne voit plus que l’exclusion […]

La grâce de l’hospitalité

Homélie du 3° Dimanche de Pâques ? Année A 04/05/2014
Frère Henry Quinson est un moine d’un type nouveau : habitant à 4 dans un HLM des quartiers nord de Marseille, il vit au contact des musulmans et des comoriens, majoritaires dans cette cité Saint Paul. Il raconte qu’après le […]

Que serions-nous sans nos blessures ?

Homélie du 2° Dimanche de Pâques / Année A 27/04/2014
Que serions-nous sans nos blessures ? Un corps marqué Après une blessure, on n’est jamais le même exactement. Ce que l’on appelle guérison n’est jamais le retour à l’état antérieur purement et simplement. Prenez une maladie […]

Pâques : Courir plus vite que Pierre

Homélie du dimanche de Pâques 20/04/204
COURIR Qu’est-ce qui nous fait courir ? Quiconque a déjà voyagé dans des pays chauds devine le caractère incongru de la scène : des hommes et des femmes courant sur une piste poussiéreuse sous le soleil d’Afrique […]

Vendredi Saint : les morts oubliés

Homélie pour le Vendredi Saint / Année A 18/04/2014
Les noms s’égrènent lentement un par un : – « René, 43 ans, mort dans l’indigence. »Un lumignon est allumé, une rose est déposée. – « Germaine, 64 ans, morte seule dans la rue. »Un autre lumignon, une autre rose… – […]

Jeudi Saint : la nappe-monde eucharistique

Homélie pour le Jeudi Saint / Année A 17/04/2014
« Je soutiens que le Décalogue est une carte.Il commence par ces mots : Je suis YHWH, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte. Vous reconnaissez aussitôt deux motifs importants de la raison cartographique, à savoir le […]

Les multiples interprétations symboliques du dimanche des rameaux

Homélie du Dimanche des Rameaux 13/04/2014
Dans bien des régions de France, ce dimanche des rameaux est le plus fréquenté de toute l’année, davantage que Pâques, davantage encore que Noël. À tel point qu’on est obligé de rajouter des offices, et de laisser à la porte […]

Et Jésus pleura

Homélie du 5° dimanche de carême / Année A 06/04/2014
Un texte d’obsèques Ce passage où Jésus réveille celui qu’il aime du sommeil de la mort est très souvent choisi par les familles pour les obsèques de leurs proches. Beaucoup de non pratiquants le repèrent très vite dans la […]

La barre de fraction de la foi

Homélie du 4° dimanche de Carême / Année A 30/03/2014
Le père fondateur de la linguistique, Ferdinand de Saussure, a posé une distinction fondamentale qui pourrait bien nourrir l’interprétation de notre évangile de l’aveugle-né . Il distingue le signifiant (S) du signifié (s). Le signifiant, c’est la […]

Leurre de la cruche…

Homélie du 3° Dimanche de Carême / Année A 23/03/2014
Opération vérité « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait »… Cet appel étonné et joyeux de la femme de Samarie croisée au bord du puits n’en finit pas de résonner dans l’Église, encore aujourd’hui ! […]

Dressons trois tentes…

Homélie du 2° dimanche de Carême / Année A 16/03/2014
Quand vous arrivez à un sommet de votre existence, que faites-vous ? Vous dites-vous : tout va bien pour moi, enjoy ! Commencez-vous déjà à préparer la suite ? Êtes-vous de ceux qui se croient invulnérables, ou plutôt de ceux […]

Ne nous laisse pas entrer en tentation

Homélie du 1° dimanche de Carême / année A 09/03/2014
Les tentations de Jésus au désert de ce dimanche nous amènent à nos propres tentations, et à la prière du Notre Père qui nous aide à les combattre. « Ne nous laisse pas entrer en tentation » […]

La radieuse tristesse du Carême

Homélie du Mercredi des Cendres / Année A 05/03/2014
Homélie pour entrer en Carême : La « radieuse tristesse » de ces 40 jours « Radieuse tristesse » C’est par cette belle et énigmatique expression que nos frères orthodoxes saluent ces 40 jours du Carême qui commencent. « Radieuse tristesse » : en français, on […]

Pour quoi m’as-tu abandonné ?

Homélie du 8° dimanche du temps ordinaire / Année A 02/03/2014
Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, le Seigneur m’a oubliée. »Est-ce qu’une femme peut oublier son petit enfant, ne pas chérir le fils de ses entrailles ? Même si elle pouvait l’oublier, moi, je […]

Boali, ou l’amour des ennemis
Homélie du 7° dimanche du temps ordinaire / Année A 23/02/2014
Centrafrique : dans un pays en plein chaos, où la guerre civile dégénère en guerre de religion entre musulmans et chrétiens, ils sont quelques-uns à croire à la parole du Christ d’aujourd’hui : « vous avez appris qu’il a été […]

Donne-moi la sagesse, assise près de toi

Homélie du 6° dimanche du temps ordinaire / Année A 16/02/2014
Connaissez-vous le jugement de Salomon ? (1R 3, 16-28) On présente au roi Salomon un nouveau-né dont deux femmes se disputent la maternité, car elles ont accouché en même temps et l’un des deux […]

On n’est pas dans le monde des Bisounours !

Homélie du 5° dimanche du temps ordinaire/ Année A 09/02/2014
Cette remarque, vous l’entendrez très souvent en entreprise si vous essayez de vous référer explicitement ou non à l’éthique judéo-chrétienne. Si vous dites avec notre première lecture d’Isaïe (Is 58, 7-10) : « partage avec […]

S’endormir en paix

Homélie pour la fête de la Chandeleur / Année A 02/02/2014
Les Français sont les champions du monde – hélas ! – pour la consommation de somnifères, psychotropes et autres antidépresseurs. On dit qu’un Français sur trois souffre de troubles du sommeil. Certains veulent de la musique douce et […]

Descendre habiter aux carrefours des peuples

Homélie du 3° dimanche du temps ordinaire / année A 26/01/14
Descendre à Capharnaüm Les provinciaux disaient facilement autrefois : monter à Paris. Qu’on fut de Toulouse ou de Strasbourg, monter à la capitale c’était venir tenter sa chance et rechercher une ascension sociale par […]

Révéler le mystère de l’autre

Homélie du 2° dimanche du temps ordinaire / année A 19/01/2014
Discerner la véritable identité de l’autre Jean-Baptiste n’est pas seulement une figure d’humilité (« il faut qu’il grandisse et que je diminue »). Il a également la capacité de discerner la véritable identité de l’autre. « Voici […]

« Laisse faire » : éloge du non-agir

Homélie pour la fête du Baptême du Seigneur / Année A 12/01/2014
« Laisse faire ». Elle est étonnante de cette réplique du Christ à Jean-Baptiste, première parole dans sa bouche dans l’Évangile de Matthieu. Laisse les choses se dérouler comme elles doivent se dérouler. Non […]

Épiphanie : qu’est-ce que l’universel ?

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année A 05/01/14
« Les païens sont associés au même héritage que les juifs » : Paul résume en une phrase la révolution qui s’allume à l’Épiphanie et explose à la Pentecôte. Tous les peuples sont appelés à devenir enfants de Dieu […]

La vieillesse est un naufrage ? Honore la !

Homélie pour la fête de la Sainte famille Année A 29/12/13
Un EHPAD : cinq lettres garantissant un certain confort pour les personnes âgées dépendantes accueillies dans cet établissement médicalisé. Pourtant, dès l’entrée, un saisissement submerge le visiteur. Une batterie de regards vides alignés dans leurs […]

Noël : la trêve des braves

Homélie de la nuit de Noël 2013
« Joyeux Noël ! « C’est ce que nous allons nous souhaiter, ce soir et demain. » Joyeux Noël ! « C’est également le souhait, prononcé dans un français hésitant, que des soldats allemands ont adressé à des soldats français au milieu du no […]

Deux prénoms pour une naissance

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année A 22/12/2013
Vous souvenez-vous de la pièce de théâtre intitulée : « Le prénom », qui a d’ailleurs inspiré un film éponyme ? Familles et amis rassemblés attendent avec impatience des nouvelles de la grossesse de leur hôte. Mais à la […]

Bas du formulaire

L’Église est comme un hôpital de campagne !

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année A 15/12/2013
Comme un hôpital de campagne après la bataille Un jeune séminariste arrive en paroisse pour la première fois. C’est un stage d’immersion pastorale qui doit lui permettre de découvrir la réalité de la vie des […]

Crier dans le désert

Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année A 08/12/2013
En français, l’expression n’est guère encourageante. Celui qui crie dans le désert a la désagréable impression que personne ne l’écoute, que son cri n’est pas entendu, et donc que son action est aussi stérile que le désert auquel finalement il […]

Gravity, la nouvelle arche de Noé ?

Homélie du 1° Dimanche de l’Avent / Année A 01/12/2013
Pour évoquer sa venue en ce premier dimanche de l’Avent, Jésus revient au Déluge et à l’Arche qui a permis à Noé et à sa famille d’échapper à la catastrophe. « L’avènement du Fils de l’homme ressemblera […]

Le Christ Roi fait de nous des huiles

Homélie du Dimanche 24/11/2013 / Année C Fête du Christ Roi
Qu’est-ce qui fait roi un homme ? Chez nous, ce qui fait un président c’est le soir du résultat des élections, et la cérémonie d’investiture qui suit (rappelez-vous Mitterrand au Panthéon une rose à […]

« Même pas peur »…

Homélie du 33ème Dimanche / Année C Dimanche 17/11/2013 Journée nationale du Secours Catholique
La peur de la fin du monde est comme une constante de l’histoire de l’humanité. À croire que cette peur est utile à certains? qui l’exploitent. Du temps de Jésus, la peur de […]

Aimer Dieu comme on aime une vache ?

Homélie du 32° Dimanche / Année C Dimanche 10/11/2013
Si la Résurrection d’entre les morts n’existait pas, est-ce que cela changerait quelque chose dans votre vie ? Prenez le temps d’y réfléchir? Les résultats ne seront sans doute pas les mêmes pour tous. […]

Zachée-culbuto

Homélie du 31° dimanche du temps ordinaire / Année C 03/11/2013
Descend vite au fond de toi… Vous rappelez-vous de ce jouet de l’enfance qu’est le culbuto ? Vous avez beau chercher à le faire tomber, il revient imperturbablement à sa position debout. Toutes les perturbations extérieures ne le détournent […]

Ton absence…

Homélie pour le jour des fidèles défunts 02/11/2013
Je me souviens de parents du catéchisme qui ont débattu longtemps entre eux pour savoir quelle attitude adopter : fallait-il ou non laisser leur enfant voir son grand-père qui venait de mourir ? fallait-il ou non l’emmener avec eux pour la célébration des obsèques […]

Tous un : la Toussaint, le cimetière, et l’Église…

Homélie pour la fête de Toussaint 01/11/2013
« Je crois à la communion des saints ». Depuis la mort de mon père, cette phrase du Credo m’est devenue extraordinairement concrète… – Si je vais sur sa tombe, cela m’aide à penser à lui, cela me rapproche […]

Simul peccator et justus : de l’intérêt d’être pécheur et de le savoir

Homélie du 30° dimanche du temps ordinaire / Année C 27/10/2013
Irréprochable ? « Moi ? Je n’ai rien à me reprocher. » Cet argument, vous l’entendez sûrement mille fois lorsque les gens se mettent à taper sur « les autres ». On peut ainsi justifier […]

Ne baissez pas les bras !

Homélie du 29° Dimanche du temps ordinaire / Année C Dimanche 20/10/2013
« Ne baissez pas les bras ! » L’histoire de Moïse qui se tient les mains levées pour soutenir le long combat de Josué contre l’ennemi est célèbre. Peut-être est-ce de là que vient l’expression : « Ne baissez pas les […]

Faire miniane

Homélie du 28° Dimanche du temps ordinaire / Année C 13/10/2013
Avec qui vous assemblez-vous pour les démarches importantes de votre vie ? Qui constitue votre garde rapprochée pour vous défendre en cas de coup dur ? Quels sont vos associés lorsqu’il faut entreprendre de longues démarches compliquées, administratives, […]

L’ « effet papillon » de la foi

Homélie du 27° dimanche du temps ordinaire / Année C 06/10/2013
Vous souvenez-vous de ce spot publicitaire ? On y voyait un énorme tas d’oranges dans un supermarché ; un gamin s’approche, curieux. Il tourne autour, prend une orange au bas de la pyramide, et aussitôt tout s’écroule ! […]

La bande des vautrés n’existera plus

Homélie du 26° dimanche du temps ordinaire / année A 29/09/2013
« La bande des vautrés n’existera plus ». On croirait du Mélenchon dans le texte ! Il y a une telle violence dans la dénonciation d’Amos… Il ne supporte plus les inégalités sociales qui défigurent Jérusalem […]

Éthique de conviction, éthique de responsabilité

Homélie du 25° dimanche du temps ordinaire / Année C 22/09/2013
Faut-il agir uniquement en fonction de ses convictions, quelles que soient les conséquences ? Ou vaut-il mieux se montrer responsable en choisissant les actes en fonction de leurs conséquences prévisibles ? Ce vieux débat qui parcourt […]

La brebis et la drachme

Homélie du 24° dimanche du temps ordinaire / Année C 15/09/2013
Et vous, qu’avez-vous perdu ? Dans les paraboles de Luc 15,1-32, c’est d’abord une brebis. Elle représente 1 % du capital. C’est donc le genre de perte auquel les gens font peu attention, tellement elle est […]

S’asseoir, calculer, aller jusqu’au bout

Homélie du 23° Dimanche du temps ordinaire/ Année C 08/09/2013
S’asseoir Il y a un instant, Jésus demandait de marcher à sa suite? et voici qu’il recommande pour cela de commencer par s’asseoir ! Prendre le temps de se mettre en position de réflexion : comment ne pas penser […]

Dieu est le plus humble de tous les hommes

Homélie du 22° Dimanche du temps ordinaire / Année C 01/09/2013
Ben Sirac le sage vante la vertu d’humilité avec des mots que bien des chefs en tout genre pourraient méditer : « Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser : tu trouveras grâce devant le […]

Dieu aime les païens

Homélie du 21° Dimanche du temps ordinaire / Année C 25/08/2013
Sans garantie du gouvernement Les Frères musulmans d’Égypte ou les hassidims strictement orthodoxes de Jérusalem « grinceront des dents » à entendre les lectures de ce dimanche. Comment ? Faire partie du peuple élu ne suffit pas à être sûr d’être sauvé […]

De l’art du renoncement

Homélie du 20° Dimanche du temps ordinaire / Année C 18/08/2013
« Renonçant à la joie qui lui était proposée, Jésus a enduré, sans avoir de honte, l’humiliation de la croix, et, assis à la droite de Dieu, il règne avec lui. » Chaque mot de cette phrase de la […]

L’Assomption de Marie, étoile de la mer

Homélie pour la fête de l’Assomption / Année C 15 Août 2013
« Le vent se lève. Hâte-toi. La voile bat au long du mât. L’honneur est dans les toiles ; et l’impatience sur les eaux comme fièvre du sang. La brise mène au bleu […]

Restez en tenue de service

Homélie du 19° dimanche du temps ordinaire / Année C 11/08/13
L’attitude du service est au coeur de l’évangile de ce dimanche, et de tout l’Évangile finalement. On y devine que c’est une clé essentielle de la réussite d’une vie […]

La double appartenance

Homélie du 18° Dimanche du temps ordinaire Année C 04/08/13
« Qui m’a établi pour être juge ou pour faire vos partages ? » (Lc 12,14) Le Christ se démarque ici fortement de Moïse ou de Mohammed ! Dans le judaïsme comme dans l’islam, l’oeuvre législative est en effet fondamentale, structurante. Ces […]

La force de l’intercession

Homélie du 17° dimanche du temps ordinaire Année C 28/07/2013
La négociation (le marchandage !) d’Abraham en faveur de Sodome rejoint la prise de tête que l’ami de la parabole de Jésus inflige à son ami pour nourrir un autre ami. Avec en toile de fond une conviction qui parcourt […]

Le je de l’ouie

Homélie du 16° Dimanche du temps ordinaire Année C 21/07/13
Connaissez-vous le sketch de Raymond de Devos sur le verbe « ouïr » ? Il y a des verbes qui se conjuguent très irrégulièrement. Par exemple, le verbe OUÏR. Le verbe ouïr, au présent, ça fait J’ois… j’ois…Si au lieu de dire « j’entends […]

Aime ton Samaritain !

Homélie du Dimanche 14 Juillet 2013 /15° Dimanche Année C
Tout le monde connaît la figure du » bon Samaritain « La pointe du christianisme serait de lui ressembler, dit-on couramment. Est-ce si sûr ? Et si l’amour du prochain était l’amour pour les Samaritains de nos vies, […]

Briefer et débriefer à la manière du Christ

Homélie du 14° dimanche du temps ordinaire /Année C 07/07/2013
Beaucoup d’entreprises ont mis en place dans leur management ce qu’elles appellent à juste titre le brief et le débrief. Avant de lancer des collaborateurs dans une action quelconque, on les briefe, c’est-à-dire qu’on leur […]

Exigeante et efficace : la non-violence

Homélie du 13° dimanche du temps ordinaire/ Année C30/06/2013
Les affrontements politiques à l’occasion de la loi sur le « mariage pour tous » ont mis en lumière deux façons de combattre pour ses idées. L’une, faite de convictions, de drapeaux, de pancartes et de familles […]

Le consentement de soi à soi

Homélie du 12° Dimanche du temps ordinaire / Année C 21/06/2013
Je me souviens d’une rencontre il y a quelques années en lien avec l’évangile d’aujourd’hui. J’avais conduit ma voiture au garage pour faire faire la vidange. Un peu pressé comme souvent, je me trouvais bloqué par une voiture à […]

La pierre noire du pardon

Homélie du 11° Dimanche du temps ordinaire / Année C 16/06/2013
Connaissez-vous la « pierre noire » des Pères Blancs ? Elle est célèbre dans les pays d’Afrique où ils sont passés. Imaginez que vous soyez mordus par un serpent très venimeux comme il s’en cache dans les broussailles en été. […]

Naïm, ou la rétroactivité en marche

Homélie du 10° Dimanche du temps ordinaire / Année C09/06/2013
Nos rencontres nous révèlent qui nous sommes C’est particulièrement vrai avec ce jeune homme qu’on va porter en terre (Lc 7,11?17). Consciemment ou non, Jésus va reconnaître sa mort dans la sienne. Ses disciples se souviendront – après Pâques […]

Donnez-leur vous mêmes à manger

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ Année C 02/06/2013
Les récits de la multiplication des pains sont si connus qu’on a du mal à en tirer du neuf ! Essayons pourtant, en suivant le fil du texte, et en l’appliquant à la responsabilité qui est la […]

Les bonheurs de Sophie

Homélie pour la fête de la Trinité / Année C 26/05/2013
La sagesse personnifiée Dans la foulée de la fête de Pentecôte de dimanche dernier, la première lecture de ce dimanche de la Trinité nous propose une figure énigmatique : la Sagesse. Le chapitre huit du livre des Proverbes […]

Le marché de Pentecôte : 12 fruits, 7 dons

Homélie pour la fête de Pentecôte / Année C 19/05/2013 Parmi les innombrables pistes possibles pour savourer cette belle fête de Pentecôte, je vous propose de revisiter ce que la tradition chrétienne rapporte comme spécifique à l’Esprit Saint : les fameux 7 dons de l’Esprit, et les 12 […]

Poupées russes et ruban de Möbius…

Homélie du 7° Dimanche de Pâques / Année C 12/05/2013
Les poupées russes de l’évangile de Jean… Connaissez-vous les poupées russes ? C’est d’abord un bel objet en bois peint, représentant une femme en habit traditionnel, très fleuri, venant à coup sûr des pays de l’Est. On l’appelle […]

Ascension : l’ascenseur christique

Homélie de l’Ascension / Année C 09/05/2013
L’immixtion symbolique « Comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l’Alliance, puissions-nous être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité » . Ce geste discret et ces paroles prononcées à mi-voix m’ont toujours impressionné : j’y vois le […]

L’Esprit et la mémoire

Homélie du 6°dimanche de Pâques / Année C 05/05/2013
Dans l’évangile de Jean, l’Esprit Saint est intimement lié à deux fonctions essentielles de la vie chrétienne : le pardon et la mémoire. Le pardon y apparaît comme un fruit de l’Esprit répandu sur les disciples lors de l’équivalent de la […]

Persévérer dans l’épreuve

Homélie du 5° dimanche de Pâques / Année C 28/05/2013
En Afrique de l’Ouest, les Pères Blancs avaient transposé le « catéchisme de persévérance » des enfants de France aux nouveaux baptisés adultes africains, pour les aider à tenir bon dans la foi. « Persévérer dans la foi » est l’exhortation que […]

L’agneau mystique de Van Eyck

Homélie du 4° Dimanche de Pâques / Année C 21/04/2103
La vision de Jean dans l’Apocalypse (Ap 7) a inspiré de nombreuses oeuvres d’art, dont la plus célèbre est le triptyque des frères Van Eyck : l’Agneau mystique (1432). Exposé sous très haute protection (car victime de 13 vols en […]

Le devoir de désobéissance civile

Homélie du 3° Dimanche de Pâques / Année C 14/04/2103
La première lecture de ce Dimanche nous remet en mémoire la désobéissance civile qui a présidé à la prédication de l’Église dès sa naissance. Les apôtres en effet sont traînés devant le grand conseil juif, tribunal religieux de l’époque, […]

Croire sans voir

Homélie du 2° dimanche de Pâques /Année C 07/04/2013
Qui a vu – de ses yeux vu – le Christ ressuscité ? Sans doute Jean dans sa vision de l’Apocalypse, ou les 11 réunis avec Marie au Cénacle après Pâques. Mais sur 1,2 milliards de chrétiens habitant la planète, aucun n’a […]

Les Inukshuks de Pâques

Homélie de Pâques / Année C 30/03/2013
Connaissez-vous les Inukshuks ? « Sur l’île de Baffin (c’est la plus grande île du Canada, habitée par les Inuits, dans l’archipel arctique canadien, territoire du Nunavut) on peut voir de curieux monuments parsemés ici et là dans la toundra. Faits d’énormes pierres superposées, on dirait […]

Vendredi Saint : la déréliction de Marie

Homélie pour le Vendredi saint / Année C 29/03/13
« Voyez s’il est une douleur pareille à ma douleur » (Lm 1,12). Cette phrase du livre des Lamentations a toujours été transposée par les chrétiens sur les lèvres de Marie au pied de la croix. Au […]

La table du Jeudi saint

Homélie pour le Jeudi Saint / Année C 28/03/2013
Ce n’était sans doute pas une table qui trônait dans la salle préparée pour la Pâque juive réunissant Jésus et ses disciples ce jeudi-là. C’était plus vraisemblablement un aménagement de coussins ou de divans, plus ou moins en cercle. […]

Le tag cloud de la Passion du Christ

Homélie pour le Dimanche des rameaux / Année C 24/03/2013
Quand les mots-clés d’un texte forment un nuage Une méthode simple et rapide pour visualiser ce qui est important dans un long texte comme celui de la Passion du Christ est facilement accessible sur Internet […]

L’adultère, la Loi et nous

Homélie du 5° Dimanche de Carême / Année C Dimanche 17 Mars 2013
« Jésus s’était baissé, et du doigt, il traçait des traits sur le sol » (Jn 8,6) J’ai toujours été intrigué par cette attitude de Jésus devant les accusateurs de la femme adultère : pourquoi diable s’amuser à dessiner […]

Réconciliation verticale pour réconciliation horizontale

Homélie du 4° Dimanche de Carême / Année C 10 mars 2013
« Si l’homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout » (Coluche). Le fondateur des Restos du coeur se faisait philosophe pour souligner la difficulté de concilier des valeurs contraires comme la […]

Les multiples interprétations symboliques du buisson ardent

Homélie du 3° Dimanche de Carême / Année C 03/03/2013
Ce célébrissime épisode du buisson ardent contient une multitude de pistes (il est polysémique, dirait-on pour faire savant) : la continuité pour Moïse entre le métier de berger dans le désert et celui de leader […]

La vraie beauté d’un être humain

Homélie du 2° Dimanche de Carême / Année C24/02/2013
Si vous êtes là, c’est parce que vous avez vécu des transfigurations comme celle de l’Évangile d’aujourd’hui. Si vous êtes mari et femme, c’est parce qu’il y a eu dans votre histoire des éblouissements où l’amour de l’autre vous […]

L’homme ne vit pas seulement de pain

Homélie du 1° Dimanche de Carême / Année C 17/02/2013
Célébrissime phrase de Jésus, devenue comme bien d’autres un adage. Réflexion qui prend tout son sens en temps de crise économique. Parce que les temps sont […]

Carême : quand le secret humanise

Homélie du Mercredi des Cendres Année C 13/02/2013
6 fois le mot secret revient dans cette page d’évangile, ou plutôt 3 fois 2 fois ; comme un leitmotiv : « Ton Père est là, dans le secret. Ton Père voit ce que tu fais en secret ». N’agis donc […]

Porte-voix embarqué

Homélie du 5° Dimanche ordinaire / Année C 10/02/2013
Admirez la technique de communication de Jésus ! Pressé par la foule, il refuse de se laisser submerger par elle au point de devenir inaudible. Il rétablit une certaine distance, une juste distance, entre la foule et lui. Comme si, pour transmettre […]

La grâce étonne ; c’est détonant !

Homélie du 4° dimanche de l’année C 03/02/2013
Étonnements Il y a deux étonnements dans cet évangile de Jésus à la synagogue de Nazareth (Lc 4, 21-30) : – l’étonnement devant la nouvelle identité que revendique cet enfant du pays. En prophétisant : « aujourd’hui, cette parole de […]

L’Aujourd’hui de Dieu dans nos vies

Homélie du 3° Dimanche ordinaire / Année C 27/01/2013
« Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles cette Écriture. » Dans l’Évangile de St Luc, l’aujourd’hui du salut est un leitmotiv, un refrain obsédant qui parcourt toute la vie du Christ. * Il y a d’abord celui de Noël, […]

La hiérarchie des charismes

Homélie du 2° Dimanche du temps ordinaire / Année C 20/01/2013
Dans les entretiens d’embauche, une question revient souvent, censée déstabiliser le candidat et le révéler en vérité : « quelle est votre plus grande qualité ? »Le piège n’est pas simple à éviter. Si le demandeur d’emploi cite une […]

Le baptême du Christ : une histoire « sandaleuse »

Homélie du Baptême du Seigneur, Année C 13/01/2013
Pour Jean -Baptiste, le baptême, « c’est pas le pied » ! En effet, il déclare : « Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales » (Lc 3,16). Donc il ne pense pas pouvoir se mettre aux pieds du […]

L’Épiphanie, ou l’éloge de la double culture

Homélie de l’Épiphanie / Année C 06/01/2012
Connaissez-vous Grégoire de Nysse ? Au IV° siècle, il est évêque de la ville de Nysse (pas sur la côte d’Azur ! mais près de Constantinople, l’actuelle Istanbul en Turquie).Il a écrit un commentaire de la vie de Moïse qui reste […]

La Sainte Famille : le mariage homosexuel en débat

Homélie pour la fête de la Sainte Famille, Année C 30/12/2012
Chaque année, juste après Noël, l’Église nous invite à contempler cette famille atypique formée de Marie, Joseph et leur enfant à nul autre pareil. Au même moment, le débat fait rage en France sur le mariage […]

Noël : croyance dure ou croyance molle ?

Homélie pour la nuit de Noël 2012
L’éditorial du mensuel Philosophie Magazine de décembre 2012 résonne comme un avertissement au milieu de ce mois consacré à la préparation de Noël. Alexandre Lacroix, rédacteur en chef, s’y étonne à juste titre de ce que certains chrétiens aujourd’hui osent croire […]

Enfanter le Verbe en nous…

Homélie du 4° Dimanche de l’Avent Dimanche / Année C 23/12/2012
Une rencontre tout en rondeurs Que font deux femmes enceintes lorsqu’elles se rencontrent ? Elles parlent de leur grossesse ! Elisabeth et Marie ne font pas exception. Comme toutes les femmes du monde qui attendent un enfant, elles […]

La joie parfaite, et pérenne

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année C 16/12/2012
Ce troisième dimanche de l’Avent est appelé le dimanche de la joie (du Gaudete = réjouis-toi en latin). À cause bien sûr de l’appel de Sophonie à Jérusalem : « pousse des cris de joie ! ». Et […]

Le Verbe et la voix

Homélie du 2° Dimanche de l’Avent / Année C 09/12/2012
Vois la voix là Le Christ est le Verbe de Dieu (Jn 1,1). Jean-Baptiste en est la voix, qui crie pour préparer sa venue. Même si elle crie dans le désert, cette voix est indispensable pour que Jésus soit plongé […]

Sous le signe de la promesse

Homélie du premier dimanche de l’Avent Année C 04/12/2012
Qu’est-ce qui nous fait agir ? Quel est le moteur de nos efforts, de notre persévérance ? Qu’est-ce qui nous soutient lorsque les temps sont difficiles ? Jérémie répond sans hésiter : la promesse. La promesse que Dieu vous a […]

Non-violence : la voie royale

Homélie pour la fête du Christ Roi 25/11/2012
La preuve suprême de la puissance, c’est de ne pas l’utiliser « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas […]

La destruction créatrice selon l’Évangile

Homélie du 33° Dimanche ordinaire Année B 18/11/2012
La petite apocalypse de Mc 13,24-32 commence dans un fracas hollywoodien. Visiblement, les images employées ici sont destinées à impressionner : détresse, obscurité, chute des étoiles, puissances célestes ébranlées… Symboliquement, cela signifie que l’homme ne pourra plus se rassurer par […]

Les deux sous du don…

Homélie du 32° Dimanche ? Année B Dimanche 11 Novembre 2012
Le mil de l’hospitalité Un coopérant en Afrique racontait cette anecdote : « Un jour, en pleine saison des pluies, surpris par un gros orage en mobylette en brousse, la piste se transforme en torrent de boue. Je […]

Simplifier, Aimer, Unir

Homélie du 31° Dimanche du temps ordinaire / Année B 04/11/2012
Il y a trois appels dans cet évangile. Trois appels qui tournent autour de 3 verbes : 1) SIMPLIFIER Le 1er appel, c’est un appel à simplifier. Simplifier beaucoup de choses dans notre vie. On pose la question à […]

Toussaint d’en-haut, Toussaint d’en-bas

Homélie pour la fête de la Toussaint 01/11/2012
« Je crois à la communion des saints ». Une ligne dans le Symbole des Apôtres que nous proclamons souvent le dimanche. Une ligne qui prend tout son sens en cette fête de tous les saints. En effet, quel est l’impact pour […]

Bartimée et Jésus : les deux fois deux fils

Homélie du 30° dimanche ordinaire Année B 28/10/2012
Le fils de Timée et le Fils de David L’épisode de la rencontre de Jésus et de Bartimée à la sortie de Jéricho est célèbre (Mc 10,46-52). On y voit souvent une preuve de la puissance du Christ. […]

Donner sens à la souffrance

Homélie du 29° dimanche ordinaire Année B 21/10/2012
« Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur » (Es 53,10). Tous ceux qui ont été à un moment donné de leur histoire « broyés par la souffrance » se demanderont comment on peut plaire au Seigneur lorsqu’on est défiguré par la souffrance […]

À quoi servent les riches ?

Homélie du 28° Dimanche ordinaire / Année B 14/10/2012
Casse-toi, riche con ! Ce titre provocateur était là une du quotidien Libération juste au lendemain de l’annonce de Bernard Arnault (PDG de LVMH) demandant la nationalité belge. La violence et la vulgarité de cette diatribe faisait écho à la violence et […]

Le mariage et l’enfant : recevoir de se recevoir

Homélie du 27° Dimanche ordinaire / Année B 07/10/2012
APPRENDRE À RECEVOIR Un passage très célèbre sur le mariage (« ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas »), et juste après un autre passage, non moins célèbre (« laissez les […]

Contre tout sectarisme

Homélie du 26° Dimanche ordinaire Année B 30/09/2012
Les sectaires ne sont pas toujours là où l’on pense Imaginez un mormon à la Maison-Blanche ! Pour beaucoup d’Américains d’origine protestante (les WASP = white anglo saxon protestant), cette idée a quelque chose de très choquant. La candidature de Mitt Romney mettant […]

Jesus as a servant leader

Homélie du 25° Dimanche ordinaire / Année B 23/09/2012
Connaissez-vous ce terme « servant leader » (serviteur-chef pourrait-on traduire, maladroitement), issu des sciences du management ? En 1970, le Président de AT&T Robert K. Greenleaf (1904-1990) a inventé le terme dans un court essai intitulé : « The servant As Leader ». « Le […]

Croire ou agir ? La foi ou les oeuvres ?

Homélie du 24° dimanche ordinaire / année B 16/09/2012
La foi où les oeuvres ? Qu’est-ce qui est le plus important : croire, ou faire des choses bien ? Sommes-nous sauvés en adhérant au Christ ou en faisant ce qu’il dit ? Cette dialectique […]

Effata : la Forteresse vide

Homélie du 23° Dimanche B 09/09/2012
Malgré les excès du tout-psychologique dans lesquels il est lui-même tombé, il faut relire Bruno Bettelheim, psychanalyste américain. Et notamment son livre-phare : « La Forteresse vide » où il raconte la renaissance lente et laborieuse d’une enfant nommée Marcia. Marcia était arrivée dans le centre spécialisé tenu […]

Signes extérieurs de religion
Signes extérieurs de religion 22° dimanche ordinaire année B 02/09/2012
AQMI, Alaouites, salafistes, hassidim, djihadistes, Frères musulmans, wahhabites…: les traditionalistes religieux de tous poils prospèrent comme jamais ! Égypte, Libye, Tunisie, Syrie : les révolutions du printemps arabe lentement étouffent sous la pression des partis musulmans les plus conservateurs. Les traditionalistes prennent le […]

La liberté de partir ou de rester

Homélie du 21° dimanche ordinaire / année B 26 août 2012
Il y a comme un paradoxe dans la juxtaposition des lectures de ce dimanche. La première lecture (Jo 24,1-18) met en scène le choix libre des tribus d’Israël. – « Choisissez aujourd’hui qui vous voulez […]

Manquez, venez, quittez, servez

Homélie du 20° dimanche ordinaire / Année B 19 Août 2012
Le livre des Proverbes (9,1-6) apparaît comme une préfiguration de l’invitation eucharistique de l’évangile de ce dimanche (Jn 6,51- 58). La Sagesse personnifiée peut s’interpréter comme l’annonce du Christ invitant au festin, mais également l’Esprit Saint qui remplit […]

L’Assomption de Marie : une femme entre en Résistance

Homélie pour la fête de l’Assomption Année B 15/07/2012
Marie icône de l’Église On connaît la vieille règle médiévale, toujours en vigueur, qui donne le sens de toute fête mariale : tout ce qui peut être dit de Marie personnellement doit également être dit de l’Église collectivement, […]

Traverser la dépression : le chemin d’Elie

LE MAL DE VIVRE. (BARBARA) Ça ne prévient pas quand ça arrive, ça vient de loin. Ça s’est promené de rive en rive, la gueule en coin. Et puis un matin, au réveil, c’est presque rien Mais c’est là, ça vous ensommeille au creux des reins. Le mal de vivre, le mal de vivre qu’il faut […]

Éveiller à d’autres appétits

Homélie du 18° dimanche ordinaire / Année B05/08/2012
À 22 heures, trouverait-il encore une épicerie ouverte ? Rentré tard du travail, Éric, jeune cadre dynamique, erre dans la rue, la faim au ventre, à la recherche d’une simple tranche de jambon. Soudain, à l’angle du boulevard, il entend une […]

Multiplication des pains : une catéchèse d’ivoire

Homélie du Dimanche 01/07/2012
Année B 17° Dimanche ordinaire Une fois n’est pas coutume, laissons parler un artiste vieux de 1100 ans nous parler de ce passage sur la multiplication des pains. Suivons le beau commentaire (dans la revue Magnificat du mois de Juin 2012) que fait le sculpteur […]

Du bon usage des leaders et du leadership

Homélie du 16° dimanche ordinaire / Année B 22/07/2012
Le thème du bon berger relie la première lecture (Jr 23,3-6), le psaume (22), l’évangile ce dimanche (Mc 6,13-34). Du coup, la question nous est posée à nous également : quel « berger » suivons-nous ? Comment sommes-nous bergers nous-mêmes […]

Plus on possède, moins on est libre

Homélie du 15° dimanche ordinaire / Année B 15/07/2012
Le ressentiment contre une Église trop riche Qu’est-ce qui a en grande partie causé le rejet de l’Église catholique chez les Français de toutes classes sociales au XVIII° siècle ? Essentiellement les privilèges matériels qu’elle avait accumulés au fil des […]

Le Capaharnaüm de la mémoire : droit à l’oubli, devoir d’oubli

Homélie du 14° dimanche ordinaire / Année B 8 juillet 2012
Le Capharnaüm de la mémoire Dieu que c’est meurtrier de croire qu’on connaît quelqu’un ! Jésus en fait l’amère expérience : lorsqu’il revient chez lui, « dans son pays », à Capharnaüm (où on […]

Les matriochkas du 12

Homélie du 13° Dimanche ordinaire / Année B 01/07/2012
Comme très souvent, cette page d’Évangile peut se prêter à différentes interprétations : – historique : on cherchera à retrouver la puissance de guérison qui visiblement impressionnait les contemporains de Jésus. – morale : on soulignera le dépassement des catégories […]

Personne dans la famille ne porte ce nom-là

Homélie pour la nativité de saint Jean-Baptiste / année B 24 juin 2012
Je me souviens encore de ces fiancés qui avaient choisi ce texte d’Évangile pour leur mariage. Choix peu courant en effet ! Loin des standards habituels (la maison bâtie sur le roc, […]

Le pourquoi et le comment

Homélie du 12° dimanche ordinaire / année B 17/06/2012
Le pourquoi et le comment « Nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. » (Mc 4,26) Jésus utilise le savoir disponible de son époque, dans une société palestinienne, et rurale. La culture préscientifique de ce […]

Impossibilités et raretés eucharistiques

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ10/06/2012
Quelle est l’importance de l’eucharistie pour chacun de nous ? Cette fête du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ – la Fête-Dieu – est le bon moment pour se poser ce genre de questions : si je […]

Trinité : au commencement est la relation

Homélie pour la fête de la TRINITÉ 03/06/2012
« Au commencement est la relation » Ce mot d’un philosophe des sciences, Gaston Bachelard, situe bien l’enjeu de cette fête de la Trinité. Au commencement de Dieu lui-même (si j’ose dire !) est la relation. En effet, c’est l’Esprit, vivante relation d’amour […]

Et si l’Esprit Saint n’existait pas ?

Homélie pour la fête de Pentecôte 27/05/2012
Si l’Esprit Saint n’existait pas, est-ce que cela changerait quelque chose à votre existence ? En cette fête de Pentecôte, la question n’est pas seulement une provocation pleine d’humour. C’est une question vitale. Beaucoup de chrétiens en effet vivent comme […]

Quand Dieu appelle

Un appel objectif Cela fait des décennies qu’en France on parle de « crise des vocations » : la chute vertigineuse du nombre de prêtres et de séminaristes transforme en profondeur le paysage paroissial. D’où vient cette « crise » ? Dieu appellerait-il moins qu’avant ? Les jeunes sont-ils plus éloignés de […]

Une Ascension un peu taquine : le temps de l’autonomie

Homélie pour la fête de l’Ascension 17/05/2012
Un vide un peu taquin Connaissez-vous le jeu de pousse-pousse (également appelé jeu de taquin, non sans humour) ? Le pousse-pousse est un rectangle dans lequel figurent les lettres de l’alphabet inscrites sur de petits carrés mobiles. L’ensemble […]

Parlez-moi d’amour, redites-moi des choses dures

Homélie du 6° dimanche de Paques / Année B 13/05/2012
Mère Teresa racontait que les hindous caractérisaient ainsi les religions présentes à Calcutta : « le bouddhisme est la religion du détachement, l’islam est la religion de l’obéissance, le christianisme est la religion de l’amour ». Bien vu […]

La parresia, ou l’audace de la foi

Homélie du 5° Dimanche de Pâques – Année B 06/05/2012
Un mot revient 3 fois dans nos lectures de ce Dimanche : assurance. Non pas l’assurance financière dont les compagnies sont en difficulté avec la crise économique actuelle. Non pas la belle assurance d’une top model très « people » […]

La Résurrection est un passif

Homélie du 4° dimanche de Pâques Année B 29/04/2012
Notre époque est à l’individualisme, dit-on. Le mot d’ordre serait : ?il faut que tu t’en sortes. N’attend rien des autres. Réussis à la force du poignet. Accroche-toi et tu verras que tu as en toi tout pour accomplir tes rêves.’ Un […]

Bon foin ne suffit pas

Homélie du 3° Dimanche de Pâques Année B 22/04/2012
La parabole du foin et du râtelier « Qu’importe que le foin soit bon, si le râtelier est trop élevé ? » Mgr. Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France, rapporte cette anecdote savoureuse de la dernière assemblée épiscopale tenue à Lourdes. […]

Au confluent de trois logiques ecclésiales : la communauté, l’assemblée, le service public

Homélie du 2° Dimanche de Pâques Année B 15/04/2012
Nos manières de vivre l’Église sont traversées et influencées par plusieurs courants différents, voire contradictoires. Trois logiques semblent marquer notre vie ecclésiale, et singulièrement nos paroisses ; mais quel type d’initiation engendrent-elles ? * la communauté […]

Pâques n’est décidément pas une fête sucrée

Homélie du Dimanche de Pâques 08/04/2012
Le blanc est sa couleur. Si on la fête avant les Rameaux, c’est qu’un heureux événement s’annonce.Elle est au tison si Noël est au balcon.Dans certaines régions, elle a ses gâteaux dédiés. Elle avait ses vacances scolaires avant que le dieu du […]

Le pain perdu du Jeudi Saint

Homélie du Jeudi Saint 05/04/2012
La recette du pain perdu Les générations qui avaient traversé la pénurie et le rationnement sous l’occupation nazie en avait gardé un réflexe : on ne jette pas la nourriture. Même le pain dur n’était pas gaspillé. La recette était simple : on fait tremper les […]

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

Homélie du Dimanche des Rameaux 01/04/2012
Comme souvent, c’est le psaume qui contient la clé d’interprétation des trois autres lectures. Le psaume 21(22) de notre liturgie des rameaux commence par cet immense cri : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Ce cri […]

Qui veut voir un grain de blé ?

Homélie du 5° Dimanche de Carême 25/03/2012
« Nous voulons voir Jésus » Au commencement, il y a le désir… Désir d’une rencontre vraie : « nous voulons voir Jésus ». Désir de la rencontre de l’autre, car entre les Grecs et les Juifs de l’époque, la différence doit être aussi […]

L’identité narrative : relire son histoire

Homélie du 4° Dimanche de Carême 18/03/2012
Le second Livre des Chroniques entendu ce dimanche est comme un flash-back. L’auteur balaie des décennies récentes de l’histoire de son peuple. Il met un peu d’ordre et de cohérence dans le foutoir apparent des événements chaotiques que le peuple d’Israël […]

Une Loi, deux tables, 10 paroles

Homélie du 3° Dimanche de Carême 11/03/2012
Tout le monde connaît les 10 commandements. Le peuple juif préfère les appeler les 10 paroles, justement parce que la première de ces paroles n’est pas un commandement, mais un acte de mémoire : « Je suis le Seigneur ton […]

Visage exposé, à l’écart, en hauteur

Homélie du 2° Dimanche de Carême 04/03/2012
Un visage, des visages C’est le titre d’une exposition très originale à Roubaix. Dans un bâtiment de briques de 1902 où l’on conditionnait autrefois la laine et la soie qui faisaient la fortune du Nord (d’où son nom : « la […]

Une recette cocktail pour nos alliances

Homélie du 1° Dimanche de Carême / Année B 26/02/2012
« Quand on verra l’arc dans la nuée, je me souviendrai de mon alliance entre moi, vous, et tout être vivant… » Ce célèbre passage marque la première d’une longue série d’alliances. Il y aura après cette alliance noachique l’alliance abrahamique […]

Une Église de brancardiers, qui accepte de se faire remonter les bretelles

Homélie du 7° Dimanche ordinaire / Année B 19/02/2012
D’étranges bretelles Allez à Lourdes entre Mai et Septembre. Non seulement vous y verrez les foules de personnes malades et handicapées, mais vous remarquerez également, mélangées aux bonnets et aux blouses des infirmières, […]

Pour en finir avec les lèpres

Homélie du 6° Dimanche ordinaire / Année B 12/02/2012
La lèpre physique La Fondation Raoul Follereau dénombre environ 1 million de lépreux dans le monde en 2011, et 250 000 noveaux cas dépistés chaque année. Il suffirait de 240? par lépreux pour éradiquer cette maladie définitivement : une bagatelle si […]

Avec Job, faire face à l’excès du mal

Homélie du 5° Dimanche ordinaire / Année B 05/02/2012
La corvée d’exister Qui ne s’est jamais couché l’angoisse au ventre devant la perspective d’heures entières à chercher le sommeil en vain ? Qui ne s’est jamais levé que contraint et forcé pour aller au travail […]

Ce n’est pas le savoir qui sauve

Homélie du 4 ° Dimanche ordinaire / Année B 29/01/2012
Imposante, cette scène d’exorcisme en pleine synagogue un jour le shabbat (Mc 1,21-28) ! Il faut dire qu’à l’époque, c’était monnaie courante, et que nombre de maladies psychologiques aux effets spectaculaires et violents étaient mis sur […]

De la baleine au ricin : Jonas, notre jalousie

Homélie du 3° Dimanche ordinaire / Année B 22/01/2012
L’extrait liturgique du livre de Jonas pour notre deuxième dimanche ordinaire est trop pauvre : on veut tellement insister sur le pardon offert qu’on passe sous silence la résistance de Jonas à ce cadeau […]

Quel Éli élirez-vous ?

Homélie pour le 2° Dimanche ordinaire / Année B 15/01/2012
Rassurez-vous : il ne s’agit pas d’élection au sens politique du terme. Élire, c’est choisir. Les retraites d’élection dans l’esprit de St Ignace de Loyola constituent par exemple une méthode pour faire des choix accordés à notre vocation la plus […]

L’inquiétude et la curiosité d’Hérode

Homélie pour la fête de l’Épiphanie 08/01/2012
Qu’est-ce qui soucie les rois ? « Lorsqu’il apprit cela, Hérode fut pris d’inquiétude, et tout Jérusalem avec lui. » Pourquoi un roi s’inquiète-t-il ? Qu’est-ce qui fait peur aux grands de ce monde ? Décevoir leur peuple, échouer dans leur mission ? L’inquiétude d’Hérode semble […]

Marie Theotokos, ou la force de l’opinion publique

Émeutes populaires à Constantinople Nous sommes en 428. Nestorius, évêque de Constantinople – ville impériale s’il en est – provoque un vif émoi parmi le peuple. En effet, dans ses
Homélies et à la cathédrale, il refuse d’appeler Marie « Mère de Dieu » (Theotokos en grec) et ne […]

Le potlatch de Noël

Homélie du 5° Dimanche de l’Avent / Année B 25/12/2011
Mon collègue mérite-t-il un cadeau ? Dans un service de cols blancs, un mail circule au bureau à l’approche de Noël. « Venez fêter ça autour d’une auberge espagnole : chacun apporte pour le repas de quoi partager avec tous ». Jusque-là, tous sont […]

Laisser le volant à Dieu

Homélie du 4° Dimanche de l’Avent / Année B 18/12/2011 Faire l’oeuvre de Dieu, ou laisser Dieu faire son oeuvre en nous ? Investir son énergie, ses talents, son argent pour construire quelque chose de beau, une trace de soi : la famille, le succès professionnel, le combat associatif…, ou accueillir ce […]

Tauler, le métro et « Non sum »

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année B 11/12/2011
Laissez d’abord sortir de la rame Observez une rame de métro qui arrive à l’heure de pointe. À peine les portes ouvertes, le flux des voyageurs qui descendent est tel qu’il est vain de songer à entrer avant […]

Res et sacramentum

Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année B 04/12/11
Le geste et sa visée Curieuse, cette façon qu’a Jean-Baptiste de distinguer le baptême dans l’eau et le baptême dans l’Esprit Saint : c’est donc que les deux ne vont pas automatiquement ensemble ! Il peut y avoir des gens […]

L’absence réelle

Homélie du 1° dimanche de l’Avent / année B 27/11/2011
L’évangile de ce premier dimanche de l’Avent est clairement centré sur la vigilance : « veillez ! » Une vigilance orientée elle-même vers le retour du maître, dont Jésus nous dit qu’il est « parti en voyage ». Un voyage bien embarrassant Évidemment, […]

Roi, à plus d’un titre

Homélie pour la fête du Christ-Roi / Année A / 20/11/2011
La figure du Christ-Roi est le point d’orgue final de toutes nos années liturgiques. La célébrissime parabole du jugement dernier de Mt 25 met en scène un roi qui sépare, qui répartit l’héritage paternel entre les élus, […]

Décevante est la grâce et vaine la beauté

Homélie du 32° dimanche ordinaire / Année A / 13/11/2011
« Décevante est la grâce et vaine la beauté » : cet énoncé désabusé de la sagesse proverbiale biblique (Pr 31,30) pourrait nous sembler bien machiste aujourd’hui. Émane-t-il d’un homme déçu ? d’une cour royale qui se méfie des femmes ? d’une culture sémite qui ne croit pas à l’égalité ? […]

L’anti terreur nocturne
L’anti terreur nocturne
Homélie du 32° dimanche ordinaire / Année A / 6/11/2011
Terreur nocturne Pour les parents, tout commence par un cri au milieu de la nuit. Un cri de panique venant de la chambre d’enfant. Les yeux dans le vide, le gamin est terrifié, en larmes et fait des mouvements de […]

J’irai prier sur vos tombes

Homélie pour la fête de Toussaint / Année A / 1/11/2011
La nostalgie semble liée à de la Toussaint de toujours à toujours. Malgré la belle lumière de l’été indien, et malgré les superbes patchworks pourpre et or dont se revêtent les parcs et les vignes, un je-ne-sais-quoi de tristesse  […]

Une autre gouvernance

Homélie du 31° dimanche ordinaire / Année A / 30/10/2011
Ce que dit Jésus de l’attitude des responsables de communauté de ses disciples (Mt 23,1?12) vaut également pour l’entreprise, la famille, la politique. La recherche des honneurs peut gangrener les meilleurs. La soif de pouvoir peut dénaturer les plus belles intelligences. […]

L’amour du prochain et le « care »

Homélie du 30° dimanche ordinaire / Année A 23/10/2011
Une tentation du catholicisme en France pourrait bien être de devenir une religion de la « relation courte ». Devenue minoritaire, la communauté catholique pourrait tomber dans le piège d’un repli sur des relations interpersonnelles chaleureuses entre les […]

« Tous pourris » ?

Homélie du 29° dimanche ordinaire / Année A / 16/10/2011
« Tous pourris ! » À l’heure où des ?affaires’ éclaboussent chaque jour de hauts responsables, ce slogan populiste reprend hélas de la vigueur. Or la Bible n’a jamais versé dans ce dénigrement facile du politique. Les prophètes ne sont certes pas […]

Coupe du monde de rugby : petit lexique à usage théologique

Homélie du 28° dimanche ordinaire / Année A / 09/10/2011
Avant que la coupe du monde de rugby ne se termine, continuons la tentative de relecture théologique que nous avions commencée ici. Les termes du rugby sont techniques, complexes, subtils. Beaucoup de […]

Vendange, vent d’anges

Homélie du 27° dimanche ordinaire / Année A / 02/10/2011
Le mot évoque les douces journées de septembre, avec cette lumière si particulière dans les vignes. Avant les machines colossales qui désormais secouent les ceps et abattent le travail d’une dizaine de travailleurs bien plus rapidement, le mot vendange était […]

Les collabos et les putains

Homélie du 26° dimanche ordinaire / Année A / 25/09/2011
Savoir dire non Dans certaines cultures, il est extrêmement malpoli de dire ?non’ à quelqu’un. Par souci d’harmonie, un asiatique vous dira toujours ?oui’, même s’il ne sait absolument pas ce que vous demandez. Par peur du […]

Les ouvriers de la 11° heure

Homélie du 25° dimanche ordinaire / Année A / 18/09/2011
La vocation sociale de la foi chrétienne Encore une parabole inspirée par la vie économique ! Et qui peut l’inspirer en retour… Si certains voudraient cantonner la foi chrétienne à la seule vie intérieure ou aux seules […]

La dette est stable : vive la dette !

Homélie du 24° Dimanche ordinaire Année A 11/09/2011
La question de la dette est au coeur de la parabole de Mt 18,21-35. 10 000 talents et une remise de dette d’un côté, 100 talents et une exigence de remboursement intégral de l’autre. Encore une parabole économique ! […]

Petite théologie du rugby pour la Coupe du Monde

Homélie du 23° Dimanche ordinaire Année A 04/09/2011
Peut-on faire un peu de théologie à partir d’un match de rugby ? La coupe du Monde commencera bientôt (du 9 Septembre au 23 Octobre) en Nouvelle Zélande : peut-elle nous apprendre quelque chose […]

Le jeu du qui-perd-gagne

Homélie du 22° Dimanche ordinaire / Année A 28/08/2011
« Qui veut garder sa vie la perdra, qui la donne avec moi la trouvera ». Étonnante, cette loi évangélique du qui-perd-gagne. Paradoxale, cette stratégie qui mise sur le perdant apparent? Et pourtant? Qui perd gagne ! • Il […]

Les insignes du politique

Homélie du 21° Dimanche ordinaire / Année A 21/08/2011
Les militaires arborent quasi naturellement des rangées de médailles sur leur uniforme. Les politiques semblent plus sobres. Pourtant, à bien y regarder, ils recherchent eux aussi les distinctions qui feront d’eux des êtres à part. La première lecture de ce […]

Marie, parfaite image de l’Église à venir

Homélie de l’Assomption / 15 Août 2011
L’Église en fête célèbre la première créature à être déjà pleinement divinisée : Marie, humble jeune femme juive, « élevée dans la gloire du ciel » (préface de l’Assomption). Tant mieux pour Marie. Mais quelle incidence sur notre propre aventure humaine ? […]

Maison de prière pour tous les peuples

Homélie du 20° Dimanche ordinaire / Année A / 14/08/2011
Quelle place donner aux étrangers dans la vie sociale, culturelle, religieuse d’un pays ? Faut-il leur accorder le droit de vote ? À quelles élections ? Quelle place peuvent-ils prendre dans les associations, dans les Églises […]

Le pur amour : pour qui êtes-vous prêts à aller en enfer ?

Homélie du 19° dimanche du temps ordinaire / Année A 07/08/2011
Paul et son désir d’anathème « Pour les juifs, je souhaiterais même être maudit (anathème), séparé du Christ » (Rm 9,1-5). Incroyable déclaration de Paul sur laquelle nous […]

La 12° ânesse

Homélie du 18° dimanche ordinaire Année A / 31/07/2011
Un drôle de commerce « Achetez du lait et du vin sans argent » : la formule d’Isaïe 55 est paradoxale. Comment peut-on « consommer sans rien payer » ? Essayez un peu lorsque vous ferez vos courses au supermarché […]

Acquis d’initié

Homélie du 17° dimanche ordinaire / année A 24/07/2011
Délit d’initié On connaît le délit d’initié. Il consiste à profiter d’informations confidentielles pour réaliser des opérations extrêmement rentables, mais légalement et moralement répréhensibles. L’exemple le plus célèbre est celui de Jeffrey Skilling, ex-PDG de l’entreprise ENRON (courtier en énergie), qui a […]

La patience serait-elle l’arme des forts ?

Homélie du 16° dimanche ordinaire / année A 17/07/2011
Un Dieu différent de nos attentes La patience serait-elle l’arme des forts ? Le livre de la Sagesse nous met sur la voie : ceux qui doutent de leur pouvoir veulent l’affirmer à tout prix. C’est […]

Éléments d’une écologie chrétienne

Homélie du 15° dimanche ordinaire / année A 10/07/2011
À lire St Paul en Rm 8, on croirait découvrir l’inspirateur de bien des discours écologiques actuels, de Jean-Louis Borloo à Nicolas Hulot en passant par Eva Joly et autres Al Gore. « La création a été […]

En joug, et à deux !

Homélie du 14ème Dimanche / Année A 03/07/2011
Échanger mon fardeau contre le joug du Christ : tel semble être l’un des enjeux de cet évangile. Vous avez entendu : « venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau » : on s’attend donc à ce que le Christ […]

Je suis ce que je mange

Homélie pour la fête du Corps et du Sang du Christ / Année A 26/05/2011
“Er ist was er isst”. L’homme est lié à son alimentation. « Il est ce qu’il mange ». Le jeu de mots allemand de Feuerbach prend un relief particulier en cette période où les bactéries des concombres et autres légumes bio ont fait trembler l’Europe jusqu’en Russie. […]

La Trinité en actes : le geste de paix

Homélie pour la fête de la Trinité Année A 19/06/2011
Prenez une assemblée eucharistique en milieu urbain. Il peut y avoir 100 à 300 personnes. Regardez attentivement : un tiers environ des gens qui sont là sont venus seuls. Le cabas à la main […]

La paix soit avec vous

Homélie du Dimanche de Pentecôte 2011 Année A
« La paix soit avec vous » Cette salutation du Ressuscité revient trois fois dans l’Évangile de Jean, et précisément dans ce chapitre 20. Luc le mentionne lui aussi dans le contexte de la résurrection, une seule fois (Lc 24,36). Ce sont les seuls usages de cette expression dans le Nouveau Testament. […]

Le dialogue intérieur

Homélie du 7° Dimanche de Pâques 05/06/2011
La force de cet homme, c’est qu’il semble habité par une relation d’échange continu avec un autre qui l’aime. Le courage de cet homme, qui va plonger dans sa Passion, il le puise dans un dialogue intérieur, qui visiblement le soutient et […]

Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous

Homélie du 6° dimanche de Pâques 29/05/2011
« Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous » (1P 3,16). Les trois lectures de ce dimanche insistent sur l’importance de ce témoignage dont parle Pierre. Jésus promet que « […]

La pierre angulaire : bâtir avec les exclus, les rebuts de la société

Homélie pour le 5° Dimanche de Pâques / Année A 22/05/2011
« La pierre rejetée par les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle ». Ce verset du psaume 118, repris par Pierre (1P 2,4-9), a dû habiter la pensée de Jésus depuis […]

Le berger et la porte

Homélie pour le 4° Dimanche de Pâques / Année A 15/05/2011
Deux paraboles apparemment semblables ont été réunies par Jean dans ce chapitre 10,1?19. Dans la première, Jésus se désigne comme « le berger des brebis ». Dans la seconde, c’est à la « porte » qu’il s’identifie. Les deux images ne […]

Béatification de Karol Wojtyla : trois acquis de Jean-Paul II

Homélie pour le 3° Dimanche de Pâques / Année A 08/05/2011
L’événement est immense : la béatification de Jean-Paul II dimanche dernier 1° Mai 2011 (fête de St Joseph travailleur et jour des défilés ouvriers : tout un symbole) aura eu un écho énorme, et pas seulement […]

Trois raisons de fêter Pâques

Deux siècles d’esclavage : pourquoi ? Pendant les 50 jours du temps pascal, nous allons décliner sous toutes ses facettes la richesse de l’événement de la résurrection du Christ, s’enracinant dans la Pâque juive. Mais pourquoi Dieu a-t-il permis cette chose affreuse de l’expérience de l’abandon absolu par Jésus ? Pourquoi […]

Comment annoncer l’espérance de Pâques ?

Comment allez-vous parler de Pâques à vos collègues de travail ? Ils évoqueront leur long week-end en famille, leur virée au bord de la mer ou en montagne. Ils raconteront peut-être les yeux brillants de leurs enfants cherchant les oeufs dans le jardin, où se barbouillant les […]

C’est l’outrage et non pas la douleur

Homélie pour le Dimanche des Rameaux / Année A 17/04/2011
Pourquoi réduire la Passion à la douleur physique ? La flagellation, les coups, la crucifixion, l’asphyxie de la croix : beaucoup de commentaires de la Passion du Christ ont insisté sur la souffrance qu’il a endurée dans […]

Une puanteur de 4 jours

Homélie pour le 5° dimanche de Carême / Année A Dimanche 10 Avril 2011
Flash-post sur le parfum Dans ce récit de la résurrection de Lazare, Jean a recours à un curieux procédé littéraire, symétrique du flash-back au cinéma. Il fait en quelque sorte une avance sur image, […]

Rousseur et cécité : la divine embauche !

Homélie pour le 4° dimanche de Carême / Année A Dimanche 03 Avril 2011
Construire avec ceux qui ont été déconstruits par la vie. Appeler ceux qui sont à l’écart, hors candidature. Embaucher ceux à qui personne ne pense. Faire le pari de révéler le roi […]

Les trois soifs dont Dieu a soif

Homélie pour le 3° dimanche de Carême / Année A Dimanche 27 Mars 2011
Jésus, épuisé, au puits Curieuse histoire de puits en effet… Déjà, il faut être un peu fou dans un pays chaud comme Israël pour marcher sur la route en plein midi […]

Figurez-vous la figure des figures

Homélie pour le 2° dimanche de Carême / Année A Dimanche 20 Mars 2011
Les figures dans le langage et la Bible Pour mieux apprécier le sens de ce mot étrange : transfiguration, qui est au coeur de notre page d’évangile, laissons résonner en nous les expressions françaises […]

Nous ne sommes pas une religion du livre, mais du Verbe

Homélie pour le 1° dimanche de Carême / Année A Dimanche 13 Mars 2011
Comment résister sans l’appuyer sur l’Écriture ? – Dans le récit des tentations au désert, le démon utilise l’identité de Jésus pour le pousser paradoxalement à se renier lui-même. […]

Mercredi des Cendres : 4 raisons de jeûner

Homélie pour le Mercredi des Cendres / Année A Mercredi 09 Mars 2011
Pourquoi l’Église nous demande-t-elle de jeûner vraiment pendant ce Carême ? Dans quel esprit ? Bien sûr, il y a l’exemple du Christ lui-même qui a jeûné 40 jours au désert. Dans l’Évangile d’aujourd’hui, il […]

Roc ou sable : quelles sont vos fondations ?

Revenir aux fondamentaux • Au rugby, lorsqu’une équipe doute d’elle-même et commence à perdre son jeu, le coach lui crie sur le banc de touche et lui répète à la mi-temps ce conseil si précieux : revenez aux fondamentaux ! C’est-à-dire : retrouvez ce pourquoi vous […]

L’insouciance de Jésus : du fatalisme à la recherche de l’essentiel

Homélie pour le 8° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 27 Février 2011
Le souci du lendemain est au coeur de la modernité. Ce passage de l’évangile de Matthieu (Matthieu 6,24-34) est assez déconcertant pour un homme du XXIe siècle. Certaines phrases […]

También la lluvia : même la pluie !

Homélie pour le 7° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 20 Février 2011
« Même la pluie ! » C’est le titre d’un film de la réalisatrice Icíar Bollaín, sorti en 2010. « Même la pluie ! Ils veulent tout acheter, même l’eau qui tombe du ciel… » En protestant […]

Accomplir, pas abolir

Homélie pour le 6° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 13 Février 2011
« Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir ». Si les Églises s’étaient davantage souvenues de cette phrase de Jésus en Mt 5, elles n’auraient sans doute pas diabolisé les rites chinois, supprimé autant de coutumes […]

L’Eglise et la modernité: sel de la terre ou lumière du monde ?

Homélie pour le 5° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 6 Février 2011
Deux images contradictoires • « Sel de la terre », « lumière du monde » : ces deux images employées par Jésus (Mt 5, 13-16) pour décrire l’attitude de ses […]

Le petit reste d’Israël, ou l’art d’être minoritaires

Homélie pour le 4° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 30 Janvier 2011
Le petit reste Israël, où l’art d’être minoritaires « Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu’un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur. Ce […]

Ruptures et continuités : les conversions à vivre pour répondre à un appel

Homélie pour le 3° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 23 Janvier 2011
Pêcheurs / pêcheurs d’hommes • « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Le jeu de mots est célèbre. Il a suscité d’innombrables commentaires. […]

Pour une vie inspirée

Homélie pour le 2° dimanche ordinaire / Année A Dimanche 16 Janvier 2011
Les demeures de l’Esprit • Il y a des lieux où vous vous sentez irrésistiblement inspirés. Si vous allez à Belle-Île en mer par exemple, l’arrivée au port du Palais, au pied de la citadelle […]

« Laisse faire » : l’étrange libéralisme de Jésus

Homélie pour la fête du Baptême du Seigneur / Année A Dimanche 9 Janvier 2011
« Laisse faire ». Par deux fois. « Laisse faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste.’ Alors Jean le laisse faire. » […]

Éloge de la mobilité épiphanique

Homélie pour la fête de l’Épiphanie / Année A Dimanche 2 Janvier 2011
Dimanche dernier, la Sainte Famille était projetée sur les routes de l’émigration en Égypte pour fuir Hérode. En cette fête de l’Épiphanie, ce sont les mages qui prennent la route, passent par Hérode, et reviennent […]

Une famille réfugiée politique

Homélie pour la fête de la Sainte Famille / Année A Dimanche 26 Décembre 2010
D’habitude, pour la fête de la Sainte Famille, on parle… de la vie familiale ! Une fois n’est pas coutume, projetons une autre lecture sur l’évangile de cette fête. Peut-être à cause des récentes […]

La bienveillance de Noël

Homélie de la nuit de Noël / Année A Vendredi 24 Décembre 2010
Une joie tournée vers le présent La joie de cette nuit de la Nativité n’est pas une nostalgie de l’enfance, des paquets-cadeaux sous le sapin et des chants traditionnels dans l’église trop petite… C’est une joie […]

Noël « numérique », version réseaux sociaux…

L’annonce faite à Joseph, ou l’anti Cablegate de Wikileaks

Homélie du 4° dimanche de l’Avent / Année A Dimanche 19 Décembre 2010
L’affaire Wikileaks Dimanche 28 novembre 2010 : le monde diplomatique tremble, stupéfait d’apprendre la publication de 251 287 câbles diplomatiques ?fuités’ des États-Unis sur le site de Wikileaks. À tel point que les médias […]

Du goudron et des carottes râpées

Homélie du 3° dimanche de l’Avent / Année A Dimanche 12 Décembre 2010
Du goudron et des carottes râpées Il est 23 heures. Je vois un homme s’approcher de la forme humaine dont on ne sait pas si elle est accroupie, assise ou allongée sur le […]

Êtes-vous plutôt centripètes ou centrifuges ?

Homélie du 2° dimanche de l’Avent / Année A Dimanche 5 Décembre 2010
Un souffle d’universalisme réjouissant parcourt ces trois lectures d’Avent, et cela peut aller droit au cœur des païens que nous sommes. Deux universalismes Isaïe (Is 11,1-10) annonce une ère messianique, que nous […]

La limaille et l’aimant

Homélie du 1° dimanche de l’Avent / Année A Dimanche 28 Novembre 2010
Systèmes d’alarme Voilà un évangile qui devrait faire la fortune des entreprises commercialisant des systèmes d’alarme ! Pensez donc : au lieu de veiller toute la nuit pour guetter un éventuel cambrioleur, il suffit de brancher l’alarme […]

Un roi pour les pires

Homélie du Christ Roi / Année C 21/11/2010
Le sacre de Napoléon 1° Si vous avez vu cette immense toile (10m x 6m!) du peintre Jacques-Louis DAVID au Louvre, vous vous souvenez certainement du geste orgueilleux du nouvel empereur. Au milieu du faste de la cérémonie, […]

La « réserve eschatologique »

Homélie du 33° dimanche ordinaire / Année C 14/11/2010
Espérance critico-créatrice et réserve eschatologique L’émerveillement des disciples devant la beauté du temple de Jérusalem est toujours le nôtre. Allez visiter Notre-Dame de Paris, le Taj Mahal, les gratte-ciel de Manhattan où la Cité interdite de Pékin, vous éprouverez […]

N’avez-vous pas lu dans l’Écriture ?

Homélie du 32° Dimanche ordinaire / Année C 07/11/2010
N’avez-vous pas lu dans l’Écriture ? Faites l’expérience : essayez de vous rappeler un livre lu récemment. Que vous en reste-t-il ? Si vous comparez avec d’autres lecteurs de vos amis, ont-ils « lu » la même chose ? On croit que lire est naturel et […]

Toussaint : le bonheur illucide

Homélie du 01/11/2010 Fête de tous les Saints / Année C
Savoir qu’on est heureux, c’est déjà ne plus l’être « Le bonheur, comme l’amour, est illucide ou il n’est pas : car savoir qu’on est heureux, c’est d’emblée savoir que le bonheur ne dure pas, et donc vouloir […]

Zachée : le juste, l’incisé et la figue

Homélie du 31/10/2010 31° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Zachée dans le sycomore : histoire top connue, rabâchée depuis le CE 2 au caté… Comment pourrait-elle encore nous surprendre ? Je vous propose trois détours pour essayer de libérer l’effet de surprise que la […]

« J’ai renoncé au comparatif »

Homélie du 24/10/2010 30° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Le patriarche Athénagoras […]

La grenouille qui ne se décourageait jamais

Homélie du 17/10/2010 29° Dimanche du temps ordinaire / Année C
La grenouille qui ne se décourageait jamais Grenouiller jusqu’en haut Il était une fois une course … de grenouilles L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir. La course commença. En fait, […]

Quel sera votre sachet de terre juive ?

Homélie du 10/10/2010 28° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Quel sera votre sachet de terre juive ? L’esclave qui veut que son maître guérisse Au début de l’histoire de Naaman, il y a une esclave, une jeune juive captive qui fait partie du butin de l’armée syrienne en Israël. « Ce […]

L’injustifiable silence de Dieu

Homélie du 03/10/2010 27° Dimanche du temps ordinaire / Année C
L’injustifiable silence de Dieu « Combien de temps, Seigneur, vais-je t’appeler au secours, et tu n’entends pas, crier contre la violence, et tu ne délivres pas ! » Le cri du prophète Habacuc est toujours le nôtre. Comment se fait-il que Dieu garde […]

Où est la bénédiction ? Où est le scandale ? dans la richesse, ou la pauvreté ?

Homélie du 25/09/2010 26° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Les textes de ce dimanche sont encore fois à connotation très économique ! Décidément, on ne peut pas soupçonner la Bible de se […]

Trompez l’Argent trompeur !

Dimanche 19 septembre 2010 25° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Trompez l’Argent trompeur ! L’argent à toutes les sauces « L’argent sale » : les plus anciens se souviennent de la charge de François Mitterrand contre l’argent à une émission de Bernard Pivot en 1975. « Les années fric » ont […]

La parabole du petit-beurre perdu

Dimanche 12 septembre 2010 24° Dimanche du temps ordinaire / Année C
Connaissez-vous la parabole du petit-beurre perdu ? Un internaute astucieux (Peter Greenfinch) la raconte ainsi, non sans humour : « Vous êtes heureux sur un bateau de croisière (ou sur votre yacht avec quelques people […]

Un festin par dessus le marché

Homélie du Dimanche 29 Août 2010 / Année C 22° Dimanche du temps ordinaire
Un festin par dessus le marché « Quand tu donne un festin, n’invite pas tes amis? invite au contraire des pauvres, des estropiés, des aveugles? parce qu’ils n’ont rien à te rendre ». • Dans un premier temps, on se […]

Jésus et les « happy few » : une autre mondialisation est possible

Homélie du 21° Dimanche du temps ordinaire / Année C 22/08/2010
Faut-il des exodes pour enfin ouvrir ses portes à d’autres ? Faut-il un exil pour découvrir que d’autres peuples, d’autres cultures sont appelées elles aussi à partager la même gloire ? […]

Marie en son Assomption : une femme qui assume !

Homélie pour la fête de l’Assomption de Marie / Année C 15/08/2010.
Assomption? Laissez résonner en vous ce mot étrange. On y entend quelque chose comme « assumer », mais aussi « ascenseur », « somptueux »? La plupart des Français confondent d’ailleurs l’Ascension et l’Assomption. Non sans raison, car il […]

Agents de service

Homélie du 19° Dimanche du temps ordinaire / Année C 08/08/2010
Trois béatitudes en quelques lignes : l’événement est suffisamment rare pour ne pas laisser passer cette particularité de notre passage d’Évangile. On est habitué aux quatre « heureux » des béatitudes de Luc (Lc 6), et plus encore au […]

Gardez-vous bien de toute âpreté au gain !

Homélie du 18° Dimanche du temps ordinaire / Année C 01/08/2010
« Gardez-vous bien de toute âpreté au gain ! » Voilà une phrase qui n’a rien perdu de son actualité ! Si certains banquiers et leurs traders avaient écouté cette phrase simple du prophète de Nazareth, il […]

Les 10 paroles du Notre Père

Homélie du 17° Dimanche du temps ordinaire / Année C 25/07/2010.
Le Notre Père fait évidemment partie du trésor de la foi chrétienne. Il est avec le Credo l’une des perles que l’on transmet aux catéchumènes, pour qu’ils l’assimilent, l’apprennent « par le coeur », et le […]

Bouge-toi : tu as de la visite !

Homélie du 16° Dimanche du temps ordinaire / Année C 18/07/2010
Deux hospitalités devenues légendaires. Celle d’Abraham sous les chênes de Mambré. Celle de Marthe à Béthanie. À chaque fois, c’est Dieu lui-même qui est accueilli, grâce à ce simple geste d’ouvrir sa maison à un […]

Réintroduisons le long-terme dans nos critères de choix

Homélie du 15° Dimanche du temps ordinaire / Année C 11/07/2010
« Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » Drôle de question ! Qui paraît un peu décalée dans notre société. En effet, la préoccupation sociale qui mobilise en France, c’est bien davantage […]

Qu’est-ce qui peut nous réjouir ?

Homélie du 14° Dimanche du temps ordinaire / Année C 04/07/2010
Qu’est-ce qui peut nous réjouir ? La joie coule à flots dans les textes de ce dimanche. « Réjouissez-vous avec Jérusalem », « exultez, soyez pleins d’allégresse », « votre coeur se réjouira », clame la première lecture. « De là cette joie qu’il […]

Du feu de Dieu !

Homélie du 13° Dimanche du temps ordinaire / Année C 27/06/2010
« Ça marche du feu de Dieu ! »… Qui n’a pas entendu ou utilisé cette expression enthousiaste qui salue le succès de l’action entreprise ? Il vient de la Bible, ce « feu de Dieu » si […]

Prendre sa croix chaque jour

Homélie du 12° Dimanche du temps ordinaire / Année C 20/06/2010
« Chacun sa croix » : l’expression est passée dans la sagesse populaire. Elle semble désigner l’incontournable part de malheur que tôt ou tard chaque être humain doit affronter et assumer. La « croix » à porter […]

Chassez les mauvaises odeurs !

Homélie du 11° Dimanche du temps ordinaire / Année C 13/06/2010
Quand mettons-nous du parfum sur notre corps ? Dans l’Antiquité, lorsque l’hygiène était moins accessible et régulière, l’utilité première du parfum était de cacher des odeurs corporelles pour le moins gênantes… Cette utilité physiologique est toujours à la […]

L’eucharistie selon Melchisédek

Homélie pour la Fête du Corps et du Sang du Christ 06/06/2010
Curieux personnage que ce Melchisédek dont la première lecture nous donne l’unique citation le concernant dans la Bible en cette « Fête Dieu » (Gn 14,18-20). On ne sait pas d’où il vient, quelle est sa lignée. On ne connaît […]

La Trinité et nous

Homélie de la fête de la Trinité 30/05/2010
L’enjeu cette fête de la Trinité est finalement très simple, mais avec des répercussions immenses ! • L’enjeu, outre Dieu en lui-même, est notre identité humaine. Si notre identité d’homme, c’est d’être à son image, alors cela change tout de […]

Parler la langue de l’autre

Homélie de la fête de Pentecôte 23/05/2010
La fête de Pentecôte ressemble un peu à l’exposition universelle de Shanghai de cette année 2010. Presque tous les peuples y sont représentés, chacun y est honoré à travers son génie : l’architecture originale de son pavillon, son art culinaire avec les […]

Sois un être de désir !

Homélie du 7° Dimanche de Pâques / année C 16/05/2010
Entre Ascension et Pentecôte, ce deuxième dimanche de Pâques nous transporte à la fin du livre de l’Apocalypse (2° lecture). C’est un intense cri de désir qui termine ce livre, et qui termine la Bible par la même […]

Les vases communicants de l’Ascension

Homélie de l’Ascension / année C 13/05/2010
Depuis l’Ascension, il y a du nouveau en Dieu ! Autrefois, du temps des dieux des philosophes, on pensait que rien ne devait changer en Dieu, car sinon il aurait été imparfait. Dans le christianisme, la fête de l’Ascension marque une […]

La gestion des conflits

Homélie du 6° Dimanche de Pâques / année C 09/05/2010
On ne s’attend pas à trouver dans la Bible un séminaire de formation professionnelle sur la gestion des conflits en entreprise ! Et pourtant… Rien que dans le livre des Actes des Apôtres, lecture essentielle de ce […]

Comme des manchots?

Homélie du 5° Dimanche de Pâques / année C 02/05/2010
En plein hiver, lorsqu’il fait -40°, les manchots empereurs de la Terre Adélie ont trouvé la parade. S’ils vont chacun de leur côté, ils meurent de froid sous le blizzard. Alors ils se […]

« Passons aux barbares »…

Homélie du 4° Dimanche de Pâques / année C 25/04/2010
« Nous nous tournons vers les païens ». Ce tournant historique, Paul et Barnabé l’ont pris à Antioche. Pressés par l’hostilité – et même les poursuites – d’un certain nombre de juifs « furieux » de leur succès, ils […]

Les 7 mercenaires

Homélie du 3° Dimanche de Pâques / année C 18/04/2010
Ils ne sont plus que 7 : Simon-Pierre, Thomas, Nathanaël, les deux fils de Zébédée, et deux autres disciples. 7 sur les 12 qui constituaient le groupe des proches, des intimes. Et ces 7 là sont retournés à leur métier ordinaire […]

Riches en miséricorde?

Homélie du 2° dimanche de Pâques /Année C 11/04/2010
C’est Jean-Paul II qui a voulu faire de ce 2° Dimanche de Pâques un jour pour fêter la miséricorde divine. « Voici que le Fils de Dieu, dans sa résurrection, a fait l’expérience radicale de la miséricorde, c’est-à-dire de l’amour du Père […]

Incroyable !

Homélie du dimanche de Pâques /Année C 04/04/2010
Incroyable ! Ce ne peut être qu’un « délire » de femmes, hystériques d’avoir perdu un être cher ! Raisonnablement, c’est inconcevable, inimaginable. Que cet homme Jésus, exécuté devant tous, mort avec certitude, mis au tombeau, soit maintenant réellement en vie, c’est une […]

Il a été compté avec les pécheurs

Homélie du Dimanche des Rameaux / Année C 28/03/2010
« Il a été compté avec les pécheurs » (Is 53,12). Cette citation du prophète Isaïe est sans doute la clé, propre à Luc, qui lui permet de déchiffrer l’énigme de la passion de Jésus que nous […]

À partir de la fin !

Avez-vous remarqué dans quel ordre Paul parle de la passion de la résurrection ? Pas selon l’ordre normal, mais à partir de la fin : « il s’agit de connaître le Christ, d’éprouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa passion ». Autrement dit : […]

Ressusciter, respirer, se nourrir…

Homélie du 4° dimanche de carême / Année C 14/03/2010
Nous sommes en plein carême. Nous accompagnons les catéchumènes, ces adultes qui se préparent – que nous préparons – au baptême pour la nuit de Pâques. L’événement du baptême est si fort […]

Les résistances de Moïse… et les nôtres

Homélie du troisième dimanche de carême / Année C 07/03/2010
Ce célébrissime épisode du buisson ardent contient une multitude de pistes : le symbole du buisson ; la révélation de la transcendance ; le tétragramme (Y. H. W. H.) ; le « détour » de Moïse pour voir ; le lien […]

L’alliance entre les morceaux

Homélie du 2° Dimanche de Carême / Année C 28/02/2010
Curieux texte que notre première lecture ! Texte si mystérieux qu’il a donné lieu à une multitude de commentaires, tant juifs que chrétiens. Je vous propose d’en parcourir quelques interprétations, en essayant de les actualiser, et ? pourquoi pas ? […]

Et plus si affinité…

Homélie du 1° Dimanche de Carême / Année C 21/01/2010
Les trois tentations de notre page d’évangile sont construites autour de la même structure: Si tu es le fils de Dieu, alors ordonne à cette pierre de devenir du pain tu te prosternes devant moi, […]

Le symbolisme des cendres

Mercredi des cendres 17 Février 2010
L’imposition des cendres « L’imposition des cendres met en évidence, en particulier, notre condition de créatures, en totale et reconnaissante dépendance du Créateur (?) L’humble acte de recevoir les cendres sacrées sur le front (?) s’oppose au geste orgueilleux d’Adam et d’Eve qui, par leur désobéissance, détruisirent le rapport […]

Aux arbres, citoyens !

Homélie du 4° Dimanche du temps ordinaire / Année C31/01/2010
Avez-vous été voir le film est « Invictus » de Clint Eastwood ? Il raconte la réconciliation que Nelson Mandela a voulu mettre en oeuvre – notamment grâce au rugby ! – après l’apartheid en Afrique du Sud. Pourtant, Mandela a pourri 27 […]

Dieu en XXL

Homélie du 5° Dimanche du temps ordinaire / Année C 07/02/2010
« Avance au large… » ordonne Jésus à Simon, et donc à chacun de nous aujourd’hui. Mais que veut dire « avancer au large » quand on est parent, ou retraité(e), ou adolescent(e)? ? Quelle « largeur » s’agit-il d’explorer […]

Un nuage d’inconnaissance

Homélie du 4° Dimanche du temps ordinaire / Année C 31/01/2010
Dieu que c’est meurtrier de croire qu’on connaît quelqu’un, d’être si habitué à lui qu’on croit en avoir fait le tour, comme si plus rien venant de lui ne pouvait ni surprendre… « N’est-ce pas là le fils […]

L’événement sera notre maître intérieur

Homélie du 3° Dimanche du temps ordinaire / Année C 24/01/2010
« L’événement sera notre maître intérieur »* Cette phrase d’Emmanuel Mounier, philosophe et artisan du personnalisme communautaire, est devenue célèbre parce qu’elle cristallise une ligne spirituelle très pertinente pour l’homme d’action. C’est l’événement qui […]

Jésus que leur joie demeure

Homélie du 2° Dimanche du temps ordinaire / Année C 17/01/2010
C’est un peu le sens de l’intercession de Marie dans ses noces de Cana. « Ils n’ont plus de vin ». En disant cela à son fils, c’est comme si Marie le suppliait : « Jésus, que leur joie […]

Lot de consolation

Homélie de la fête du Baptême du Christ / Année C 10/01/2010
L’expression est un peu condescendante : on donne un lot de consolation au perdant d’un jeu télévisé pour qu’il ne reparte pas les mains vides. Avec un peu de pitié et d’ironie mélangées, on le renvoie en lui disant […]

La sagesse des nations

Homélie de la fête de l’Épiphanie / Année C 03/01/10
Quel besoin l’enfant de la crèche avait-il de recevoir de l’or, de l’encens et de la myrrhe ? Cadeaux embarrassants dont les parents de Jésus n’ont sans doute pas su quoi faire… Cadeaux symboliques bien sûr, qui ont une grande […]

Familles, je vous aime?

Homélie de la fête de la sainte Famille / Année C 27/12/2009
Fêter la Sainte Famille à partir des textes de ce dimanche, et dans le contexte social des familles actuelles, cela relève d’une double gageure ! Regardez les familles dans ces textes : – Anne était stérile ; […]

Noël : « On vous écrira… »

Homélie de la nuit de Noël : Année C 24/12/2009
« Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. » Cette phrase de notre évangile de Noël est toujours d’une terrible actualité. Quand Dieu vient nous visiter, il fait la cruelle expérience d’être […]

« Tu as de la visite »

Homélie pour le 4° Dimanche de l’Avent / Année C / 20/12/2009
« Tu as de la visite » On raconte qu’un jour, saint Benoît, perdu dans sa solitude d’ermite, reçut la visite d’un prêtre, sans savoir que c’était le jour de Pâques. Le prêtre qui était venu le visiter dit : « Lève-toi et prenons de […]

Éloge de la déontologie

Homélie du 3° Dimanche de l’Avent / Année C / 13/12/2009
Lorsque les foules viennent interroger Jean le Baptiste : « que devons-nous faire ? », il répond au niveau de leur conscience : « celui qui a de vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ». Viennent ensuite […]

Une foi historique

Homélie du 2ème dimanche de l’Avent Dimanche 6 Décembre 2009 Année C
Dieu parle dans l’histoire humaine? Imaginez que sur la brique la Cathédrale d’Evry, inaugurée en 1996, on ait représenté la chute du Mur de Berlin de 1989, et vous aurez une idée du caractère historique de la foi… […]

Le syndrome du hamster

Homélie du 1° dimanche de l’Avent Dimanche 29 Novembre 2009 Année C
Un avertissement solennel « Restez éveillés et priez en tout temps » nous avertit Jésus dans cet évangile de début d’année liturgique. C’est donc que le risque est grand de nous endormir? Dans la vie trépidante actuelle, ce risque se […]

Website Hit Counter

24 novembre 2012

Non-violence : la voie royale

Classé sous Communauté spirituelle — lhomeliedudimanche @ 0 h 01 min

Non-violence : la voie royale

Homélie pour la fête du Christ Roi
25/11/2012

La preuve suprême de la puissance, c’est de ne pas l’utiliser

« Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. » (Jn 18,36)

La preuve suprême de la royauté de Jésus réside ici dans sa non-violence.

« Penses-tu donc que je ne puisse faire appel à mon Père, qui me fournirait sur-le-champ plus de douze légions d’anges ? » (Mt 26,53)

Le refus d’utiliser la force armée, la contrainte, la puissance pour se faire reconnaître cause à la fois sa perte et sa grandeur.

À la différence des rois d’Israël qui voyaient dans leurs succès militaires la preuve de l’élection divine, à la différence de Mahomet qui imposa par l’épée l’islam aux pays arabes, Jésus – lui – a préféré perdre son procès plutôt que de s’imposer, être rayé du monde des vivants plutôt que de tuer lui-même, être assimilé à un maudit plutôt que de maudire.

Or il avait cette puissance, et il aurait pu l’exercer pour dominer ses accusateurs. Mais il préfère garder le silence, se laisser maltraiter, éliminer, plutôt que d’obliger Hérode à croire en lui grâce à des prodiges époustouflants, plutôt que de forcer Pilate à s’incliner devant lui en se montrant dans toute sa gloire.

Étonnante stratégie que cette non-violence royale.

Seul les forts qui n’ont pas de doute sur leur identité peuvent ainsi accepter de ne pas recourir à la violence pour l’imposer.

Seul les forts ne se sentent pas déstabilisés par l’agression d’autrui, au point de n’avoir pas besoin de rétablir la vérité qui finira toujours par triompher d’elle-même tôt ou tard.

Cette non-violence fut caractéristique des premiers témoins du Christ : les martyrs dans l’arène romaine ne criaient pas leur haine et ne se débattaient pas violemment contre leurs ennemis. Non : ils chantaient, ils priaient pour ceux qui les persécutaient. Ils ne prêchaient pas le soulèvement armé pour résister à Néron, car ils savaient que la violence n’aurait alors fait que changer de maître, pas de nature. À la différence des djihadistes et autres kamikazes qui croient servir leur Dieu à travers des attentats, des suicides explosifs, des violences terroristes, les martyrs chrétiens témoignent depuis 2000 ans que la violence ne sert finalement à rien. Elle est non seulement inefficace, mais également contre-productive : la violence nourrit le sentiment de revanche, la force nourrit la haine, la victoire des armes prépare la défaite dans les coeurs.

Et surtout, la violence est contraire à la royauté du Christ : la façon dont le Christ désire régner est celle de l’amour, librement choisi et donné.

Explorons le rôle qu’a joué la violence dans la vie de Jésus, en pensant à la nôtre bien sûr.

 

La violence comme réponse à l’Évangile

Dès sa naissance, Jésus semble déchaîner la violence autour de lui par sa seule présence. Non-violence : la voie royale dans Communauté spirituelle massacre-des-innocents-poussinLe massacre des innocents rapporté par Luc a sûrement pour but de faire un parallèle inversé entre la naissance de Jésus et la libération d’Égypte marquée par la 10° plaie où les premiers-nés égyptiens sont exterminés par l’ange de la mort. Quoi qu’il en soit de la réalité historique, la réaction du roi Hérode à la bonne nouvelle de la naissance du Messie est passée rapidement de la curiosité à la jalousie meurtrière.
Voilà donc un roi qui envoie ses gardes contre celui qui refusera de faire de même…

Par la suite, les paroles et les actes de Jésus susciteront tellement de crainte de la part des puissants qu’ils vont s’allier pour conspirer contre lui, et le faire tomber sous de fausses accusations. Plusieurs fois on veut lapider ce prophète si radical ; plusieurs fois on lui manifeste mépris et exclusion. Et bien sûr, toute cette opposition culminera lors du procès et de la Passion en violence physique, morale, religieuse d’une intensité indicible.

 

La violence de l’Évangile

Jésus refuse de s’imposer par la force, et pourtant il n’hésite pas à utiliser une certaine forme de violence au service de l’Évangile. Quand il chasse les vendeurs du Temple de Jérusalem à coups de fouet (Jn 2,15), on est loin d’un doux Jésus sulpicien et un peu guimauve. Quand il traite les pharisiens d’hypocrites (Mt 23, 13-29) et les scribes de sépulcres blanchis (Mt 23,27) on ne peut pas dire qu’il soit mièvre ou « peace and love » ; quand il défie Hérode, « ce renard » (Lc 13,32), ou les juifs qu’il accuse d’avoir le diable, le menteur pour Père (Jn 8,44), il est plus proche du Jésus de Pasolini (dans le film l’Évangile selon Matthieu, 1964) que de celui de Zeffirelli (dans le film Jésus de Nazareth, 1977).

D’ailleurs Jésus a diagnostiqué que le royaume de Dieu souffre violence : « le Royaume de Dieu est annoncé, et tous s’efforcent d’y entrer par violence » (Lc 16,16).

S’il est non violent, Jésus n’en est pas pour autant dépourvu de combativité : son fighting spirit se traduit en gestes symboliques perçus comme scandaleux et en paroles tranchantes.

 

Le roi non-violent

Reste que la formidable puissance dont il dispose, Jésus n’a jamais voulu l’utiliser contre ses détracteurs. Il a déçu nombre de ses disciples à cause de cela, en refusant de les lancer dans la lutte armée contre l’occupant romain. Judas en sera tellement meurtri qu’il le livrera aux chefs du peuple.

Piètre révolutionnaire qui n’organise pas ses troupes pour la conquête du pouvoir !

Sans doute Jésus sait-il d’expérience – la longue expérience d’Israël remplie de sang et de vengeance – que l’usage de la force n’engendre qu’injustice et ressentiment de génération en génération : « Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. » (Mt 26,52)

Plus encore, parce qu’il reçoit sa royauté de son Père, Jésus est non violent par nature.

Car Dieu règne lorsque la libre adhésion de ses amis les fait entrer dans son intimité. Pas lorsqu’on veut imposer la foi en forçant les consciences et les libertés.

9782873564599 Christ dans Communauté spirituelleLa non-violence de Jésus, en ce sens, ne ressemble pas à celle de Gandhi ou de Martin Luther King : c’est plutôt l’inverse. La non-violence du Christ est à la source de notre courage non-violent. C’est en le contemplant que nous pouvons trouver la force de ne pas céder à la violence. C’est en le suivant que nous pouvant endurer sans répondre au mal par le mal. C’est en communiant à son être que nous adopterons une juste attitude vis-à-vis de ceux qui nous font souffrir.

Ni vengeance ni lutte armée : la royauté du Christ nous indique une autre voie pour régler nos conflits, nos inévitables dissensions.

Alors, devant Pilate, Jésus est lucide : la violence de la justice romaine va le broyer, il le sait bien ; la haine des responsables juifs va l’humilier, il en a transpiré du sang à Gethsémani ; l’aveuglement de la foule va demander sa crucifixion, il y est préparé. Ce n’est pas en luttant par les armes que lui ou ses disciples pourraient renverser la situation. C’est en aimant jusqu’au bout ceux qui le détestent que la royauté du Christ vaincra le déferlement de violence qui s’abat sur lui.

Le concile Vatican II le dira en une formule-clé : « le Concile déclare [?] que la vérité ne s’impose que par la force de la vérité elle-même qui pénètre l’esprit avec autant de douceur que de puissance. » (Dignitatis Humane 1)

 

La non-violence évangélique est encore une idée neuve dans notre humanité.

De nos familles aux peuples des nations, en passant par nos entreprises ou nos quartiers, c’est la voie royale pour devenir avec le Christ de véritables artisans de paix autour de nous. 

 

1ère lecture : La royauté du Fils de l’homme (Dn 7, 13-14)

Lecture du livre de Daniel

Moi, Daniel,
je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui.
Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Psaume : 92, 1abc, 1d-2, 5

R/ Jésus Christ, Seigneur, tu règnes dans la gloire.

Le Seigneur est roi ;
il s’est vêtu de magnificence,
le Seigneur a revêtu sa force. 

Et la terre tient bon, inébranlable ;
dès l’origine ton trône tient bon,
depuis toujours, tu es.

Tes volontés sont vraiment immuables :
la sainteté emplit ta maison,
Seigneur, pour la suite des temps.

2ème lecture : Le sacerdoce royal des sauvés (Ap 1, 5-8)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Que la grâce et la paix vous soient données, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre.
À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous le royaume et les prêtres de Dieu son Père, à lui gloire et puissance pour les siècles des siècles. Amen.
Voici qu’il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l’ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront. Oui, vraiment ! Amen !
Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant.

Evangile : « Je suis roi » (Jn 18, 33-37)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Béni soit le règne de David notre Père, le Royaume des temps nouveaux ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! Alléluia. (cf. Mc 11, 10)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Lorsque Jésus comparu devant Pilate, celui-ci l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? »
Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d’autres te l’ont dit ? »
Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »
Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. »
Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. »
Patrick Braud

Mots-clés : , , ,
123456